Étudiant, professeur, homme fort du marketing

Publié le mardi 5 décembre 2017

Taro Abarbanel-Uemura (B.Com. 2013, MBA 2017)

Taro Abarbanel-Uemura (B.Com. 2013, MBA 2017)

Par Brandon Gillet

En quelques années à peine, Taro Abarbanel-Uemura, diplômé de l’École de gestion Telfer, a bâti une entreprise à partir de zéro, fait un MBA et obtenu une charge d’enseignement à son alma mater.

Il attribue une partie de la motivation derrière ces réalisations aux professeurs qui lui ont conseillé de ne pas lancer une entreprise dès sa sortie de l’école.

Avec le recul, il se dit même particulièrement reconnaissant envers le professeur qui a donné une mauvaise note à un de ses projets en équipe et qui lui a suggéré qu’il n’était tout simplement pas très bon en stratégie.

« Ça a un peu fait mal, mais ça a certainement été le coup de fouet nécessaire », dit Taro Abarbanel-Uemura. « Si quelqu’un vous dit que vous n’êtes pas capable de faire quelque chose, ça ne devrait pas vous arrêter. »

Il s’est mis au travail tout de suite après avoir obtenu son baccalauréat en commerce. Pendant un an et demi, il a mis sur pied Fortified Marketing, qui se spécialise dans l’élaboration de stratégies sur mesure pour les entreprises en fonction de leur secteur d’activité et de la nature de leur produit.

Son approche nécessite une préparation préalable importante, car il doit pouvoir poser les bonnes questions à ses clients lors de leur rencontre initiale. Parfois, il doit même se familiariser avec tout un secteur d’activité pour les aider à atteindre leurs objectifs.

Boucler la boucle

Après le lancement de son agence de marketing, Taro Abarbanel-Uemura est retourné à Telfer pendant un pour faire un programme de MBA intensif. Il a effectué dans ce cadre un séjour de deux semaines en France, qui lui a permis d’assister à des cours à l’École supérieure de commerce à Troyes, en Champagne, ainsi qu’à des séminaires offerts par IBM France, Ford France et la Chambre de commerce internationale à Paris.

Dans la foulée de ce MBA, l’occasion s’est présentée pour lui d’enseigner la matière dans laquelle on l’avait naguère jugé médiocre : il donne maintenant le cours de synthèse en stratégie marketing aux étudiants de quatrième année du baccalauréat en commerce.

« J’ai vraiment eu l’impression de boucler la boucle en revenant à Telfer pour y enseigner après y avoir été étudiant, dit-il. Je suis très heureux d’avoir eu cette possibilité. »

L’apprentissage par l’expérience ayant joué un rôle important dans son propre parcours, il tente de faire valoir à ses étudiants l’intérêt de s’inscrire à un programme coop ou d’effectuer des stages en milieu de travail. En raison de l’évolution rapide de l’industrie, à laquelle la technologie, notamment, impose son rythme, il estime vitale l’expérience du monde réel.

Pour ce qui est de son propre avenir, il compte continuer de gérer sa société. « Mais l’enseignement me passionne également », dit-il, tout en reconnaissant les défis que représente le partage de son temps entre de multiples occupations.

Il a par ailleurs été invité à concevoir le « cas » pour la compétition de marketing aux Jeux MBA qui auront lieu à Ottawa en janvier 2018. Avec son équipe, il a aidé l`École de Gestion Telfer à remporter le deuxième prix dans la catégorie scolaire à la compétition de cette année, à Nanaimo, en Colombie-Britannique.

Au début de l’année prochaine, il fera partie du jury pour le Concours Internationale D'Étude de CAS MBA au Centre des dirigeants John-Molson de l'Université Concordia, le plus grand du genre au monde.

En attendant, il trouve le temps de diriger des ateliers de marketing dans la région d’Ottawa à l’intention des petites entreprises et s’apprête, avec un associé, à lancer une nouvelle société. « Je suis en quelque sorte un entrepreneur en série », admet-il.


Extrait du discours de major de promotion prononcé par Taro Abarbanel-Ueumura à la collation des grades de l’automne 2017 de l’Université d’Ottawa

A man speaking behind a podium

Henry Ford a dit : « Que ce soit à 20 ou à 80 ans, quiconque cesse d’apprendre a atteint l’âge de la vieillesse. »

Gandhi, lui, disait : « Apprenez comme si vous deviez vivre éternellement. »

« Plus on lit, plus on sait de choses. Et plus on apprend, plus on visite d’endroits. » C’est une citation du Dr Seuss.

« Ne cessez jamais d’apprendre. Il y a toujours quelque chose d’autre à savoir. » – Steve Jobs

 « Nul besoin de rester à l’université pour être un étudiant à vie. »

Celle-là, elle est de moi… Mais ça ne change rien au fait que ce soit juste! […]

Chers diplômés, je vous lance le défi de conserver votre soif d’apprendre et de l’appliquer à votre travail, à votre carrière, à tout ce qui vous passionne.

Appliquez-la à vos relations et apprenez des histoires et des expériences de vos connaissances. […]

Continuez d’alimenter votre curiosité et à en faire usage toute votre vie durant. Le monde se portera mieux si vous gardez l’esprit ouvert et continuez d’apprendre.

Haut de page