Reconnaissance des acquis

(Approuvé par le Sénat le 28 février 2017)

L’Université d’Ottawa reconnaît que les cheminements académiques et professionnels sont non linéaires et que l’acquisition des connaissances peut se faire non seulement dans le cadre de cours universitaires crédités (ou leur équivalent), mais aussi dans d’autres contextes : expérience professionnelle, auto-apprentissage, cours ou microformations sans crédits, formation en milieu de travail, engagement dans des communautés autochtones, participation à la vie communautaire, etc. La reconnaissance des acquis (RDA) donne aux membres de la population étudiante qui ont acquis des connaissances et développé des compétences par un moyen non traditionnel et dans des contextes variés la possibilité de recevoir des équivalences pour des cours de cote précise offerts à l’Université ou, dans certains cas, des exemptions.

Toute équivalence ainsi reconnue par une faculté est reconnue au nom de l’Université, et elle devrait donc être reconnue par les autres facultés.

Pour obtenir une reconnaissance d’acquis, il faut d’abord obtenir une offre d’admission à un programme d’études et s’y inscrire.

La demande de reconnaissance doit être présentée dès l’acceptation de l’offre d’admission ou au cours du premier trimestre d’études. (Le processus d’évaluation peut être long.)

La demande de reconnaissance des acquis s’applique exclusivement au premier cycle pour les facultés des Arts, de Génie, des Sciences, des Sciences de la santé et des Sciences sociales ainsi que pour l’École de gestion Telfer.

Seuls les cours inscrits à l’horaire de l’Université d’Ottawa dans les 36 derniers mois peuvent faire l’objet d’une demande de reconnaissance des acquis.

Les équivalences sont accordées strictement pour des cours existants à l’Université d’Ottawa qui feront partie du programme d’études de la personne concernée.

Les compétences en langues étrangères et en langue seconde acquises en dehors de l’Université peuvent donner droit à des exemptions, mais non à des équivalences.

Un maximum de 30 crédits d’équivalences en reconnaissance des acquis peut être accordé.

Les équivalences ne sont accordées que si les connaissances sont jugées de même niveau que celui des personnes qui suivent le cours.

Les équivalences accordées paraissent sur le relevé de notes, mais ne comptent pas dans les exigences de résidence à l’Université d’Ottawa, c’est-à-dire dans le nombre de crédits qui doivent être suivis ici même à l’Université d’Ottawa.

Les équivalences accordées en reconnaissance des acquis ne sont peut-être pas acceptées par certains organismes d’agrément ou certaines associations professionnelles. 

Dans le cas d’un refus d’équivalences, un appel peut être présenté, par écrit, à la doyenne ou au doyen de la faculté ou de l’école qui offre le cours.

Consulter les procédures et le formulaire de demande de reconnaissance des acquis.