Chidi Oguamanam
Chidi Oguamanam
Professeure titulaire

LL.B (Ife)
BL (Lagos)
LLM (Lagos)
LL.M
Ph.D. (British Columbia)

Salle 
429 BRS (Brooks, 100 Thomas More)
Numéro de téléphone 
Bureau : 613-562-5800 poste 7742
Bureau : 613-562-5124

https://oguamanam.com

Biographie

M. Oguamanam, de la Faculté de droit (Section de common law) de l'Université d'Ottawa, est professeur titulaire affilié aux trois centres d'excellence : le Centre de droit, technologie et société, le Centre pour l'environnement et la durabilité mondiale et le Centre de droit, politique et éthique de la santé. Il est également membre du Groupe de droit international. M. Oguamanam est titulaire d'une chaire de recherche en bio-innovation, systèmes de savoirs autochtones et gouvernance mondiale du savoir à l'Université d'Ottawa. Il est directeur d'Accès et partage des avantages Canada (APA-Canada) et il est cofondateur du partenariat Open African Innovation Research (Open AIR). Il est également titulaire de bourses de recherche senior au Centre for International Governance Innovation (CIGI), à l'unité de propriété intellectuelle de l'Université du Cap et au Centre for International Sustainable Development Law. Il a été intronisé au Collège des nouveaux chercheurs, artistes et scientifiques de la Société royale du Canada. M. Oguamanam est admis au barreau au Nigeria et au Canada et est membre de l'Association du barreau nigérian et de la Nova Scotia's Barristers' Society.

M. Oguamanam a pratiqué le droit de la propriété intellectuelle et le droit des sociétés avant d'entamer son parcours universitaire en entreprenant des études supérieures à l'Université de la Colombie-Britannique, où il a obtenu son LL.M. et son doctorat en droit. Il a commencé sa carrière universitaire en tant que boursier du programme des Instituts de recherche en santé du Canada sur le droit de la santé et l'éthique de la recherche en santé à l'Université Dalhousie. Il s'est ensuite joint à la Schulich School of Law (anciennement la Dalhousie University Law School) où il a enseigné plusieurs cours, dont le contrat et la prise de décision judiciaire, le droit commercial (vente de marchandises), le droit et la technologie, la propriété intellectuelle avancée, la propriété intellectuelle et le placement de la commercialisation, etc. En 2008, il est devenu professeur auxiliaire à la Case Western Reserve Law School, à Cleveland, OH, où il a enseigné les peuples autochtones, le savoir autochtone et le droit international. À l'Université Dalhousie, M. Oguamanam a assumé des responsabilités administratives en tant que directeur intérimaire, puis directeur principal de l'Institut de droit et de technologie (2007-2011). Il a rejoint l'Université d'Ottawa en 2011 et continue d'enseigner des cours aux niveaux JD et Graduate et de s'engager activement dans la supervision des diplômés dans ses divers domaines d'expertise interdisciplinaire en droit commercial, droit de la propriété intellectuelle, droit de la technologie, innovation, systèmes de connaissances autochtones et gouvernance mondiale des connaissances.

Le professeur Oguamanam a divers intérêts de recherche interdisciplinaire dans les domaines de la gouvernance mondiale de la connaissance en général, en particulier telle qu'elle se manifeste dans la dynamique de la propriété intellectuelle et du droit de la technologie avec un accent sur la biodiversité, la biotechnologie, y compris la biotechnologie agricole. Il identifie les contextes politiques et pratiques pour l'exploration des intersections entre les systèmes de connaissances, en particulier la science occidentale et les connaissances traditionnelles des communautés autochtones et locales, dans le cadre du discours et du paradigme du développement.  Il s'intéresse à la dynamique des institutions et des régimes mondiaux pour négocier l'accès et les défis de distribution concernant l'optimisation des bénéfices de l'innovation par les parties prenantes.  Il a écrit et publié plusieurs articles sur la législation internationale en matière de propriété intellectuelle, la biotechnologie dans le contexte de la santé et de l'agriculture, les peuples autochtones, les connaissances autochtones, les droits des agriculteurs, l'accès et le partage des avantages des ressources génétiques, le droit de l'environnement et la conservation de la biodiversité, les intersections politiques et juridiques des pratiques agricoles traditionnelles et de haute technologie, la documentation et la numérisation des systèmes de connaissances locales, la mondialisation, la médecine complémentaire et alternative (CAM), l'éthique médicale, la nutrition, le droit et la politique de la santé publique, le colonialisme et la profession juridique. Outre ses interventions publiques au niveau national et international, le Dr Oguamanam fournit des services de conseil et de soutien techniques et spécialisés dans ses domaines d'activité aux États et aux acteurs sub-étatiques, aux organismes intergouvernementaux, aux communautés autochtones et locales dans les pays développés, les pays nouvellement industrialisés et ailleurs. Il est l'auteur de plusieurs livres, d'articles de journaux référencés, de rapports commandés, d'articles d'opinion et de revues. Parmi ses livres, citons International Law and Indigenous Knowledge : Intellectual Property, Plant Biodiversity, and Traditional Medicine (University of Toronto Press, 2010), Intellectual Property in Global Governance : A Development Question (Routledge 2011), Genetic Resource Justice and Reconciliation (Cambridge, 2019).