Réforme du programme de licence en droit à la Section de droit civil de l’Université d’Ottawa

Faculty of Law - Civil Law Section
All programs and courses

By Civil law

Communication, Faculty of law

fauteux
Réforme du programme de licence en droit à la Section de droit civil de l’Université d’Ottawa : répondre aux besoins des juristes du 21e siècle

À l’automne 2024, la Section de droit civil de la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa lancera une réforme de son programme de licence en droit (LL.L.). Cette réforme est l’aboutissement de quatre ans de réflexion, de consultation et de discussion au sein de notre communauté.

Le programme révisé comprend plusieurs changements importants : une actualisation de l’offre de cours optionnels, des changements à la structure du programme et à la séquence des cours obligatoires, l’ajout d’un bloc de cours visant l’acquisition de compétences transversales et une révision de notre programme des compétences professionnelles des juristes.

Les modifications proposées nous permettent d’inscrire la Section de droit civil à l’avant-garde des développements du droit et de la formation juridique, de miser sur l’expertise exceptionnelle de nos professeur-es et sur notre position géographique unique au Canada et surtout, de former de futurs juristes ouverts, rigoureux, créatifs et engagés, aptes à déployer leurs compétences dans un monde professionnel en constante mutation.

Forte de son engagement continu en matière d’enseignement du droit autochtone et de réconciliation auprès des Premiers Peuples, nous offrirons un nouveau cours obligatoire de trois crédits intitulé Peuples autochtones et droit durant la première année du programme de licence. De plus, un bloc de cours semi-obligatoires en études transversales du droit permettra aux futurs juristes de trouver des solutions juridiques en faisant éclater les silos des domaines juridiques et en puisant dans plusieurs régimes normatifs (droit civil, droit pénal, droit administratif, etc), en plus de cultiver leur ouverture à l’interdisciplinarité.

De même, les cours d’enseignement appliqué, dorénavant désignés sous le titre plus évocateur Compétences des juristes I, II, et III, seront bonifiés afin d’y intégrer, à chaque année du programme, un volet portant sur les compétences et attitudes éthiques des juristes et l’intégration des nouvelles technologies, assurant le double objectif de renforcer la protection du public et de répondre adéquatement aux besoins d’une population diversifiée.