Inscription

B-4.1. Course enrolment

(Approuvé par le Sénat le 17 avril 2023 pour mise en vigueur le 1er mai 2023)

Une fois admis, les étudiantes et étudiants doivent s’inscrire à leur programme d’études dans les délais indiqués à la section Dates importantes et échéances scolaires.

Pour suivre des cours ou participer à des activités connexes (groupe de discussion, laboratoire, stage, etc.) à l’Université, il faut s’inscrire avant les dates limites indiquées dans la section Dates importantes et échéances scolaires. En règle générale, il est possible de modifier son choix de cours avant les dates limites indiquées dans la section susmentionnée. Il est de la responsabilité de l’étudiante ou l’étudiant de vérifier les dates limites et les procédures d’inscription.
 

Quiconque n’est pas dûment inscrit à un cours ou à une activité ne reçoit ni crédit ni note. L’inscription rétroactive et les modifications rétroactives à l’inscription ne sont pas autorisées.
 

B-4.2. Changement de programme d’études

(Approuvé par le Sénat le 17 avril 2023 pour mise en vigueur le 1er mai 2023)

Note : Ce règlement ne s’applique pas aux facultés de Droit (sections de Droit civil et de Common law), d’Éducation et de Médecine, à l’exception pour cette dernière du programme de baccalauréat ès sciences spécialisé en médecine moléculaire et translationnelle. 

Lors d’un changement de programme au premier cycle, que ce changement se fasse à l’intérieur de la même faculté ou vers une autre faculté, tous les cours au dossier de l’étudiante ou l’étudiant sont retenus pour le calcul de la moyenne. 

B-4.3. Maximum de cours par trimestre

(Approuvé par le Sénat le 28 février 2017 pour mise en vigueur immédiate)

Dans les facultés d’accueil et au premier cycle, on peut s’inscrire simultanément à un maximum de 15 crédits par trimestre, à moins que la structure du programme en exige un nombre supérieur.

Pour toute inscription à plus de 15 crédits, il faut obtenir la permission de la faculté et avoir maintenu une moyenne pondérée cumulative (MPC) égale ou supérieure à 6,0.

B-4.4. Cours d’une autre faculté

(Approuvé par le Sénat le 17 avril 2023 pour mise en vigueur le 1er mai 2023)

L’inscription aux cours d’une autre faculté est soumise aux exigences du programme de l’étudiante ou l’étudiant et aux limites imposées par le contingentement.

En règle générale, l’étudiante ou l’étudiant qui a été obligé de se retirer d’une faculté ne peut suivre aucun cours de cette faculté pendant la durée du retrait.

B-4.5. Réinscription à un cours

(Approuvé par le Sénat le 17 avril 2023 pour mise en vigueur le 1er mai 2023)

Note : Ce règlement ne s’applique pas à la Section de common law de la Faculté de droit, à la Faculté d’éducation, au programme de doctorat de premier cycle en pharmacie, ni au programme d’études médicales du premier cycle.

Afin d’améliorer une note ou de renforcer des connaissances, il est permis de suivre à nouveau des cours échoués ou réussis.

Il est également permis de répéter un cours réussi, qui est préalable à un autre cours déjà réussi, à l’exclusion des cours de l’École de gestion Telfer et des cours de langue offerts par la Faculté des arts.

Les conditions suivantes doivent être observées :

  1. Tous les cours suivis et répétés apparaissent sur le relevé de notes.
  2. Tout cours, réussi ou échoué, peut être suivi jusqu’à trois fois. Pour la troisième fois, le bureau des études de premier cycle de la faculté doit être consulté. Seule la dernière note obtenue est retenue aux fins du calcul de la moyenne pondérée cumulative (MPC). Le cas échéant, une note d’échec remplacera une note de réussite. La note finale de la dernière tentative sera incluse dans le calcul de la MPC lorsque le rendement sera considéré comme officiel.

B-4.6. Relance académique

(Approved by the Senate on April 17, 2023, effective May 1, 2023)

Note: This regulation does not apply to the Faculty of Law, to the Faculty of Education, to Undergraduate Medical Education program, to the undergraduate Doctor of Pharmacy program, to the Bachelor of Science in Nursing program, or to the Nutrition Sciences option of the Honours Bachelor of Food and Nutrition Sciences.

  1. Une relance académique permet aux membres de la population étudiante ayant vécu des défis lors de leur première année d’études universitaires de relancer leurs études, en leur offrant la possibilité de changer d’orientation académique ou de suivre des cours différents sans traîner un dossier académique problématique.
  2. Afin d’être admissible à la relance académique, il faut :
    1. avoir obtenu une offre d’admission à l’Université d’Ottawa en provenance du secondaire, d’un collège, d’un cégep ou à titre d’étudiante ou d’étudiant adulte; 
    2. étudier dans un programme de premier cycle offert par une des facultés d’accueil;
    3. ne pas avoir bénéficié d’une relance académique dans le passé.
  3. La procédure pour faire une demande de relance académique est la suivante ::
    1. Déposer auprès de sa faculté une demande de relance académique. Il est possible de déposer une demande à tout moment de sa scolarité, mais impérativement avant l’obtention du grade.

    2. Identifier les cours pour lesquels la relance académique s’appliquerait. Une relance s’applique uniquement pour les 30 premiers crédits tentés à l’Université d’Ottawa. La demande doit comprendre un minimum de 9 crédits et un maximum de 30 crédits. Les cours additionnels requis à l’admission dans le but de satisfaire aux exigences d’admission ne peuvent être utilisés dans le cadre d’une demande de relance académique.

    3. Démontrer que la demande s’inscrit dans un contexte de relance académique, ce qui peut être appuyé par divers facteurs, par exemple un changement de programme d’études, dans une même faculté ou non, des échecs et/ou des notes finales faibles, un rendement insatisfaisant ou des circonstances de vie difficiles (comme des problèmes de santé, un décès dans la famille, de la discrimination, du harcèlement ou de la violence sexuelle) ayant nui au début du parcours universitaire.

    4.  Démontrer une autoréflexion sur les défis rencontrés au début des études et développer un plan d’action pertinent et réaliste démontrant que les changements apportés vont accroître les probabilités de mieux réussir sur le plan académique à l’avenir si des défis devaient encore survenir.

    5. Dans les cas de discrimination, harcèlement ou violence sexuelle, il est demandé d’obtenir une lettre du Bureau des droits de la personne de l’Université indiquant que la situation a été examinée et confirmée conformément aux politiques applicables.

  4. L’Université s’engage à aider les membres de la population étudiante à développer un parcours universitaire qui leur assurera un meilleur succès académique.    

  5. Après l’approbation de la relance académique par la vice-doyenne ou le vice-doyen aux études ou toute autre autorité compétente de la faculté, les cours identifiés dans le cadre de la relance demeurent dans le relevé de notes, mais les notes obtenues pour ces cours ne seront plus calculées dans les moyennes; les cours ne pourront plus compter parmi les exigences du programme de la personne qui a fait la demande, et la mention « Relance académique » sera inscrite sous le titre de chaque cours concerné.

  6. Une demande de relance académique ne peut pas s’appliquer à un cours touché par une sanction pour fraude académique.