Institut de recherche sur le cerveau

Une personne qui porte un casque sensoriel pour des expériences de neuroscience menées par l’Institut de recherche sur le cerveau et le psychisme
Une révolution des neurosciences :

Appuyer les recherches porteuses d’espoir qui exploitent l’aptitude naturelle du cerveau à se protéger et à se régénérer.

Nos 150 scientifiques et cliniciens possèdent un savoir exceptionnel sur la régénération neurologique. Déjà meneurs en régénération et en réparation neuronales, nous disposons aussi de capacités exceptionnelles en neurosciences fondamentales pour explorer les voies et circuits complexes de la maladie et de la guérison.

Nous encourageons la création de nouveaux liens entre les chercheurs, les cliniciens et les patients. Les découvertes de nos laboratoires permettent aux cliniciens d’offrir de meilleurs traitements à leurs patients, tandis que les résultats cliniques lancent nos scientifiques sur de nouvelles pistes. Notre expertise en transfert des connaissances nous aidera à accélérer l’intégration des percées et découvertes à des soins de haute qualité basés sur des données probantes. Nous travaillons aussi auprès du public pour promouvoir la santé cérébrale et prévenir la maladie.


Vous avez la chance de prendre part à une révolution des neurosciences et d’appuyer des recherches visant à exploiter les pouvoirs de guérison du cerveau et à améliorer la qualité de vie des patients. Avec votre soutien, nous pourrons découvrir et appliquer des traitements plus efficaces, qui garantiront plusieurs années supplémentaires de bien-être à de nombreux Canadiens malades et vieillissants. Ensemble, nous créerons un des grands centres de neurosciences du monde.

Grâce à la générosité de ses donateurs, l’IRCuO a fait des progrès remarquables. 

Nous sommes fiers d’annoncer que 100 % des généreux dons reçus financent directement la recherche et les programmes cliniques.

Un travail réparateur

Votre soutien permettra à l’Institut de recherche sur le cerveau (IRCuO) à lancer trois projets clés :

  • réseau intégré de soin pour le Parkinson : ce réseau donnera aux patients un endroit où ils peuvent accéder aux ressources des hôpitaux et de la collectivité, et être traités pour tous les aspects de leur maladie, y compris la démence et la dépression. Nous allons également mener des essais cliniques et des études épidémiologiques pour trouver des moyens de stimuler la capacité d’autoprotection et d’autoréparation du cerveau dans le contexte du Parkinson.
  • La régénération après l’AVC : la régénération est une avenue très prometteuse pour le traitement des accidents vasculaires cérébraux (AVC), la troisième cause de décès en importance au Canada. À l’Institut de recherche sur le cerveau et le psychisme (IRCPuO), une vaste équipe de chercheurs s’intéresse aux capacités de régénération du cerveau ayant subi un AVC. Il s’agit là d’un programme unique au monde, où science pure et intervention clinique s’allient en quête de nouveaux moyens pour promouvoir la récupération et la régénération dans les heures et les jours qui suivent l’AVC.
  • Vision 2020 : Cet ambitieux programme de prévention du suicide a pour objectif de réduire le nombre de suicides de 20 % d’ici 2020 dans la région d’Ottawa. Le programme vise principalement à mieux dépister et gérer la dépression par des soins primaires, et il ciblera aussi des groupes à risque élevé. De plus, il comprendra un volet d’éducation publique et sensibilisera les médias aux manières responsables de faire état des suicides. C’est la première étape vers un programme national de prévention du suicide.
  • Le Groupe sur les commotions cérébrales de l’Institut de recherche sur le cerveau de l’Université d’Ottawa (CCG-IRCuO) réunit des membres de la communauté (survivants, d’aidants naturels et de professionnels des services communautaires) et des chercheurs et cliniciens spécialistes des commotions cérébrales investis de la mission commune de répondre aux besoins croissants et pressants des personnes vivant avec les séquelles d’une commotion cérébrale. Le CCG-IRCuO a établi trois objectifs prioritaires pour remédier aux plus grandes difficultés : offrir des soins appropriés dans un délai raisonnable, prédire si la commotion cérébrale aura des symptômes chroniques et comprendre le moment optimal pour la reprise des activités.

À mesure que notre réputation et nos réalisations prendront de l’ampleur, nous avons l’intention d’ajouter de nouveaux projets sur les maladies neuromusculaires, la sclérose en plaques, la démence, les commotions cérébrales et les traumatismes de la moelle épinière. Nos recherches et programmes cliniques actuels dans ces domaines jouissent déjà d’un grand respect.

L’Institut de recherche sur le cerveau de l’Université d’Ottawa a tissé des liens étroits avec l’Hôpital d’Ottawa, l’Institut de recherche de l’hôpital d’Ottawa, l’Hôpital Royal des Services de santé Royal Ottawa et l’Institut de recherche en santé mentale de l’Université d’Ottawa, Soins continus Bruyère, le Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario et l’Institut de recherche du CHEO, l’hôpital Montfort et l’Institut de recherche de l’Hôpital Montfort. Par ailleurs, cinq facultés de l’Université d’Ottawa participent activement : Médecine, Sciences, Sciences de la santé, Éducation et Sciences sociales.

Autres histoires inspirantes

Fonds de développement de l'Institut de recherche sur le cerveau de l'Université d'Ottawa

Les donateurs qui contribuent 500 $ et plus sont membres de la Société Tabaret

Votre aide permettra d’appuyer des recherches visant à exploiter les pouvoirs de guérison du cerveau et à améliorer la qualité de vie des patients.

Haut de page