des personnes jouant des instruments à cordes

Académie d'été instruments à cordes - Professeurs

Nos professeurs

Elaine Klimasko a commencé ses études musicales à Hamilton (Ontario) à l’âge de quatre ans et a poursuivi sa formation au Conservatoire royal de Toronto grâce à une bourse d’étude spéciale pour les cordes. Elle a étudié au Canada, aux États-Unis et à l’étranger, notamment auprès de Lorand Fenyves, Franco Gulli et Joseph Gingold. Sa brillante carrière de musicienne d’orchestre, soliste, chambriste, professeure et membre de jury l’a amenée à parcourir le monde entier. 

Elle est membre fondateur de l’Orchestre du Centre national des Arts et s’est produite en soliste avec l’Orchestre. Très connue pour ses talents en musique de chambre, elle a joué avec des artistes aussi célèbres que Jaime Laredo, Anton Kuerti et William Preucil. Elaine Klimasko est aussi une enseignante dévouée qui est renommée dans le monde entier. Elle mène une carrière très active d’enseignante et anime des ateliers de maître, conseille des chambristes et des musiciens d’orchestre, prend part à des jurys de concours et donne des leçons particulières. Ses élèves remportent souvent des concours et occupent des places importantes dans des formations de chambre et des orchestres partout en Amérique du Nord. En 2003, Pinchas Zukerman, directeur musical de l’OCNA, lui a demandé de lancer le premier volet Cordes Junior du Programme des jeunes artistes dans le cadre de l’Institut estival de musique du Centre national des Arts. Ce programme qui connaît un grand succès attire des élèves de talent de toutes les régions du Canada et de l’étranger. 

Elaine Klimasko est également comédienne et a déjà joué dans House of Luk et plus récemment dans Getting Along Famously. 

Elaine Klimasko

Le violoniste Timothy Chooi a suscité les éloges de la critique et du public lors du Concours Reine Elisabeth à Bruxelles en mai 2019, où il a remporté le Deuxième Prix. La Libre Belgique écrit alors à son sujet « Timothy Chooi nous emmène d’emblée sur une autre planète (…) un interprète d’exception, un être surnaturel débarqué ce soir sur la scène de Bozar » alors que Le Soir parle de « prestation époustouflante ». Il avait auparavant remporté plusieurs prix internationaux dont les Premiers Prix du Concours Joseph Joachim de Hanovre en 2018 et de la Schadt Violin Competition aux Etats-Unis. Cette même année l’Académie du Festival de Verbier lui accordait le Prix Yves Paternot récompensant les jeunes artistes professionnels les plus prometteurs, ce qui lui vaut d’être programmé comme soliste dans l’édition 2020 du festival.

Timothy a été invité à se produire comme soliste par les meilleurs orchestres de son pays le Canada (Orchestre Symphonique de Montréal, Toronto Symphony Orchestra, l’Orchestre du Centre National des Arts d’Otttawa, le Vancouver Symphony Orchestra..) ainsi que le Brussels Philharmonic dirigé par Stéphane Denève, l’Orchestre Philharmonique de Liège, le Auckland Philharmonia en Nouvelle-Zélande, le NDR Radiophilharmonie ou le Malaysian Philharmonic Orchestra.

Parmi les événements marquants récents ou à venir pour Timothy Chooi, des débuts avec l’Orchestre National de Russie et Mikhail Pletnev, ainsi qu’avec le Deutsches Sinfonie Orchester de Berlin, des retours au Toronto Symphony Orchestra dirigé par Peter Oundjian, à l’Orchestre Symphonique de Montréal, au NACO d’Ottawa ou à l’Orchestre National de Belgique. En récital, outre ses récents débuts au célèbre Ravinia Festival de Chicago ou au Carnegie Hall, il se produira au Festival Menuhin de Gstaad, à Séoul, Philadelphie, Anvers, Hanovre ou Bruxelles.

Timothy Chooi est né en 1993 à Victoria au Canada et fait ses débuts en soliste à l’âge de 7 ans auprès de son frère Nikki, lui aussi violoniste, et du Victoria Symphony Orchestra. Il intègre le très prestigieux Institut Curtis de Philadelphie à 16 ans où il étudie auprès d’Ida Kavafian. C’est seulement quelques mois plus tard qu’il se produit pour la première fois auprès de l’Orchestre Symphonique de Montréal dans le concerto de Sibelius dirigé par Jean-François Rivest. Le quotidien montréalais La Presse parle alors de « miracle ». Au cours de ses études, il remporte le Prix EMCY au Concours International Yehudi Menuhin en 2014. Il poursuit ensuite ses études en master à la Juilliard School où il suit l’enseignement de Catherine Cho. Ses mentors incluent des figures telles que Pinchas Zukermann, Pamela Frank ou Patinka Kopec.

Timothy Chooi joue un Stradivarius Windsor-Weinstein de 1717, généreusement prêté par le Conseil des Arts du Canada.

Timothy Chooi exprime ses remerciements pour leur soutien au Conseil des Arts du Canada, à la Société Radio-Canada, la Sylva Gelber Foundation et la Victoria Foundation.

Timothy Chooi

Loué pour ses performances passionnées et poétiques, le violoniste acclamé Nikki Chooi s'est imposé comme un artiste d'une rare polyvalence. Décrit comme « expressif, enchanteur et transcendant », il s’est présenté dans de nombreux festivals internationaux comme le Marlboro Festival, le Ravinia Festival, le Rockport Chamber Music Festival, le La Jolla Summerfest, le Vancouver Recital Series, le Moritzburg Festival, le Kammermusik Utrecht, le  Dresden Music Festival, l’Olympus Festival en Russie, le Musica Viva en Australie, le Chamber Music New Zealand et la Fundación Beethoven au Chili.

Nikki a reçu des éloges de la critique lors de ses engagements récents au Harris Theatre à Chicago, au Kimmel Center à Philadelphie, au Carnegie Hall et au Kauffman Center à New York, au Koerner Hall à Toronto, à la Place des Arts à Montréal, ainsi qu'en soliste avec des orchestres partout au Canada. et à l'étranger avec l'Orchestre de l’État de Saint-Pétersbourg, l'Orchestre de chambre de Wallonie, l'Orchestre national de Belgique, l'Auckland Philharmonia, la Malaysian Philharmonic et la Hong Kong Philharmonic.

Nikki est actuellement premier violon soliste du Buffalo Philharmonic Orchestra et a déjà été premier violon soliste du Metropolitan Opera Orchestra. On l’a invité à jouer comme premier violon soliste avec le Houston Symphony, le Pittsburgh Symphony et le Sydney Symphony. Auparavant membre de l'ensemble multi-genre Time for Three, le groupe a collaboré avec From the Top et Universal Music en publiant un arrangement de "Shake it Off" de Taylor Swift qui a reçu des vues record sur YouTube.

Pédagogue passionné, Nikki a présenté des masterclasses au Conservatoire de San Francisco, au Morningside Music Program du New England Conservatory, à l'Orchestra of the Americas Academy, à la Sphinx Academy du Curtis Institute of Music, au Centre culturel de Hong Kong et à l'Université d'Auckland. Lauréat de prix aux Concours Reine Elisabeth et Tchaïkovski, Nikki a remporté le 1er prix du Concours Manuvie de l'Orchestre symphonique de Montréal, du Concours international de cordes Klein et du Concours international de violon Michael Hill.

Ancien élève du Curtis Institute of Music, de la Juilliard School et du Mount Royal Conservatory, Nikki cite comme mentors  Ida Kavafian, Joseph Silverstein, Donald Weilerstein et William van der Sloot.

Il a sorti son premier album d'œuvres de Prokofiev, Ravel et Gershwin sur le label Atoll.

Nicky Chooi

Les douze premières années d'études de Michael van der Sloot sur le violon, puis sur l'alto, se sont déroulées avec son frère William au Medicine Hat College. Il a ensuite complété ses diplômes de baccalauréat et de maîtrise en musique à l'alto à l'Université de la Colombie-Britannique et a étudié avec Gerald Stanick. Parmi les autres instructeurs figurent des musiciens de renommée internationale tels que Martha Katz, Karen Tuttle, Bernard Zaslav, Andrew Dawes et Donald McInnes. Michael van der Sloot a connu du succès lors de divers concours de musique de chambre et de solo et a fait des tournées dans l'Ouest canadien en tant que soliste et chambriste. De plus, van der Sloot a reçu la bourse d’études de la Fondation Johann Strauss pour des études en Autriche, où il a poursuivi ses études de doctorat au Mozarteum de Salzbourg avec Thomas Riebl. Michael van der Sloot a joué dans divers orchestres de l'Ouest canadien. Pendant qu'il était en Europe, il a continué à se produire avec les solistes de chambre de Salzbourg dans toute la Suisse, l'Autriche, l'Italie et la France, notamment au Théâtre Rue Champs Ellysee à Paris et au Musikverein à Vienne. En plus de sa performance, van der Sloot est un enseignant passionné. Il a enseigné pendant onze ans au corps professoral du Medicine Hat College. enseigner le violon, l'alto, la musique de chambre et l'orchestre de chambre. Sous sa direction, l’institution a acquis une reconnaissance internationale grâce au succès de ses étudiants lors de compétitions nationales et internationales. van der Sloot a ensuite déménagé à Victoria, en Colombie-Britannique, pour devenir professeur de l’alto au Camosun College et chef du département des cordes au Conservatoire de musique de Victoria de 2010 à 2017. Il est également devenu directeur artistique du programme Collegium destiné aux jeunes musiciens doués. Ce programme a progressé vers une réception standard et une reconnaissance internationale. Plusieurs de ses anciens élèves se trouvent maintenant dans des écoles de musique, des symphonies et des groupes de musique de chambre en Amérique du Nord. Michael van der Sloot a eu le plaisir d'être instructeur invité dans diverses institutions à travers le Canada, au Cleveland Institute of Music et au Central Conservatory de Beijing. Il a enseigné lors de camps d'été et de festivals et aime se prononcer à des festivals dans diverses villes du Canada. Michael s'est joint à la faculté de l'Université d'Ottawa en 2017.

Michael van der Sloot

Violoncelliste de réputation internationale, Paul Marleyn s’est fait entendre comme soliste et  chambriste à travers l’Europe, l’Asie, et l’Amérique du Nord. Il participe à de nombreux festivals et collabore avec d’éminents artistes dont James Somerville, Marc-André Hamelin et les membres des quatuors à cordes Tokyo, Vermeer, St. Lawrence et Hagen. Comme soliste, il s’est produit avec des orchestres en Europe et en Amérique du Nord et en récital au Wigmore Hall  (Londres), au Jordan Hall (Boston), au centre culturel de Chicago et à la Victoria Saal (Genève). Président et directeur artistique du Festival de musique de chambre Agassiz (Winnipeg) depuis 2000, et du Festival international de violoncelle Canada depuis 2011, il était membre du Trio Hochelaga de Montréal de 2006 à 2012. Intéressé tout particulièrement par la musique nouvelle, il joue souvent avec l’Ensemble Modern de Francfort, lors de festivals de musique nouvelle en Amérique du Nord et en Europe ; il a commandé des œuvres de compositeurs de premier plan. Ses nombreux enregistrements ont été fort bien reçus. Paul Marleyn est professeur de violoncelle à l’Université d’Ottawa. Avant sa nomination à l’Université d’Ottawa, M. Marleyn occupait le poste de professeur de violoncelle à l’Université du Manitoba, et le poste de violoncelliste solo du Royal Liverpool Philharmonic Orchestra. Bien connu dans l’ensemble du Canada et du Royaume-Uni pour ses cours de maître et ateliers, M. Marleyn possède une vaste expérience de l’enseignement du violoncelle. Il a acquis sa formation à la Royal Academy of Music de Londres, avec Yo Yo Ma et Laurence Lesser au New England Conservatory de Boston, et avec Aldo Parisot à l’Université Yale. Il a enregistré sur les étiquettes Signum, ATMA Classique, RCA Victor, United et Disques Radio-Canada.

Paul Marleyn

Né à Toronto, au Canada, Travis Harrison est diplômé de l'Université McGill de Montréal. Il a effectué ses études supérieures à l'Institut d'études orchestrales du Centre National des Arts tout en complétant une maîtrise en interprétation à l'Université d'Ottawa en 2012 sous la direction de Joel Quarrington. Travis a heureusement terminé un mandat de 6 ans avec l'Orchestre symphonique de Winnipeg, qu'il a rejoint à l'automne 2013, et a récemment été engagé comme musicien d'orchestre et de chambre indépendant dans sa ville natale de Toronto, ainsi que professeur de contrebasse à l'Université d'Ottawa.. Travis est également au service de la communauté des bassistes en tant que membre du conseil d'administration de la International Society of Bassists depuis 2017.

Les expériences musicales les plus formatrices de Travis comprennent des tournées européennes avec l'Orchestre du Centre National des Arts du Canada en 2019 ainsi qu’avec l'Orchestre mondial d'Aldeburgh pour le Festival olympique de Londres 2012. Contrebasse solo de la Canadian Opera Company durant près d’un an, il joue aussi régulièrement en tant que musicien surnuméraire au sein de l'Orchestre du Centre National des Arts, une institution à laquelle il doit plusieurs de ses expériences artistiques les plus mémorables: parmi celles-ci, il compte aussi son passage à l'Orchestre de la Canadian Opera Company; et comme contrebasse solo pour de nombreuses productions à travers le Canada. Récemment, les projets artistiques de Travis ont été généreusement soutenus par le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts du Manitoba et le Conseil des arts de Winnipeg, envers lesquels il est très reconnaissant.

En tant qu'enseignant, Travis a été membre du corps professoral du Conservatoire de Musique et d'Art du Manitoba, de l'Université Carleton, de l'Université du Manitoba; et du Sistema Winnipeg. Travis possède actuellement un studio privé, basé à Toronto, et propose également des cours dispensés en ligne. Il a donné des classes de maître à l'Université de Toronto, à l'Université de Brandon et à l'Université d'Ottawa; et a agi à titre de mentor auprès d'étudiants de l'Orchestre de l'Académie nationale du Canada, du Belfountain Festival et de la Lunenburg Academy of Music Performance. Il a publié conjointement un livre électronique unique en son genre, avec Joel Quarrington, intitulé Canadian School of Double Bass. Il s'agit d'une étude approfondie de l'approche modernisée de Maestro Quarrington pour jouer de la contrebasse, avec des exemples vidéo et audio, ce qui en fait un livre technique véritablement de pointe.

Travis est l'heureux propriétaire de deux magnifiques contrebasses : une vieille basse anglaise attribuée à Vincenzo Panormo, vers 1810;  et une basse qu'il a commandée au maître luthier canadien contemporain, Mario Lamarre, achevée en décembre 2018. Travis joue sur ces instruments avec les beaux archets du célèbre archetier canadien, Bernard Walke.

Lorsqu'il ne fait pas de musique, l'art de la fabrication de la bière, le travail du bois et la production audio/vidéo occupent une grande partie du temps de Travis.

Travis Harrison

Frédéric Lacroix s’est présenté en concert à travers le Canada, les États-Unis, en Europe et en Asie comme soliste, chambriste, et pianiste collaborateur. On peut l’entendre régulièrement sur les ondes de la société Radio-Canada. Suite à l’achat d’un pianoforte (une copie d’un instrument d’Anton Walter de 1790) par l’université d’Ottawa, Frédéric dévoua une partie de son temps à l’étude et à l’interprétation de la musique sur les instruments de l’époque classique, travail pour lequel il se mérita le titre de ‘Westfield Center Performing Scholar’ pour l’année 2008-09. Il a récemment été invité à organiser une série de concerts en fin de soirée au Centre National des Arts dans le cadre du festival Focus Beethoven.

Intrigué par la diversité musicale quasi-infinie de la musique nouvelle, Frédéric a collaboré avec plusieurs compositeurs et interprètes dans la création d’œuvres canadiennes et américaines. De plus, il est actif en tant que compositeur, ayant composé pour le festival de musique de chambre d’Ottawa, la Society of American Music, la Canadian University Music Society, le Chœur Classique de l’Outaouais, les Récitalistes d’Ottawa ainsi que d’autres interprètes canadiens importants. Une de ses œuvres les plus récentes, une sonatine pour hautbois et piano, est inclue dans une collection de musique canadienne pour hautbois et piano, endisquée par Chip Hamann. Depuis, il a contribué à nombreux projets d’enregistrement, dévoués surtout à la musique canadianne, tant comme pianiste qu’en tant que compositeur.

Un des musiciens les plus occupé de la région, Frédéric travaille en tant que pianiste, collaborateur, pédagogue (à l’université d’Ottawa), et compositeur. Il détient des diplômes de l’Université de Montréal, de l’Université d’Ottawa et de l’université Cornell, où il est présentement en train de terminer ses études doctorales en musique sous la tutelle de Malcolm Bilson. Il a aussi étudié le piano avec Marc Durand, Cynthia Floyd, Andrew Tunis, Jean-Paul Sévilla, et Monique Collet-Samyn.

Frédéric Lacroix

Le pianiste canadien Carson Becke s'est produit à l’échelle internationale.  Il est titulaire d’un doctorat en musicologie de l'Université d'Oxford et est le directeur de la série de concerts Pontiac Enchanté, à Luskville, au Québec.  Ses enregistrements en solo et comme pianiste collaborateur sont disponibles sur Spotify, Apple Music et YouTube. Avec le pianiste Suren Barry, il a cofondé l’ensemble Duo Octavian en 2016 qui vise à élargir le répertoire pour deux pianos avec ses propres arrangements et ceux d’autres compositeurs et musiciens. Carson s’est engagé à sensibiliser le public sur les changements climatiques et autres défis environnementaux grâce à la musique. C’est ainsi qu’il dirige la série de concerts Pontiac Enchanté dont la mission est fondée sur la viabilité de l’environnement. Carson a vécu au Royaume-Uni pendant quinze ans, d’abord à Londres, puis à Oxford. En 2019, il est revenu dans la région d’Ottawa, où il réside avec sa compagne Madeline et leur chien Jerry.

Carson Becke

Midori est une artiste, une militante et une éducatrice visionnaire qui explore et établit des liens entre la musique et l'expérience humaine et qui rompt avec les frontières traditionnelles, ce qui fait d'elle l'une des violonistes les plus remarquables de notre époque. L’année dernière, elle a célébré son 40e anniversaire de ses débuts professionnels, fêtant ainsi une carrière remarquable qui a débuté en 1982, lorsqu'elle a fait ses débuts avec le Philharmonique de New York à l'âge de 11 ans. 

Se produisant en concert dans le monde entier, Midori fascine le public, alliant une précision gracieuse à une expression intime.  Midori s'est produite avec, entre autres, les orchestres symphoniques de Londres, Chicago et San Francisco, le Sinfonieorchester des Bayerischen Rundfunks, les orchestres philharmoniques de Berlin et Vienne, le Mahler Chamber Orchestra et le Festival Strings Lucerne. Elle a collaboré avec des musiciens exceptionnels tels que Claudio Abbado, Emanuel Ax, Leonard Bernstein, Jonathan Biss, Constantinos Carydis, Christoph Eschenbach, Daniel Harding, Paavo Järvi, Mariss Jansons, Yo Yo Ma, Susanna Mälkki, Joana Mallwitz, Antonello Manacorda, Zubin Mehta, Tarmo Peltokoski, Donald Runnicles, Jean-Yves Thibaudet et Omer Meir Wellber. 

La discographie variée de Midori comprend l'enregistrement en 2020, avec le Festival Strings Lucerne, du Concerto pour violon et de deux Romances de Beethoven sur Warner Classics ; des enregistrements sur Sony Classical, Ondine et Onyx comprennent la musique de Bloch, Janáček et Chostakovitch, et un disque récompensé par un Grammy Award. 

En reconnaissance de son travail en tant qu'artiste et humanitaire, elle est messagère de paix des Nations unies. La saison dernière, elle a participé à une table ronde, organisée par le Peace Studio, sur ce que la musique peut nous apprendre en matière de communication pacifique, aux côtés de Joyce Di Donato et de Wynton Marsalis ; elle a prononcé la Kim and Judy Davis Dean's Lecture in the Humanities au Radcliffe Institute de Harvard (sur le leadership et le bénévolat dans les organisations à but non lucratif) ; et elle a reçu l'Asian Cultural Council's John D. Rockefeller 3rd Award pour sa contribution au domaine des arts et des échanges culturels. En 2022, Midori a également reçu le prix Brahms de la société Brahms du Schleswig-Holstein. En reconnaissance pour l'ensemble de ses contributions à la culture américaine, Midori est lauréate des Kennedy Center Honors et a été célébrée par Yo-Yo Ma, Bette Midler et John Lithgow, entre autres, lors des cérémonies des Honors en mai 2021 à Washington, DC. 

Midori est née à Osaka en 1971 et a commencé à étudier le violon avec sa mère, Setsu Gotō, dès son plus jeune âge. En 1982, le chef d'orchestre Zubin Mehta a invité la jeune Midori, alors âgée de 11 ans, à se produire avec l'Orchestre philharmonique de New York lors du concert annuel de la Saint-Sylvestre, où les bases de sa carrière ont été formées. Midori est titulaire de la chaire Dorothy Richard Starling d'études de violon au Curtis Institute of Music de Philadelphie et est une artiste invitée distinguée au Peabody Institute de l'Université Johns Hopkins. 

Midori joue sur un Guarnerius del Gesù "ex-Huberman" de 1734. Elle utilise quatre archets - deux de Dominique Peccatte, un de François Peccatte et un de Paul Siefried. 

Midori Gotō

Les premiers prix remportés aux concours d'alto Primrose International et American String Teachers Association ont lancé Kirsten Docter dans une carrière qui l'a amenée à travailler pendant 23 ans avec le Cavani Quartet, à donner des concerts dans les plus grands festivals d'Amérique du Nord, d'Europe et d'Australie, et à participer à de nombreuses classes de maître à titre de clinicienne et pédagogue. 

En tant qu'altiste du quatuor à cordes primé Cavani, Mme Docter s'est produite à Carnegie Hall, à l'Alice Tully Hall, à la Corcoran Gallery of Art, au Kennedy Center, au Festival de l'Epau en France et à la Honolulu Chamber Music Society. Elle est apparue dans des reportages sur les programmes de radio publique Performance Today et St. Paul Sunday et dans des programmes de télévision sur NBC, CBS, ABC et PBS. 

Docter a participé à de nombreux festivals, notamment au Aspen Music Festival, au Banff Centre for the Arts, à Madeline Island, à Mimir (au Texas et à Melbourne, en Australie), à Sitka Summer Music, à Interlochen, à Kneisel Hall, à la Yale Summer School of Music and Art at Norfolk et au Perlman Music Program. Elle a collaboré avec Itzhak Perlman, Jaime Laredo, Alisa Weilerstein, Stephanie Blythe, Nathan Gunn, Alessio Bax et les membres des quatuors à cordes Cleveland, Juilliard, Takács, Emerson, Borodin et Amadeus. Son travail peut être entendu sur les labels Azica, Albany, New World et Gasparo.  

Mme Docter a fait partie de la faculté de musique de chambre et d'alto du Cleveland Institute of Music et a donné de nombreux cours de maître dans des universités et des écoles de musique. Elle a été membre du jury des concours Primrose International Viola, Fischoff National Chamber Music et Sphinx. 

En plus de son poste au Conservatoire de musique d’Oberlin, elle est membre de la faculté d'alto du Perlman Music Program et du Madeline Island Music Camp. 

Kirsten Docter