Bâtir des liens : Mobiliser les histoires autochtones pour le changement social

Rejoignez-nous pour le prochain événement de la série Bâtir des liens : Mobiliser les histoires autochtones pour le changement social, pour la table ronde 'Perspectives Mi’kmaw sur le système d’enseignement public'. Dans cette conversation, Stephen Augustine, Corinne Chappell et Omeasoo Wahpasiw discuteront des connaissances autochtones, des relations avec la terre et de l'éducation publique.

Date : 2 mars 2022

Heure : 15 h – 16 h 30

Inscription obligatoire

Description de l’événement :

Lors de cette table ronde, nos panélistes Corinne Chappel et Stephen Augustine décriront les divers efforts qu’ils déploient pour retransmettre le savoir autochtone l’nu aux jeunes l’nu sur leurs territoires dans le Mi’kma’ki. Omeasoo Wahpasiw, une Nehiyaw qui vivait auparavant sur un territoire l’nu, parlera de ses expériences dans l’établissement de bonnes relations territoriales entre tous les Canadiens et Canadiennes, ainsi que de leur pertinence pour le système d’enseignement public.

Conférencières et conférencier :

Stephen Augustine est chef héréditaire au grand conseil de la nation Mi’kmaq et vice-président associé aux affaires autochtones et au Collège Unama’ki à l’Université Cape Breton. Auparavant, il a occupé le poste de conservateur en ethnologie, Maritimes Est, au Musée canadien des civilisations dans la région de Gatineau-Ottawa. Il est titulaire d’une maîtrise en études canadiennes de l’Université Carleton, avec spécialisation en développement de programmes d’enseignement du savoir traditionnel dans le contexte du système d’éducation, de même que d’un baccalauréat en anthropologie et en science politique de l’Université St. Thomas. Au fil des ans, il a mis son expertise en recherche et en savoir traditionnel au service de nombreuses organisations, comme des ministères, l’Assemblée des Premières Nations et diverses communautés autochtones partout au Canada. Dans le cadre de son rôle de chef héréditaire au grand conseil de la nation Mi’kmaq et grâce à l’enseignement qu’il a reçu d’aînées et d’aînés dès l’enfance, Stephen Augustine possède une connaissance approfondie des pratiques traditionnelles, de sa langue et de l’histoire de son peuple.

Corinne Chappell est conseillère du vice-recteur à la recherche sur les affaires autochtones à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, jouant ainsi un rôle de premier plan dans la planification, l’élaboration et la mise en œuvre d’initiatives autochtones au sein de l’établissement. Son travail consiste entre autres à offrir des conseils sur la collaboration entre les parties prenantes et à contribuer à améliorer la compréhension et le suivi des appels à l’action liés à l’éducation postsecondaire dans le rapport final de la Commission de vérité et réconciliation du Canada. Qui plus est, elle participe grandement à la mise sur pied de la nouvelle faculté du savoir, de l’éducation, de la recherche et des études appliquées autochtones. Titulaire de maîtrises en éducation de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et de l’Université St. Francis Xavier, et doctorante en éducation à l’Université Western, elle enseigne depuis plus de 20 ans, dont 15 à l’école secondaire Colonel Gray. Elle a cofondé et présidé le comité consultatif sur l’éducation autochtone de la PEITF, et elle est membre de la National Indigenous University Senior Leaders’ Association (l’association nationale des cadres universitaires autochtones), à l’Université des Premières Nations du Canada. Réputée en tant qu’artisane Mi’kmaq, elle crée des vêtements et des œuvres d’art qui allient les styles traditionnels et la mode d’aujourd’hui.

Omeasoo Wahpasiw, Ph.D., est une nehiyaw iskwew (Saddle Lake) qui a grandi à Saskatoon, en Saskatchewan. Elle réside actuellement sur le territoire algonquin Aanishinaabe non cédé d’Ottawa. Reconnaissante de vivre dans un lieu de rassemblement ancestral où plusieurs nations peuvent se réunir en paix, elle est professeure à l’école d’études autochtones et canadiennes et à l’école d’architecture Azrieli à l’Université Carleton. En 2016, elle a obtenu un doctorat en histoire à l’Université de la Saskatchewan et donné naissance à un merveilleux bébé. Elle a par ailleurs enseigné sur un territoire l’nu non cédé aux facultés des Arts et d’Éducation de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard. Ses relations avec les humains de l’Île de la Tortue sont ce qui lui tient le plus à cœur.

INVITATION

Financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada ainsi que par l’Institut de recherche et d’études autochtones et les facultés des Arts et d’Éducation de l’Université d’Ottawa, cette série est organisée en collaboration avec le Cégep de l’Outaouais, les Affaires autochtones et le Centre éducatif et culturel de la Première nation de KitiganZibi, dans le cadre de leur projet Histoire au Canada: perspectives des Premiers Peuples.

Date et heure
2 mars 2022
Toute la journée
Formule et lieu
Virtuel
University of Ottawa
Language
Anglais
Bilingual: French and English
Auditoire
Professeurs et employés
Organisé par
Faculté d’éducation