Examen de synthèse

L’examen de synthèse permet aux étudiants de démontrer les aptitudes suivantes: l'acquisition d’un vaste ensemble de connaissances dans le domaine de la recherche éducationnelle et d’une vue d’ensemble sur le sujet; l'appropriation des concepts, théories et principes étudiés durant les cours; l’acquisition des connaissances nécessaires pour entreprendre et mener à bien son projet de recherche puis, présenter et soutenir oralement ses travaux écrits.

L'examen de synthèse comporte deux composantes:

  1. une composante écrite où les étudiants présentent des réponses écrites à deux questions; La composante écrite de l’examen de synthèse comprend trois questions centrées sur des champs d’intérêt étudiés par l’étudiant dans le cadre de son projet de recherche. La nature de ces questions est discutée par le directeur de thèse avec l’étudiant, puis elles sont partagées avec les membres du comité de l’examen de synthèse pour leurs commentaires et leur approbation. Les thèmes peuvent inclure des domaines reliés au programme d’études, à l’épistémologie et à la méthodologie qui sont harmonisés avec le sujet de recherche que l’étudiant approfondira dans sa thèse. L’étudiant doit préparer des réponses à deux des trois questions.
  2. une présentation orale sous la forme d’une soutenance. La présentation orale a lieu si la composante écrite de l’examen est jugée satisfaisante. Cette soutenance consiste à présenter de façon orale les réponses aux deux questions de l’examen et à répondre aux questions posées par les membres du comité de l’examen de synthèse.

Comité

Les membres du comité de l’examen de synthèse sont choisis par le directeur de thèse ou le co-directeur de concert avec l’étudiant.

Le comité est normalement composé de deux professeurs. L’un des membres peut être un professeur extérieur à la Faculté d’éducation. Le directeur de thèse est un membre du comité de l’examen de synthèse. Il peut y avoir quelques changements permis par rapport aux lignes directrices concernant la constitution ou les membres du comité, mais ils doivent être approuvés par la direction des études supérieures.

Avant d'entamer le processus de l'examen de synthèse, l'étudiant doit envoyer le formulaire Liste des membres du comité de Doctorat au secrétariat académique à [email protected].

Préparation à l’examen

Le directeur de thèse est responsable d’organiser l’examen de synthèse en réunissant les membres du comité. L’étudiant dresse une liste des références reliées au champ d’études convenu, qui devra être approuvée d’abord par le directeur de thèse et ensuite acceptée par les membres du comité.

Cette liste de lectures a pour but:

  • d’encadrer l’étudiant lorsqu’il répondra aux questions durant l’examen ;
  • d’aider à la formulation des questions d’examen ;
  • de créer un forum commun de discussion durant la composante orale de l'examen de synthèse ; et
  • de donner à l’étudiant une perspective historique et actuelle des enjeux reliés à son domaine d’études.

Durant la période de formulation des questions de l’examen de synthèse, l’étudiant discute de la nature des questions avec son directeur de thèse. Il peut, par exemple, suggérer des aspects qu’il souhaiterait approfondir par rapport à son sujet de thèse. Il est entendu que les questions ne seront pas remises à l’étudiant avant l’examen.

Lorsque les membres du comité de l’examen de synthèse approuvent les questions, le directeur de thèse envoie ces questions a la direction des études supérieures. La direction des études supérieures donnera une rétroaction sur les questions dans un délai de 15 jours (incluant les fins de semaines et jours fériés).

Une fois que la version finale des questions a été approuvée par la direction des études supérieures, les questions sont soumises au bureau des études supérieures. Ce dernier complète la fiche d’instruction de l’examen de synthèse.

Le secrétariat scolaire envoie à l’étudiant la fiche d’instruction incluant l’examen par courriel qui comprend les renseignements suivants:

  • la date et l’heure d’échéance ;
  • les questions ; et
  • l’accès au formulaire d’évaluation intitulé Examen de synthèse – Grille d’évaluation. Ce formulaire contient les critères d’évaluation (sur le fond et sur la forme).

L’étudiant dispose d'un maximum de 30 jours (incluant les fins de semaines et les jours fériés) pour rédiger la composante écrite de l’examen. Le texte écrit doit être soumis en fichier inclus à un courriel envoyé à [email protected] au plus tard à la date d’échéance indiquée dans les instructions.

Le non-respect de l’échéance, s’il n’y a pas eu d’ententes préalables, entraîne un échec.

Dans le cas de circonstances particulières qui interfèrent avec la production de l’examen de synthèse telles qu'une urgence médicale, l'étudiant doit contacter [email protected] pour connaître la procédure à suivre. Une pièce justificative devra être fournie par l'étudiant.

La première personne-ressource pour l’étudiant est bien sûr son directeur de thèse ou son co-directeur et, ensuite, les membres de son comité, qu’il peut rencontrer avant qu’il ne soit en examen de synthèse. Pour accompagner l’étudiant dans sa préparation, le secrétariat scolaire met à sa disposition une compilation de questions d’examens de synthèse utilisées dans le passé l qui pourront être consultées sur demande.

Évaluation de la composante écrite

En plus de répondre aux critères d’évaluation énumérés dans le formulaire Examen de synthèse – Grille d’évaluation, le texte doit respecter les conventions courantes qui régissent la présentation des articles de recherche, plus précisément celles de l’American Psychological Association (APA), de la Modern Languages Association ou de la University of Chicago Press, selon la discipline du diplôme visé. L’étudiant doit également prêter une attention toute particulière aux points énumérés ci-dessous.

  1. L’étudiante ou l’étudiant doit compléter l’examen de façon autonome. 
  2. La longueur des réponses. Bien que la longueur ne soit en aucun cas un gage de qualité, les réponses à chaque question devraient compter 3500 et 4000 mots. Le texte doit être dactylographié avec une police Times New Roman de 12 points, et les paragraphes à interligne un et demi. Les pages doivent être numérotées.
  3. La synthèse personnelle. Les réponses doivent montrer les aptitudes d’analyse et d’argumentation rigoureuses. De plus, l’étudiant doit pouvoir développer une capacité de synthèse tout en faisant preuve d’une connaissance approfondie des domaines de spécialisation visés par les questions de l’examen.
  4. La qualité de la langue écrite. L’étudiant peut écrire son examen de synthèse en français ou en anglais. La qualité de la langue écrite est essentielle; les membres du comité peuvent rejeter tout examen contenant trop d'erreurs d’orthographe lexicale, grammaticale et/ou de syntaxe.
  5. Le directeur de thèse et les membres du comité disposent de 21 jours (incluant les congés et les jours fériés) pour évaluer la composante écrite de l’examen à l’aide du formulaire Examen de synthèse – Grille d’évaluation. Pendant la période d’évaluation, il est important de ne pas intervenir auprès du directeur de thèse, des autres membres du comité de l’étudiant au sujet de l’examen.

Le directeur de thèse et chaque membre du comité doivent évaluer la réponse aux deux questions de l’examen en ajoutant des commentaires écrits pour chacune des questions. Le directeur de thèse et chaque membre doit remplir le formulaire Examen de synthèse – Grille d’évaluation et le remettre au secrétariat scolaire.

Chaque membre du comité prononce l’un des verdicts suivants:

  • La portion écrite de l’examen de synthèse est acceptée en vue de la soutenance ; ou
  • La portion écrite de l’examen de synthèse ne satisfait pas aux exigences.

Le secrétariat scolaire envoie au directeur de thèse et l'étudiant une copie de chaque formulaire Examen de synthèse – Grille d’évaluation, complété par les membres du comité.

Le directeur de thèse rencontre l’étudiant pour lui faire part des commentaires reçus des membres du comité par rapport à son examen écrit.

Si les réponses aux deux questions sont jugées satisfaisantes, l’étudiant se prépare à la soutenance.

Dans l’éventualité où les évaluations ne seraient pas jugées satisfaisantes de façon unanime, les étapes suivantes s’appliquent. Lorsque l’étudiant reçoit une évaluation jugée insatisfaisante pour une (ou les deux) question(s) de la part d’UN des TROIS évaluateurs, l’étudiant doit répondre à nouveau à la(les) question(s) échouée(s), en prenant compte de la rétroaction reçue dans les rapports d’évaluation.

Examen de reprise

L’étudiant qui a échoué la composante écrite de son examen de synthèse a la possibilité d’écrire un examen de reprise. Pour la reprise de l’examen, les conditions suivantes s’appliquent:

  • Dès que le superviseur reçoit les rapports d’évaluation, le superviseur organise une rencontre avec l’étudiant afin de faire part du contenu de l’évaluation.
  • Si l’étudiant choisit de faire l’examen de reprise, il doit se réinscrire à EDU 9998.
  • L’examen de reprise débute dans les 30 jours (incluant les fins de semaines et les jours fériés) qui suit la rencontre avec le superviseur au sujet du contenu de l’évaluation.
  • Si l’examen de reprise comprend une question, l’étudiant a 15 jours (incluant les fins de semaines et les jours fériés) pour le compléter.
  • Si l’examen de reprise comprend deux questions, l’étudiant a 30 jours (incluant les fins de semaines et les jours fériés) pour le compléter.
  • Dans tous les cas, l’étudiant préparera des réponses aux mêmes questions, aucune nouvelle question ne sera soumise au comité.
  • L’examen de reprise doit rencontrer les mêmes exigences que celles indiquées ci-dessus à la Section 5 a, b, c.
  • L’évaluation de l’examen de reprise suit les mêmes procédures que celle indiquées ci-dessus à la Section 5 a-g.
  • Dans l’éventualité où les évaluations de l’examen de reprise ne seraient pas jugées satisfaisantes de façon unanime les étapes suivantes s’appliquent. Lorsque l’étudiant reçoit une évaluation jugée insatisfaisante pour une (ou les deux) question(s) de la part d’UN des TROIS évaluateurs, l’étudiant est forcé d’abandonner le programme d’études.

Évaluation de la soutenance orale

Le directeur de thèse fixe la date et l'heure de la composante orale de l'examen de synthèse lorsque l’évaluation de la composante écrite est satisfaisante.

Généralement, cette soutenance a lieu au plus tard dans les 14 jours (incluant les fins de semaines et les jours fériés) suivant la remise de l’évaluation de la partie écrite de l’examen de tous les membres du comité.

La soutenance orale a pour but:

  • de préciser certains points
  • d’examiner une position personnelle
  • de participer à la discussion
  • de vérifier l’authenticité de la rédaction

Durant la soutenance, le comité peut demander à l’étudiant de résumer, de défendre, de préciser, de nuancer, de corriger ou de compléter ses réponses de l’examen. Il peut aussi demander à l’étudiant de formuler des généralisations sur les idées exprimées ou de montrer des liens entre les idées exprimées dans l’examen écrit et des concepts contradictoires ou complémentaires de la discipline.

Les critères généraux pour l’évaluation de la composante orale de l’examen de synthèse sont:

  • connaissances approfondies du sujet
  • capacité d’analyse critique
  • capacité de synthèse
  • capacité d’exprimer des idées et d’argumenter oralement.

Le comité décerne la note S (satisfaisant) ou NS (non satisfaisant) pour l’ensemble de l’examen de synthèse, soit la partie écrite et la partie orale, à l’aide du formulaire Rapport sur la soutenance orale de l’examen de synthèse. Ce formulaire est disponible au secrétariat scolaire. Le directeur de thèse envoie au secrétariat scolaire ces formulaires dûment remplis.

Si l’étudiant réussit la composante écrite de l’examen de synthèse initial, mais échoue la composante orale, il a l’opportunité de passer un examen de reprise de la composante orale. Les membres du comité doivent justifier par écrit les raisons de l'échec. La note NS est inscrite au dossier de l’étudiant. Il n’y a pas à répondre à une nouvelle question.

Si l’étudiant choisit de passer l’examen de reprise de la composante orale, cet examen a lieu dans les 15 jours (incluant les fins de semaines et jours fériés) qui suivent la date du premier examen oral. Si la reprise de la composante orale se situe à la session suivante, l’étudiant doit s’inscrire de nouveau à l’examen de synthèse (EDU 9998).

S’il réussit l’examen de reprise de la composante orale, la note S est inscrite au dossier et il passe à l’étape suivante de son cheminement doctoral.

Si l’étudiant échoue la composante orale de la reprise, il doit se retirer du programme.

Si l’étudiant réussit la reprise de la composante écrite de l’examen de synthèse et réussit la reprise de la composante orale, il reçoit une note S et peut continuer son cheminement académique.

Si l’étudiant réussit la reprise de la composante écrite de l’examen de synthèse et échoue la reprise de la composante orale, il doit se retirer du programme.