Two tourists with backpacks next to the water

À propos de l'événement

La science du citoyen fait référence aux efforts visant à promouvoir la participation du grand public à la recherche scientifique. La discussion portera sur les questions de valeurs dans le contexte de la science du citoyen. En considérant la science du citoyen comme une collaboration entre les communautés de connaissances, nous pouvons briser une dichotomie problématique entre le social et le rationnel, et mieux comprendre l'objectivité scientifique.

Dr. Monica Gattinger

Dr. Monica Gattinger

Mot d'ouverture

Directrice, Institut de recherche sur la science, la société et la politique publique; Professeure titulaire à l'École des études politiques; Fondatrice/Présidente, Énergie Positive, l'Université d'Ottawa.

Les recherches primées de la Dr. Monica Gattinger, axées sur les milieux énergétiques et culturels/artistiques, font d’elle une conférencière, conseillère et commentatrice de renommée au Canada comme à l’étranger. Gattinger est membre du Canadian Global Affairs Institute, membre du conseil d'administration du Clean Resource Innovation Network et membre des comités consultatifs du Conseil national de recherches du Canada, de la Société de gestion des déchets nucléaires, de la Commission de l'énergie de l'Ontario, du Réseau de Politique Scientifique d'Ottawa, de l'Université de Calgary et de Women in Nuclear Canada. Elle préside le groupe d'experts du Conseil des académies canadiennes sur les partenariats internationaux en science et technologie et est membre du groupe d'experts sur l'électrification et la transition énergétique du gouvernement de l'Ontario. Monica est chroniqueuse pour le Daily Oil Bulletin de JWN Energy et a reçu le 2020 Clean50 Award pour son leadership réfléchi dans le secteur de l'énergie. Elle est titulaire d'un doctorat en politique publique de l'université de Carleton.

Dr. Michael Hawes

Dr. Michael Hawes

Opening Remarks

Président et directeur général de la Fondation pour les échanges éducatifs entre le Canada et les États-Unis d'Amérique - Fulbright Canada

Michael Hawes est président et directeur général de la Fondation pour les échanges éducatifs entre le Canada et les États-Unis d'Amérique (alias Fulbright Canada). Il supervise la vision stratégique de l'organisation, le développement des partenariats, les opérations et les programmes. Professeur de sciences politiques, il est un défenseur infatigable de l'éducation internationale et un fier ancien élève du programme Fulbright, ayant occupé des chaires distinguées à l'Université de Californie à Berkeley et à l'USC Annenberg School for Communications and Journalism.

Michael est titulaire d'un doctorat en sciences politiques de l'université York de Toronto, d'une maîtrise en affaires internationales de la Norman Paterson School of International Affairs de l'université Carleton et d'une B.A. en économie et en histoire de l'université de Toronto. Il a publié de nombreux ouvrages sur la politique étrangère, la culture politique, les relations économiques internationales, la politique étrangère canadienne et d'autres sujets connexes. Ses ouvrages les plus récents comprennent 1968 in Canada : A Year and its Legacies (Presses de l'Université d'Ottawa, 2021), Canada's Public Diplomacy (Palgrave Macmillan, 2020) et Canadian Foreign Policy in a Unipolar World (Oxford University Press, 2018).

Michael a enseigné les relations internationales et la politique étrangère au département d'études politiques de l'université Queen's pendant de nombreuses années. Il a également été invité à l'Instituto Technológico Autonómo de México, à l'Université de Tsukuba au Japon, à l'Université internationale du Japon, à l'Université de Colombie-Britannique et à l'Institut Suédois des affaires internationales. Il a siégé dans plusieurs conseils nationaux et conseils consultatifs ministériels. Il coanime également la série de colloques sur le Canada à l'université d'Hawaï à Manoa.

Michael a reçu le titre de docteur en lettres humaines (Honoris Causa) de l'Université de l'État de New York et le titre de docteur en lettres (Honoris Causa) de l'Université de l'île de Vancouver.

Dr. Aleta Quinn

Dr. Aleta Quinn

Conférencière principale

Professeur agrégée en philosophie, Université de l'Idaho
Chaire de recherche en science et société Fulbright Canada-États-Unis de l'ISSP pour le semestre d'hiver 2024

Aleta Quinn, titulaire de la chaire de recherche Fulbright Canada en science et société, étudie les relations entre la science, les valeurs sociales et l'objectivité. Les points de vue qui séparent les domaines de la science de la politique sociale et des valeurs sociales ne sont plus tenables. De nouvelles conceptions sont nécessaires pour clarifier la manière dont les questions de valeurs sont liées aux questions scientifiques. Les recherches de la Dr. Quinn se concentrent en particulier sur les sciences qui concernent la biodiversité et sur des formes distinctes de science citoyenne.

Mme Quinn nous vient de l'université de l'Idaho, où elle est professeure agrégée de philosophie. Elle est titulaire d'un doctorat en histoire et philosophie des sciences de l'université de Pittsburgh, ainsi que d'une licence en philosophie et d'une licence en biologie de l'université du Maryland. Elle a notamment été boursière à la Smithsonian Institution, au Notre Dame Institute for Advanced Studies et au California Institute of Technology.

Son projet le plus récent consiste à appliquer les modèles existants d'objectivité en science, développés par les philosophes des sciences, à des études de cas dans le domaine de la science citoyenne. L'application révèle des défis, suggérant que les modèles existants doivent être adaptés ou remplacés. Les modèles d'objectivité conçoivent la science comme une entreprise sociale, brisant une dichotomie problématique entre le social et le rationnel ; cependant, ils n'examinent pas suffisamment le concept d'une communauté scientifique unifiée qui peut être facilement distinguée des communautés extérieures à la science.

Dr. Jennie Day

Dr. Jennie Day

Animatrice

Chercheuse postdoctorale, Lab canadien en conception éthique de la robotique et de l’intelligence artificielle, Centre de recherche end roit, technologie et société, Université d’Ottawa,Boursière Accélérée Mitacs pour la recherche postdoctorale

Jennie Day est une chercheuse en sciences sociales interdisciplinaire qui travaille en tant que chercheuse postdoctorale au Lab canadien en conception éthique de la robotique et de l’intelligence artificielle(CRAiEDL) avec le Dr Jason Millar.

Ses recherches actuelles portent sur les visions futures de l'émergence des technologies qu'ont les ingénieurs qui développent des technologies d'assistance à l'autonomie par l'IA pour les personnes âgées. L'objectif du projet est de façonner de manière constructive la conception, le développement et le déploiement éthiques de ces technologies dans la pratique en créant des structures éthiques ascendantes et des "exigences de conception d'ingénierie éthique" fondées sur des valeurs.

Jennie a obtenu son doctorat à l'université de Newcastle au Royaume-Uni, où elle a examiné les politiques de l'intelligence artificielle (IA) et les futurs socionumériques à travers le prisme de l'émergence des véhicules autonomes (AV). Ses recherches explorent des questions critiques sur le pouvoir matériel des imaginaires de l'IA, le pouvoir algorithmique et l'injustice, les ontologies technologiques, les conceptions démocratiques de l'"intérêt public", le solutionnisme technologique et la gouvernance des futurs socionumériques.

Accessibilité
Si vous avez besoin d'accommodations, veuillez contacter l'organisateur de l'événement le plus tôt possible.
Date et heure
27 févr. 2024
12 h à 13 h
Formule et lieu
En personne, Virtuel
Pavillon des Sciences sociales (FSS)
Language
Anglais
La conférence se déroulera en anglais, mais les questions et la discussion seront bilingues.
Auditoire
Étudiants cycles supérieurs, Professeurs et employés, Chercheurs, Grand public
Organisé par
Institut de recherche sur la science, la société et la politique publique