Description

Venez découvrir les recherches de trois de nos nouveaux professeurs.

Les conférencières seront :

  • Carole Yauk, Professeure au département de biologie
  • Jemila Seid Hamid, Professeure au département de mathématiques et de statistique
  • Kelsey Gasior, Professeure adjointe au département mathématiques et de statistique
Carole Yauk

Carole Yauk

Département de biologie

Résumé

Traduire lesinnovations de la recherche en génomique en applications de toxicologie réglementaire

Les autorités réglementaires internationales sont confrontées à un besoin urgent d'améliorer considérablement l'efficacité de l'évaluation toxicologique des produits chimiques environnementaux pour faire face aux milliers de produits chimiques traditionnels présents dans notre environnement et aux centaines de nouvelles substances produites chaque année. Parallèlement, des efforts mondiaux sont déployés pour réduire considérablement, voire éliminer complètement dans certains secteurs, l'utilisation d'animaux dans les tests toxicologiques. La génomique est au cœur de ces efforts depuis plus de dix ans. Dans cette présentation, j'expliquerai comment mon laboratoire combine les technologies génomiques de pointe à de puissants outils bioinformatiques pour étudier les altérations moléculaires induites par les expositions à des produits chimiques dans des modèles de rongeurs et des cellules humaines. Nos outils comprennent des biomarqueurs transcriptomiques qui prédisent avec précision les effets toxicologiques, le séquençage de nouvelle génération avec correction des erreurs pour l'analyse des mutations, et de nouveaux pipelines analytiques pour l'interprétation des données dans un cadre d'évaluation des risques. Je discuterai de la manière dont nous définissons le contexte d'utilisation de nos nouveaux outils, entreprenons des exercices de validation dans le cadre de partenariats multisectoriels et renforçons la confiance dans leur utilisation par le biais d'études de cas réalisées avec des partenaires réglementaires. Ces travaux ouvrent la voie aux évaluations des risques du futur.

Biographie

Carole Yauk a été la scientifique principale du Laboratoire de génomique du Bureau de la science et de la recherche en santé environnementale de Santé Canada pendant 18 ans. Elle s’est jointe au Département de biologie de l'UOttawa en tant que professeure en septembre 2020, elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada de niveau 1 en génomique et environnement. Ses  recherches portent sur le développement et la mise en œuvre d'outils génomiques pour l'évaluation des risques, pour la santé humaine, causées par les produits chimiques environnementaux. Elle participe à divers comités internationaux visant à faire progresser l'utilisation de la génomique, notamment au sein des comités de l’organisme international ‘Health and Environmental Sciences Institute’(HESI) intitulés Emerging Systems Toxicology in the Assessment of Risk (eSTAR) et Genetic Toxicology Technical (GTTC). Elle est vice-présidente du conseil d'administration de l'HESI. Elle est également impliquée dans le groupe consultatif élargi de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) pour le dépistage moléculaire et la toxicogénomique depuis 2012.

À l'heure actuelle, elle copréside l'élaboration du cadre de l'OCDE pour les rapports sur les omiques. Elle est présidente sortante de l'Environmental Mutagenesis and Genomics Society et membre du comité de rédaction de plusieurs revues consacrées à la mutagenèse et à la toxicologie génétique. Pendant son temps libre, elle pratique assidûment le snowboard, l'escalade et la course à pied, mais se sent frustrée par le fait que ses enfants sont désormais meilleurs qu'elle dans ces sports.

Jemila Seid Hamid

Jemila Seid Hamid

Département de mathématiques et de statistique

Résumé

Méthodes statistiques pour les résultats corrélés : Applications dans les sciences biomédicales

Mon programme de recherche se divise en deux grandes catégories : la recherche méthodologique, nous nous concentrons sur le développement et l'évaluation de méthodes statistiques, et la recherche interdisciplinaire appliquée, nous collaborons avec des cliniciens et d'autres experts en sciences biomédicales. Notre équipe s'intéresse particulièrement aux méthodes statistiques utilisées dans l'analyse des résultats corrélés, notamment les méthodes multivariées utiles à l'analyse des données longitudinales, des courbes de croissance et autres courbes de réponse. Parmi les autres intérêts et contributions méthodologiques, citons les méthodes d'intégration des données provenant de sources et d'études multiples, avec un accent particulier sur les méthodes de synthèse des données probantes. Les méthodes de synthèse des données probantes sont l'une des méthodes statistiques les plus couramment utilisées en médecine clinique et sont considérées comme la pierre angulaire de la médecine fondée sur les données probantes et de la prise de décision éclairée par les données probantes - des techniques méta-analytiques sont utilisées, les données directes et indirectes des essais contrôlés randomisés (ECR) et des études d'observation sont intégrées/synthétisées pour évaluer l'efficacité et la sécurité comparatives de deux ou plusieurs interventions. Dans cette présentation, je donnerai un bref aperçu de certaines de nos contributions méthodologiques en matière de courbes de croissance multivariées et de méta- analyse en réseau, y compris notre travail méthodologique récemment publié sur la synthèse des données de multiples interventions et de multiples résultats corrélés. Je présenterai également quelques points saillants de notre recherche appliquée collaborative, y compris nos récentes contributions en médecine pédiatrique.

Biographie

e suis né et j'ai grandi en Éthiopie et j'ai fait mes études de premier cycle (double majeure en statistiques et en informatique) à l'université d'Addis-Abeba. Je me suis rendue à Uppsala, en Suède, pour poursuivre mes études supérieures, j'ai obtenu ma licence (MPhil) et mon doctorat en statistique mathématique, avec une spécialisation en méthodes multivariées. J'ai déménagé au Canada en 2006, et j'ai effectué ma formation post-doctorale à l'Université de Toronto, suivi dun un autre post-doc à l'Hospital for Sick Children, qui portait principalement sur la recherche méthodologique et appliquée impliquant des données génomiques de haute dimension et des méthodes d'intégration d'ensembles de données hétérogènes. Depuis lors, j'ai occupé des postes au sein d'agences de santé publique et de grands instituts de recherche et universitaires dans tout le Canada, y compris un poste de professeure à l'Université McMaster. J'ai rejoint l'Université d'Ottawa en juillet 2020, je suis actuellement professeure au Département de mathématiques et de statistique.

Kelsey Gasior

Kelsey Gasior

Département de mathématiques et de statistique

Résumé

L'influence de la dynamique multi-échelle sur les modèles cellulaires physiques et comportementaux

La dynamique cellulaire est un réseau interconnecté d'interactions d’une seule molécule jusqu’à grande échelle. Une perturbation de l'une ou l'autre de ces échelles peut avoir des conséquences sur l'autre, entraînant des changements dans les modèles et les fonctions cellulaires. Mes travaux s'appuient sur la modélisation mathématique, les simulations numériques, l'analyse de sensibilité et les expériences biologiques pour étudier comment les variations à petite et grande échelle contribuent ensemble aux modèles physiques et comportementaux observés dans trois processus cellulaires spécifiques : la séparation de phase liquide-liquide, la transition épithélio-mésenchymateuse et l'hypothèse d'adhésion différentielle. La séparation de phase liquide-liquide (LLPS) est pilotée par les interactions protéine-ARN pour créer des compartiments cellulaires qui favorisent les interactions biochimiques nécessaires à la fonction cellulaire. La transition épithélio-mésenchymateuse (EMT) est un processus morphogénétique qui peut être corrompu lors des métastases tumorales. L'hypothèse de l'adhésion différentielle, une théorie thermodynamique, considère les tissus comme des liquides où les cellules mobiles s'organisent pour minimiser leur énergie libre interfaciale pendant la morphogenèse en raison des variations de la tension de surface. En fin de compte, ce travail biomathématique interdisciplinaire vise à comprendre comment les dynamiques à petite et grande échelle fonctionnent ensemble pour établir des modèles observables dans l'environnement cellulaire.

Biographie

Kelsey Gasior est professeure adjointe au Département de mathématiques et de statistique. Avant de rejoindre l'Université d'Ottawa en 2021, elle a obtenu son doctorat en biomathématiques à l'Université d'État de Caroline du Nord en 2017, a été chercheuse postdoctorale à l'Université de Caroline du Nord (2017-2019)  et récipiendaire de la bourse postdoctorale du doyen à l'Université d'État de Floride (2019-2021).

Coordoonées

Lefebvre, Jasmine

Conseillère principale en recherche

[email protected]

Date et heure
7 déc. 2022
Toute la journée
Formule et lieu
STM 364 ou Zoom
Language
Anglais
Auditoire
Organisé par