Audace, recherche et innovation : trois des boursières et boursiers de la Fondation Pierre Elliott Trudeau à uOttawa

Publié le lundi 30 mai 2022

Photos des trois récipiendaires de la bourse de la Fondation Pierre Elliott Trudeau à l'Université d'Ottawa.

De gauche à droite : Michelle Liu, David Eliot, Coline Moreau

Les recherches menées à l’Université d’Ottawa sont inspirantes : celles et ceux qui les mènent encore plus. En 2022, pas moins de 3 des 13 lauréates et lauréats des prestigieuses bourses de la Fondation Pierre Elliott Trudeau poursuivent leurs recherches doctorales à l’Université d’Ottawa.

Coline Moreau, David Eliot et Michelle Liu abordent des questions de l’heure en matière d’innovation et de droit pénal, d’intelligence artificielle et de sécurité, et d’équité à la croisée du droit et du génie.

Découvrez les projets, les intérêts et l’immense curiosité de ces trois personnes remarquables, et apprenez comment leurs recherches audacieuses contribueront à une meilleure compréhension de notre monde, de ses obstacles, de ses dangers, de ses iniquités et, aussi, de ses possibilités.

Michelle Liu, Université d'Ottawa, Génie civil

Michelle Liu est la première personne à faire simultanément un diplôme en droit (J.D.) et un doctorat en ingénierie à l’Université d’Ottawa. Ses recherches portent sur l’évaluation du Code national du bâtiment dans une optique d’équité sous la direction conjointe de la professeure d’ingénierie Beatriz Martin-Perez et de la professeure de droit Jena McGill. 

Michelle a obtenu un baccalauréat ès sciences et une maîtrise en génie civil avec distinction de l’Université de Waterloo et a travaillé dans le domaine de la construction et de la conception pour des sociétés d’ingénierie canadiennes et internationales. Elle a travaillé au cabinet d’avocats Blake, Cassels & Graydon où elle effectuera son stage en 2023 tout en poursuivant ses recherches doctorales. Elle aspire à devenir une chercheuse à l’intersection de l’ingénierie et du droit, un objectif que, selon elle, le programme de bourses de la Fondation Pierre Elliott Trudeau l’aidera à atteindre. 

Les identités et les expériences de Michelle l’incitent à assumer des rôles qui font progresser l’EDI, notamment en tant que membre du Groupe consultatif sur l’équité du Barreau de l’Ontario et présidente du Comité des anciennes et anciens étudiants en ingénierie de l’Université de Waterloo. Elle a quitté Montréal pour s’installer en Ontario, et parle le français et l’anglais. L’été, elle se plaît à faire du camping rustique pour échapper au monde ! 

David Eliot, Université d'Ottawa, Surveillance critique et études de la sécurité

David Eliot est un chercheur en intelligence artificielle, athlète, militant et entrepreneur de Kingston, en Ontario. Quand il était bachelier en sociologie à l’Université Saint-Francis-Xavier, David a milité au sein du mouvement local de lutte contre la crise climatique où il a participé à l’organisation d’une assemblée publique et de nombreuses manifestations. Après avoir obtenu son diplôme de Saint-Francis-Xavier, il a commencé ses études de maîtrise à l’Université Queens où il a travaillé sur l’intelligence artificielle au Centre des études sur la surveillance.  

David poursuivra ses études universitaires à l’Université d’Ottawa, au doctorat, en tant que membre du nouveau programme de surveillance critique et études de sécurité où il s’intéressera à l’intelligence artificielle et à l’économie des données.  

En marge de son travail de recherche, David Eliot gère une société de production de spectacles de divertissement, Eliot Entertainment, avec laquelle il a produit et présenté plus de 200 spectacles de magie au Canada. En tant qu’athlète, il a participé à des compétitions d’escrime au niveau provincial, national et international. Grâce au programme de bourses doctorales de la Fondation Pierre Elliott Trudeau, David espère acquérir de solides compétences en matière de leadership et nouer des liens qui lui permettront d’élargir la portée sociale de ses recherches. 

Coline Moreau, Université d’Ottawa, Criminologie 

Coline Moreau est titulaire d'une maîtrise en droit de l'UCLouvain en Belgique. Elle est actuellement étudiante au doctorat à temps plein au Département de criminologie à la Faculté des sciences sociales de l'Université d'Ottawa. Elle est membre de la Chaire de recherche du Canada en traditions juridiques et rationalité pénale dirigée par le professeur A. Pires. 

Elle mène ses recherches dans les domaines du droit pénal, de la criminologie et des droits de la personne. Elle s'intéresse particulièrement aux thèmes de la détermination et de l'exécution des peines ainsi qu'à l'innovation et aux obstacles à l'innovation dans la réforme du droit pénal. Elle mène parallèlement des recherches en droit de l'enfance sur l'effectivité des droits de l'enfant. 

Elle est également investie dans la découverte du leadership et fait des contributions au sein de l'Académie de Leadership de l'Université d'Ottawa (assistante de recherche, assistante d'enseignement et fondatrice de la communauté des anciens de l'Académie de Leadership). 

Haut de page