uOttawa et les membres du Réseau International des Chaires Senghor de la Francophonie renouvellent leur engagement

Média
Salle de presse
Francophonie
Les membres du groupe du réseau Chaires Senghor à l'Université d'Ottawa pour la conférence scientifique sur la science en français : Défis, diffusion, collaborations et engagements.
L’Université d’Ottawa est fière d’annoncer ses engagements envers le Réseau international des Chaires Senghor de la Francophonie

Le Réseau international des Chaires Senghor de la Francophonie réunit une communauté d’enseignants-chercheurs de tous horizons ayant en commun la langue française et l’étude des francophonies. Ces scientifiques collaborent, coopèrent et se concertent pour faire rayonner, dans leurs domaines respectifs, l’enseignement et la recherche en français.

La conférence scientifique d’Ottawa en 2022 a pour objectif de permettre une réflexion approfondie et la mise en place de mesures concrètes pour les universités membres du réseau Senghor sur ces quatre grands chantiers touchant l’avenir de la science en français, à savoir :

  • La revivification de la publication en français;
  • L’accroissement de la recherche consacrée à la Francophonie et aux francophonies, et ce, dans l’ensemble des disciplines concernées;
  • L’accroissement de la francophonie, ainsi que sa présence dans l’espace public scientifique, notamment dans l’espace numérique, de même que le rôle joué par les manifestations scientifiques et les réseaux de recherche;
  • La mise sur pied d’échanges scientifiques fructueux et socialement justes dans l’espace francophone. 

Afin de poursuivre le travail réalisé et mettre en œuvre les pistes de solutions suggérées, nous, titulaires de chaires Senghor, nous engageons à :

  • a) Établir entre les universités membres du réseau, des collaborations équitables, mutuelles et solidaires qui profiteront au développement de la science en français tant dans les universités du Sud que du Nord;
  • b) Développer entre plusieurs Chaires des projets ponctuels ou des programmes « interchaires » susceptibles de renforcer les coopérations et collaborations locales au sein de notre Réseau, et ainsi entretenir des liens de solidarité entre nos Chaires;
  • c) Promouvoir activement les collaborations et la mobilité des chercheur(e)s et à faciliter les séjours de recherche pour les étudiantes et étudiants travaillant au sein de nos chaires respectives; 
  • d) Favoriser la mobilité étudiante (à la maîtrise, au doctorat et au niveau postdoctoral), les cotutelles, les projets de double diplôme et les programmes d’échanges au sein des universités membres du Réseau des chaires Senghor.

À cet effet, et en lien direct avec la Déclaration d’Ottawa du réseau des Chaires Senghor, l’Université d’Ottawa est fière d’annoncer qu’elle s’engage, dès aujourd’hui, à :

  • a) Poursuivre et à accentuer ses programmes de mobilité internationale francophone pour les étudiantes et étudiants qui souhaitent faire un séjour à l’étranger;
  • b) Reconduire le soutien qu’elle accorde, par l’entremise de divers programmes, aux étudiantes et étudiants internationaux s’inscrivant dans un programme de 2e et 3e cycle en français;
  • c) Renouveler son appui au Collège des chaires de recherche sur le monde francophone (CCRMF) et promouvoir sa diversification en accroissant le nombre de Chaires « mobilité francophone ».

 Pour obtenir de plus amples informations: [email protected]