La sécurité informatique n’est pas une tendance, c’est ce dont nous avons besoin!

Notre université
Technologies de l’information
Pirate informatique portant un chandail à capuchon volant des informations avec un ordinateur portable.
Le mois d’octobre est reconnu mondialement comme le Mois de la sensibilisation à la cybersécurité, et nous allons nous réjouir ensemble de ruiner la journée d’un cybercriminel!

Il n’est pas nécessaire d’être un professionnel de l’informatique pour se méfier des courriels et messages malveillants qui sont envoyés et reçus chaque jour. Il est fort probable que chacun d’entre nous ait déjà reçu des courriels et des messages textes nous annonçant que nous avons gagné un prix, ou nous incitant à cliquer immédiatement sur un lien pour éviter des conséquences juridiques et financières. Il s’agit en fait de courriels d’hameçonnage qui tentent de nous escroquer.  

Que pouvez-vous faire pour être mieux préparé à éviter les attaques en ligne? Voici nos 5 principales recommandations pour assurer votre sécurité en ligne  : 

  • Installez immédiatement un antivirus si vous n’en avez pas pour protéger votre ordinateur contre les programmes malveillants. Vous pouvez télécharger l’antivirus Sophos gratuitement en tant que membre du personnel ou étudiant de l’Université d’Ottawa.   

  • Maintenez tous vos logiciels à jour, notamment votre système d’exploitation et votre antivirus. Vous pouvez activer la fonction de mise à jour automatique.   

  • Changez votre mot de passe et choisissez-en un plus complexe contenant des lettres majuscules et minuscules, des chiffres, des caractères spéciaux et, de préférence, choisissez une phrase comme mot de passe au lieu d’un mot seul. Vous pouvez également apprendre à utiliser des outils sécurisés pour renforcer vos mots de passe.  

  • Assurez-vous que la fonction AFM est activée lorsque vous vous connectez aux services en ligne de l’Université d’Ottawa. Consultez nos consignes sur la façon d’activer l’AFM pour votre compte uOttawa. La sécurité de vos renseignements personnels et de votre compte sera considérablement accrue par l’utilisation de l’AFM. Activez-la dès maintenant si vous ne l’avez pas encore fait.   

  • Apprenez à reconnaître les différents types d’hameçonnage et restez à l’affût des signes indicateurs. 

Fond coloré avec, au premier plan, un cybercriminel portant un chandail à capuchon noir avec un emoji de visage en pleurs posé à la place du visage, avec le titre « Combattez l’hameçonnage : Gâchez la journée d’un cybercriminel. »

Pousser quelqu’un à faire quelque chose dans un laps de temps limité est un indice évident d’une attaque d’hameçonnage. Cela doit vous inciter à évaluer le message. Si vous n’êtes pas sûr de l’authenticité du message, vous pouvez communiquer directement avec l’expéditeur par un autre moyen de communication pour obtenir une confirmation. 

Vous pouvez également aller plus loin en signalant les courriels malveillants reçus dans votre boîte de réception de l’Université d’Ottawa en utilisant le bouton « Signaler un message » dans Microsoft Outlook. N’oubliez pas que vous ne devriez jamais cliquer sur les liens apparaissant dans les courriels et les messages auxquels vous ne faites pas entièrement confiance. 

Pour assurer la sécurité de nos données et protéger nos renseignements personnels, nous devons être très prudents lorsque nous cliquons sur des liens dans des courriels. 

Vous trouverez de plus amples renseignements sur la façon de détecter et de prévenir une attaque par hameçonnage, ainsi que des conseils utiles sur le site Web du Gouvernement du Canada.