United Nations building
Jonathan Ansel Moy de Vitry - Unsplash

Événement :

En mai 2021, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a décidé de "créer d'urgence une commission d'enquête internationale permanente et indépendante chargée d'enquêter, dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et en Israël, sur toutes les allégations de violations du droit international humanitaire et d'atteintes au droit international des droits de l'homme commises depuis le 13 avril 2021 et jusqu'à cette date". La résolution demande également à la commission d'enquête "d'enquêter sur toutes les causes profondes des tensions récurrentes, de l'instabilité et de la prolongation du conflit, y compris la discrimination et la répression systématiques fondées sur l'identité nationale, ethnique, raciale ou religieuse".

Deux des trois experts membres de la Commission, Navanethem Pillay, ancien Haut Commissaire des Nations Unies pour les droits de l'homme, et Chris Sidoti, avocat australien spécialisé dans les droits de l'homme, donneront un aperçu de leur dernier rapport à l'Assemblée générale des Nations unies, présenté la semaine précédant cette session. Ils expliqueront dans quelle mesure le mépris du droit international des droits de l'homme et du droit international humanitaire est au cœur de la crise actuelle en Israël et à Gaza, et comment le respect du droit international offre une feuille de route pour des solutions durables et pacifiques. La session sera animée par Alex Neve, Senior Fellow à l'École supérieure d'affaires publiques et internationales de l'Université d'Ottawa et ancien secrétaire général d'Amnesty International Canada.

L'inscription est obligatoire.

Cet événement se déroulera en anglais.

Conférenciers :

Navanethem Pillay a été Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme de 2008 à 2014. Elle est actuellement juge ad hoc à la Cour internationale de justice dans le cadre de l'application de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide (Gambie contre Myanmar). Elle est également présidente de la Commission internationale contre la peine de mort basée à Madrid, présidente du Conseil consultatif de l'Académie internationale des principes de Nuremberg et présidente de l'enquête quasi-judiciaire sur la détention en République populaire démocratique de Corée. En 1995, après la fin de l'apartheid, Mme Pillay a été nommée juge intérimaire à la Haute Cour d'Afrique du Sud. La même année, elle a été élue par l'Assemblée générale des Nations unies juge au Tribunal pénal international pour le Rwanda, où elle a siégé pendant huit ans (1999-2003), dont les quatre dernières années en tant que présidente. En 2003, elle a été nommée juge à la Cour pénale internationale de La Haye, où elle a siégé à la Chambre d'appel jusqu'en 2008. Mme Pillay a été la première femme à ouvrir un cabinet d'avocats dans sa province natale du Natal en 1967 et a assuré la défense d'activistes anti-apartheid, dénonçant la torture et contribuant à établir les droits des prisonniers de Robben Island.

Chris Sidoti est consultant international en matière de droits de l'homme et expert en institutions nationales des droits de l'homme et en droit et mécanismes internationaux des droits de l'homme. Depuis février 2021, il est le fondateur et l'expert international du Conseil consultatif spécial pour le Myanmar. De 2017 à 2019, il a été l'un des membres de la mission internationale indépendante d'établissement des faits des Nations unies sur le Myanmar. Depuis 2000, il fournit des services de conseil sur le droit et les pratiques en matière de droits de l'homme au HCDH, au PNUD, à l'UNICEF, au Forum Asie-Pacifique des institutions nationales des droits de l'homme et à plusieurs institutions nationales des droits de l'homme. M. Sidoti a également occupé plusieurs postes universitaires. Il a été directeur exécutif du Service international pour les droits de l'homme (ISHR ; 2003-2007), commissaire australien aux droits de l'homme (1995-2000), commissaire australien à la réforme du droit (1992-1995) et directeur fondateur de la Commission australienne des droits de l'homme et de l'égalité des chances (1987-1992). De 1999 à 2013, il a été le principal facilitateur et interlocuteur d'une initiative en matière de droits de l'homme entre les gouvernements de l'Australie et du Myanmar.

Modérateur :

Alex Neve est professeur auxiliaire en droit international des droits de l'homme à l'Université d'Ottawa et à l'Université Dalhousie, et Senior Fellow à l'École supérieure d'affaires publiques et internationales de l'Université d'Ottawa. Il a été secrétaire général de la branche anglaise d'Amnesty International Canada de 2000 à 2020. Il est avocat et titulaire d'une maîtrise en droit international des droits de l'homme de l'Université d'Essex. Alex est Officier de l'Ordre du Canada.

 

Accessibilité
If you require accommodation, please contact the event host as soon as possible.
Date et heure
30 oct. 2023
15 h 30 à 17 h
Formule et lieu
En personne
Langue
Anglais
Auditoire
Grand public
Organisé par
Centre d'études en politiques internationales, Centre de recherche et d'enseignement sur les droits de la personne, École supérieure d’affaires publiques et internationales