Lignes directrices

29 juin, 2020

Le programme pluridisciplinaire en durabilité de l’environnement est ouvert aux étudiantes et étudiants admis à l’un des programmes de maîtrise participants et qui mènent des recherches sur un thème en lien avec la durabilité de l’environnement. 

Aux fins du programme, « durabilité de l’environnement » s’entend au sens large, c’est-à-dire comme l’étude des efforts humains visant à répondre aux besoins en ressources et en services des générations actuelles et futures sans compromettre la santé des systèmes biologiques et écologiques qui permettent de le faire. Elle comprend l’étude des aspects scientifiques, économiques, sociaux et réglementaires de la gestion de l’environnement, ainsi que l’examen de facteurs qui contribuent aux principaux problèmes environnementaux et de leurs fondements scientifiques.

Le programme s’adresse aux étudiantes et étudiants dont la recherche porte sur un problème environnemental et qui évaluent, peut-être, les incidences socio-économiques ou politiques de leur travail ou examinent les possibles solutions à un défi actuel en durabilité de l’environnement.

Voici des exemples de sujets de recherche abordés dans le cadre du programme :

  • Démocratie parlementaire et politiques environnementales fondées sur des données probantes : démêler science et politique lors de décisions sur la réglementation des substances toxiques.
  • Repérer les facteurs contribuant à l’adoption massive de mesures d’adaptation aux changements climatiques dans les petits États insulaires en développement.
  • Étude du potentiel de l’impôt foncier pour contenir l’étalement urbain.
  • Adaptation aux changements climatiques dans le secteur de l’agriculture de subsistance en Afrique du Sud.
  • Étude toxicologique de la faible dose-réponse de divers organismes par rapport à des contaminants pour lesquels les normes d’émission réglementaires actuelles sont en cours d’élaboration.
  • Évaluation de la politique sur le transport maritime dans l’Arctique à la lumière des changements dans la dynamique des glaces marines et de l’augmentation de la taille des navires. 
  • Effets des accords gouvernementaux pluriniveaux sur l’évolution de la politique sur le climat : une étude comparative du Canada, de l’Allemagne et des États-Unis.
  • Facteurs d’efficacité des régimes environnementaux internationaux : une évaluation du Conseil de l’Arctique.
  • Analyse scientifique des répercussions des parcs d’éoliennes sur la faune sauvage.
Haut de page