Quatorze stratégies gagnantes pour étudier efficacement

Études
Vie étudiante
Support académique
Travaux et examens des étudiantes et étudiants
Ordinateur portable ouvert affichant des notes de chimie à l’écran.
Ça y est : les examens approchent. Voici un petit guide de survie pour traverser cette période tumultueuse.

1. Rangez votre espace de travail.

Même si, à première vue, cette astuce semble contre-intuitive quand chaque minute est précieuse, faire le ménage créera une ambiance propice à la concentration et rendra votre période d’étude plus agréable. Les chaussettes sales sur le plancher ne font qu’aggraver l’anxiété. Qui dit espace rangé, dit esprit apaisé.

2. Créez votre liste de lecture idéale pour vos séances d’étude (ou optez pour le silence total).

Bon, à ce sujet-là, les gens ne s’entendent pas. Certaines personnes préfèrent travailler dans le silence le plus complet; d’autres sont plus efficaces en écoutant du métal à plein volume. Si vous êtes du deuxième clan, préparez-vous une liste de lecture qui vous aidera à entrer dans votre bulle et qui bloquera les petites distractions pour que votre temps d’étude soit plus plaisant.


Si vous faites plutôt partie des adeptes du silence absolu, envisagez d’investir dans des écouteurs antibruit ou trouvez-vous un endroit tranquille dans un coin reculé du campus.

3. Évitez les distractions.

Difficile de se concentrer lorsque les invitations affluent et que le téléphone nous fait de l’œil. Quand vous vous apprêtez à étudier, avisez vos proches et dites-leur de ne pas vous déranger. Vous pourriez aussi activer la fonction « Ne pas déranger » de votre téléphone. Mieux encore : rangez-le dans un tiroir ou remettez-le à une personne de confiance pour quelques heures. Tout le monde sait qu’on perd facilement la notion du temps sur les médias sociaux.

4. Apprenez à dire non à la procrastination.

Qui n’a jamais repoussé une tâche à plus tard au profit d’une activité qui lui procure du plaisir? C’est dans la nature humaine de vouloir éviter les situations inconfortables. En fait, la procrastination est bien plus une affaire de gestion d’inconfort que de gestion de temps. Le plus dur, c’est de commencer. Consacrez-vous à une seule chose à la fois, et ce, pendant quelques heures. Et faites preuve d’indulgence envers vous-même. En cas de problème de motivation, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec les services de counselling de l’Université.

5. Faites une liste des priorités.

Quand les examens approchent et qu’il devient difficile de s’occuper des autres priorités, l’esprit devient parfois tout embrouillé. Faites une liste de ce que vous avez à faire, puis numérotez-les en ordre de priorité. Ciblez les idées centrales et les mots-clés des chapitres qui seront à l’examen. Attardez-vous à ce qui presse le plus et évitez de voir trop loin. Le simple fait de rayer une tâche de votre liste vous donnera confiance et vous encouragera à passer à la suivante.

6. Donnez-vous des objectifs réalistes et mesurables.

Divisez vos objectifs en sous-objectifs précis, mesurables et atteignables. Laquelle des affirmations suivantes vous semble la plus concrète?


•    « Cette semaine, je vais étudier pour mes trois examens et finir le travail que j’ai à remettre. »
ou
•    « Lundi, je vais prendre des notes pour trois de mes cours. Mardi, je vais créer un plan de travail et revoir mes notes pour trois autres cours. Mercredi, je ferai une première ébauche de mon travail… »


Soyez réaliste quant à ce que vous pouvez véritablement accomplir en une journée. Pour gagner encore plus en efficacité, apprenez à établir des objectifs S.M.A.R.T.

7. Faites-vous un horaire d’études et respectez-le.

Pendant une ou deux semaines, réservez des périodes pour étudier chaque matière et faites comme s’il s’agissait de vrais cours ou de quarts de travail. Prévoyez-vous aussi du temps pour relaxer et vous amuser. Faites preuve d’assiduité et d’autodiscipline.

8. Récompensez-vous quand vous terminez quelque chose.

À la fin d’un travail ou d’une période d’étude, accordez-vous une récompense. Ça peut être de vous permettre une soirée en bonne compagnie, un plaisir gourmand ou un épisode de votre série préférée.

9. Allez vous promener.

Pour évacuer un peu de pression, rien de mieux qu’aller marcher; ça libère l’esprit et aide à reconnecter avec soi-même. La promenade vous apportera l’énergie et l’attention nécessaires pour étudier efficacement.

10. Trouvez votre source de votre motivation.

Essayez donc de reprogrammer votre esprit en troquant « je dois faire ça » par « je vais faire ça ». Souvenez-vous que vous êtes ici pour apprendre et acquérir des compétences qui vous seront utiles toute votre vie. Avec cette façon de penser, les tâches vous paraîtront moins effrayantes et plus plaisantes.

11. Faites-vous des cartes-éclairs sur des concepts clés.

Écrivez sur des petits cartons les concepts importants de la matière qui sera évaluée et exercez-vous à les expliquer à autrui. Si vous y arrivez, c’est dans la poche! Une autre option serait de faire équipe avec un ou une collègue et de vous poser des questions à tour de rôle.

12. Participez à un groupe d’étude.

Si ce n’est pas déjà fait, inscrivez-vous à un groupe d’étude mis sur pied par votre faculté. Vous pourrez y tester vos connaissances et échanger des idées avec des gens qui étudient la même chose que vous, ce qui vous aidera à mieux mémoriser la matière. De plus, c’est l’occasion de socialiser un peu!

13. Prenez soin de vous.

Quand on a un horaire chargé, il est d’autant plus important de prévoir du temps pour prendre soin de soi. Une routine peut vous aider à ne pas perdre de vue l’essentiel. Ayez un horaire régulier pour vos repas, votre sommeil et l’activité physique. Pas besoin que ce soit parfait pour en ressentir les bienfaits!


Pour favoriser votre bien-être, une panoplie de stratégies existent; il suffit de trouver celles qui marchent le mieux pour vous. En voici quelques-unes pour baisser votre niveau de stress, vous amener à vous détendre et retrouver votre concentration :


•    Bien-être physique : faire une balade (avec votre chien ou quelqu’un dont vous aimez la compagnie), dormir suffisamment et avoir un horaire de sommeil régulier, faire du yoga ou de l’activité physique, améliorer petit à petit votre alimentation.
•    Bien-être mental : tenir un journal de gratitude, lire ou cuisiner.
•    Bien-être social : voir vos proches.
•    Bien-être spirituel : passer du temps en nature, méditer ou prier.

Enfin, en tant qu’étudiante ou étudiant de l’Université d’Ottawa, vous avez accès à tout un éventail de services et ressources de santé, de mieux-être et de soutien, y compris la thérapie en ligne.

14. Consultez régulièrement les ressources en mentorat de votre faculté.

Tirez parti des outils éprouvés et des conseils judicieux des membres étudiants et professionnels de votre faculté, mais aussi de toute l’Université d’Ottawa. Si la plupart des ressources sont conçues expressément pour certains cours ou programmes, les principes généraux sont transférables aux autres domaines d’étude. Allez voir celles-ci pour commencer :


•    Articles du Centre de mentorat de la Faculté des sciences
o    Préparation aux examens finaux 
o    Comment préparer un horaire d’étude 
o    L’art de la mémorisation
•    Centre de mentorat étudiant de la Faculté des arts
o    Nouveau salon d’étude 
o    Guides d’étude et ressources, notamment pour la préparation aux examens et la mémorisation 
o    Courte vidéo sur la gestion du temps et autres ateliers
•    Centre de mentorat de la Faculté de génie et ses consultations individuelles pour l’établissement d’un plan d’étude
•    Centre de l’expérience étudiante de la Faculté des sciences sociales
•    Programmes de mentorat de l’École de gestion Telfer
•    Centre de mentorat de la Faculté des sciences de la santé
•    Programmes de mentorat de la Section de common law de la Faculté de droit
•    Services aux étudiants de la Section de droit civil de la Faculté de droit
•    Soutien par les pairs et services de la Faculté de médecine

Bon succès!