Nestor Nkurunziza
Nestor Nkurunziza
Candidat au doctorat en droit, Université d'Ottawa




Biographie

Intérêts de recherche

•    Justice pénale internationale et justice de transition
•    TWAILs (Third World Approaches to International Law)
•    Droits de la personne et consolidation de la paix

Nestor Nkurunziza est doctorant à la Faculté de droit, Université d’Ottawa. Sa thèse de doctorat porte sur une analyse critique du droit international des droits de la personne comme outil de plaidoyer pour la justice transitionnelle au Burundi. Parallèlement à la rédaction de sa thèse, il a contribué dans des travaux de recherche au Canada et ailleurs. Au Canada, il a d’abord publié un article sur la justice transitionnelle paru en décembre 2017 dans le numéro hors-série de la Revue Québécoise de Droit International. A l’Université d’Ottawa, il a ensuite contribué à divers projets académiques en tant qu’assistant de recherche et/ou d’enseignement. Enfin ailleurs dans le monde, il a régulièrement participé aux séminaires académiques annuelles organisées dans le cadre la série « International criminal justice in Africa. » Ces dernières activités lui ont valu la publication de deux articles : 


Il jouit d’une longue expérience de recherche et d’enseignement universitaire. En effet, il a enseigné à temps plein à la Faculté de droit de l’Université du Burundi entre 2010 et 2015 avant de s’enrôler au programme de doctorat. Il avait obtenu son diplôme de Licence en droit (4 ans) avec distinction en 2009 auprès de la même Université. En 2012, il a obtenu sa Maitrise à l’Université de Dublin-Trinity College, avec spécialité en études internationales sur la paix (M. Phil. in International Peace Studies). Il détient un Diplôme d’études supérieures spécialises (DESS) en Droits de l’Homme et Résolution Pacifique des Conflits, obtenu en 2013 avec distinction à la Chaire UNESCO en Éducation à la Paix et Résolution Pacifique des Conflits (Université du Burundi).

En plus de dispenser différents cours sur le droit à l’Université du Burundi, il participait à diverses activités visant la promotion du respect des principes et valeurs liés à l’État de droit dans la Région des Grands Lacs d’Afrique (le Burundi, la RDC et le Rwanda). Ainsi, dans le cadre du projet État de droit dans la Région des Grands Lacs d’Afrique, il a contribué des publications annuelles entre 2010 et 2014. Les articles publiés traitaient des questions relatives aux rapports étroits entre les exigences du respect des droits fondamentaux garantis aux individus et l’accès de ceux-ci à la justice constitutionnelle. Le projet bénéficie de l’appui du programme État de droit en Afrique Sub-Saharienne de la Fondation Konrad-Adenauer.

Par ailleurs, M. Nkurunziza a travaillé comme humanitaire auprès du Conseil Norvégien pour les Réfugiés au Burundi avant de se joindre au milieu académique. Enfin, il jouit d’une longue expérience dans le secteur des ONGs s’intéressant à la promotion des droits fondamentaux de la personne. A ce titre, il a occupé des postes clefs au sein d’ONGs œuvrant dans ce domaine au Burundi.  Il a rendu des services de consultance à des ONGs internationales et locales intéressées par des questions liées à la consolidation de la paix et au respect des droits de la personne.