La Journée du design 2018 : 100 % génial

Publié le vendredi 6 avril 2018

Six jeunes hommes souriants tiennent un traîneau de sauvetage par les poignées.

Les grands gagnants de la Journée du design 2018. De gauche à droite : Riley Carter, Vincent Côté-Larouche, Iain Baxter (de Sauvetage Bénévole OutaouaisOttawa Volunteer Search and Rescue), Camille Kobi, Ozan Oner et Zachary Guindon. Photo : Mike Foster.

Par Mike Foster

Des robots pour nettoyer la planète, des maisons mobiles pour les communautés autochtones, des stations hydroponiques pour la culture des légumes... Plus de 500 étudiants en génie ont présenté leurs projets d’avenir lors de la Journée du design 2018 de la Faculté de génie.

Ce concours, qui met les étudiants au défi de concevoir des solutions à des problèmes concrets soulevés par de vrais clients, en est à sa troisième édition. Cette année, il comptait une centaine des projets.

Le premier prix au classement général a été remis à une équipe d’étudiants de première année — Riley Carter, Camille Kosi, Ozan Oner, Vincent Côté-Larouche et Zachary Guindon — qui ont conçu une poignée amovible pour les traîneaux de sauvetage SKED. Le client pour ce projet qui a aussi remporté le premier prix dans la catégorie designs accessibles était Sauvetage Bénévole Outaouais – Ottawa Volunteer Search and Rescue.

« L’hiver, il est parfois difficile pour les ambulanciers et les équipes de recherche de glisser leurs gants épais dans les poignées des traîneaux », dit Ozan Oner. « Notre poignée vise à réduire le temps nécessaire pour amener le patient à l’hôpital. »

Cette poignée, explique Camille Kosi, est faite d’aluminium à partir d’une imprimante 3D. Bien que légère, elle peut supporter jusqu’à 500 livres. L’équipe a produit huit de ces poignées en forme de « L » avec un budget de 100 $.

Zachary Guindon a été renversé par les commentaires qu’il a reçus lors de la Journée du design. À tel point que l’équipe a déjà entamé des démarches auprès de la Faculté de génie pour commercialiser son invention.

Le deuxième prix au classement général a été remporté par Robot Mobility Systems. L’équipe, composée de Yazan Abbas, Jean Azzi, Liam Vannest, Elzar Nayup et Daniel Oluwayoni, a conçu des pièces d’appoint imprimables en 3D pour un robot créé par Robot Missions pour ramasser les déchets sur les plages. L’équipe a aussi remporté les honneurs dans la catégorie robots écologiques, dans laquelle 19 équipes ont conçu, entre autres projets, des épandeurs de semences, des appareils de prélèvement d’eau et des freins perfectionnés.

La Journée du design s’inscrit dans le mandat de la professeure Hanan Anis, titulaire de la Chaire en génie entrepreneurial de la conception du CRSNG. Chaque année, ce concours représente l’occasion pour les étudiants de la Faculté de génie de présenter leurs projets devant un jury composé de professionnels et de membres de la communauté, ainsi qu’à leurs pairs et leurs professeurs.

Une jeune femme parle à trois jeunes personnes devant une longue table dans laquelle sont encastrés une série de récipients carrés.

Une des 15 équipes qui ont présenté un projet dans la catégorie des stations hydroponiques lors de la Journée du design 2018. Photo : Bonnie Findley.

Vue en surplomb d’une vingtaine d’étudiants qui regardent un véhicule fermé muni de hublots ainsi que deux voitures dans un hall d’entrée.

Des étudiants regardent quelques-uns des projets présentés lors de la Journée du design à l’EITI le 29 mars. Photo : Bonnie Findley.

 

Voici la liste des gagnants dans les autres catégories :

La catégorie maisons mobiles répondait à une demande de Paula Hall, d’origine mi’kmaq, et de Monique Manatch, gardienne du savoir traditionnel algonquin et membre fondatrice de Culture Media Innovations. Douze équipes ont créé des habitations faciles à transporter et à assembler équipées de systèmes de chauffage écologique (p. ex. énergie solaire) et de gestion de la qualité de l’eau.

Gagnants : L’équipe Automation, composée de Komal Javed, Nicholas Morin, Asaad Abbas, Adam Duchesne, Godwin Jeyanesan, Ben Heyden et Andrew Bezaire.

La catégorie stations hydroponiques était une idée du Parkdale Food Center, qui souhaite mettre à l’essai des murs et installations hydroponiques dans les écoles et les centres communautaires pour promouvoir la santé.

Gagnants : L’équipe Dope Hydroponic System, composée de Daniel Christopher, Ken Lorbetskie, Pranesh Choohun, Medhanit Mamo et Kailash Ranganathan.

Contrôleurs de piétons dynamiques pour le Service de police d’Ottawa : les étudiants devaient trouver des façons d’empêcher les piétons d’utiliser les terre-pleins centraux pour traverser illégalement la rue, et proposer d’autres utilisations pour ces terre-pleins, comme la production d’électricité, le stockage de l’eau ou la publicité. Selon la police, cette mauvaise habitude de certains piétons est à l’origine de nombreux accidents.

Gagnants : L’équipe Bloqueur thématique de piéton, composée de Thomas Fortin-Délisle, Alexandre Deguire, Mahmoud Lafdaoui, Flarens Mervil, Omar Tijari et Rokia Harti.

Installation artistique interactive et avant-gardiste pour le nouveau Complexe STIM : l’objectif consistait à construire une installation artistique interactive pour le Complexe STIM, d’une valeur de 115 millions de dollars.

Gagnants : L’équipe STEM Living Wall, composée de Devansh Shah et Sarmad Nomadi.

Catégorie ouverte :

Gagnants : L’équipe uOttawa Rocketry, composée de Nikhil Peri, Manit Ginoya, Andrew Zavatorny, Paul Buzuloui et Usama Taiq

Haut de page