Conseils à moi-même à l’aube de la collation des grades

Publié le mercredi 6 juin 2018

Nous avons demandé à des diplômés quels conseils ils se prodigueraient à eux-mêmes en allant chercher leur diplôme sur la grande scène. Voici ce qu’ils nous ont dit:

Aliya-Jasmine Sovani, B.A. 2005

Aliya Jasmine Sovani

«Accrochez-vous à vos rêves. Ils se réaliseront. En cours de route, les gens tenteront de vous placer dans un moule; ce seront des gens plus âgés, brillants et prospères. Ne les écoutez pas. Plus tard, vous regretterez de ne pas avoir eu confiance en ce qui vous rend “unique”, car c’est précisément ce qu’il y a de magique en vous. Définissez un objectif qui vous dépasse et qui comporte un impact supérieur – et mobilisez vos énergies pour nourrir ce rêve. Défiez les conventions, faites-le avec cœur et en appuyant fermement le pied sur l’accélérateur, sans jamais avoir l’intention de le relever.»

Diana Kolesarova, B.Com. 2016

Diana Kolesarova

« Continue à t’impliquer comme diplômée. C’est un cadeau de pouvoir redonner et d’aider l’École, ses étudiants et ses programmes. Innove. »

Samantha Jones, B.A. 2017 (Lettres françaises)

Samantha Jones

« Ne perds pas ton objectif de vue et travaille fort, ça vaut le coup. Mais ça ne veut pas dire d’écraser les autres; aide toujours ton prochain comme tu voudrais qu’on t’aide. Fais preuve de gentillesse et d’intelligence. »

Elias Hage, B.Com. 2007

« N’aie pas peur des avenues professionnelles inconnues, fonce, et si le chemin qui t’attend n’est pas pour toi, tires-en une leçon, fais-en un succès et passe à autre chose. Ne baisse jamais les bras! »

Adam Moscoe, B.A. 2013 (Psychologie), M.A. 2016 (Affaires publiques et internationales)

Adam Moscoe

« Ton présent et ton avenir sont sans limites. Permets-toi d’être ouvert aux occasions personnelles et professionnelles que tu ne peux encore imaginer. N’exclus jamais une possibilité. Poursuis tes propres objectifs sans t’occuper de ta popularité dans les médias sociaux. Et ne tombe jamais dans le piège de penser que les autres sont mieux placés que toi pour réussir. Tu es prêt, et c’est ton tour maintenant. »

Alexandra Bissinger, B.Sc.A. 2009 (Génie civil), M.Ing. 2013 (Génie civil)

Alexandra Bissinger

« N’arrête jamais d’apprendre, mets la main à la pâte et travaille sur le terrain. N’aie pas peur de poser des questions et d’accumuler les heures de travail. Bref, absorbe tout comme une éponge. À mesure que tu progresseras d’ingénieure stagiaire à ingénieure professionnelle, on s’attendra à ce que tu connaisses BEAUCOUP de choses, alors assure-toi d’avoir côtoyé des entrepreneurs et de comprendre ce que tu conçois et comment ce sera construit sur place. On se heurte trop souvent à des plans réalisés par des ingénieurs qui ne mettent jamais les pieds sur un chantier et qui ne comprennent pas ce qu’il est effectivement possible ou non de construire! »

Sharon Wong, B.Sc. 1992

Sharon Wong

« N’aie pas peur de prendre le projet que personne ne veut faire. Même si tu penses que c’est trop difficile et que ce n’est pas ta spécialité, que tu n’as pas le temps ou que ce n’est pas à ta hauteur, prends-le quand même et fais-le en adoptant une attitude positive. On te considérera comme une travailleuse d’équipe, tu apprendras quelque chose de nouveau sur toi-même et tu développeras peut-être des compétences précieuses que personne d’autre n’a dans ton groupe. Tu pourrais même finir par aimer ça! »

Aryan Habib, B.Com. 2015

Aryan Habib

« Oriente ta carrière dans un secteur qui te passionne et tu auras hâte de surmonter tous les obstacles qui se présentent. »

Wissam Elhage, B.Sc.A. 2004, M.B.A. 2009

Wissam Elhage

« Repousse tes limites et n’aie pas peur de prendre des risques qui t’éloignent de ta zone de confort. C’est comme ça que tu acquerras de l’expérience. »

Marie-Ève ​​Trahan, B.A. 2017 (Lettres françaises)

Marie Evetrahan

« N’essaie pas d’être parfaite ou de tout faire parfaitement sans jamais échouer. La vie ne fonctionne pas comme ça. N’arrête pas d’apprendre et de t’améliorer, c’est tout ce que tu peux et devrais faire. »

Mariam Siddiqi, B.A. 2013 (English), B.Ed. 2014

Mariam Siddiqi

« Fais la liste de tes rêves le jour de la collation des grades sur un horizon de 1 an, 5 ans, 10 ans et reviens-y souvent. N’oublie pas qu’on n’obtient qu’une entrevue sur 90 courriels de demande d’emploi; ne te décourage pas! »

Robert Peake, LL.B., 2007

Robert Peake

<<Je me dirais de ne pas me sentir limitée aux parcours de carrière traditionnels, car les expériences les plus riches surviennent lorsqu’on crée soi-même ses propres débouchés. De plus, je me conseillerais d’avoir pleinement confiance en la valeur internationale d’une formation juridique canadienne, bilingue et bijuridique.>>
 

Edwine Alphonse, B.Com. 2006

Edwine Alphonse

<<Au tout jeune diplômé que j’étais, je dirais que chaque jour est un nouveau départ, une nouvelle occasion d’être quelqu’un qui fait une différence ou d’accomplir quelque chose qui compte. Le succès, ça peut consister à fonder une compagnie ou à construire une maison, à gagner un prix ou à cuisiner un bon repas, ou encore à voyager et à découvrir le monde. Je lui dirais surtout de n’avoir jamais peur d’échouer. Quand on échoue, on en tire une leçon pour la vie; il ne faut pas se perdre, mais plutôt découvrir qui l’on est et accueillir la possibilité de devenir une personne plus réfléchie.>>

Majda Dabaghi, LL.B. 2006

Majda Dabaghi

<<On m’avait dit que l’obtention d’un diplôme en droit m’ouvrirait plusieurs portes, mais j’ignorais à quel point c’était vrai. Mon diplôme en droit de l’Université d’Ottawa m’a permis de travailler partout dans le monde, y compris à Londres, à São Paulo, à Dubaï, et maintenant à Paris. J’encouragerais les étudiants à développer leur pensée critique plutôt que d’apprendre des connaissances par cœur, puis de suivre les possibilités qui les intéressent.>>

Walid Araghoune, B.Soc.Sc. 2013

Walid Araghoune

<<Ce que je me dirais le jour de l’obtention de mon diplôme… C’est que tout fonctionnera à merveille! Fais un plan, mais qu’il soit flexible, car tu as beaucoup de choses à apprendre. Et continue de travailler fort: le vrai travail commence maintenant!>>

Valérie Proulx, B.Sc.A. 2007

Valerie Proulx

<<Ce que je me dirais le jour de l’obtention de mon diplôme… C’est que tout fonctionnera à merveille! Fais un plan, mais qu’il soit flexible, car tu as beaucoup de choses à apprendre. Et continue de travailler fort: le vrai travail commence maintenant!>>

Gordon Charlton, LL.B. 2003

Gordon Charlton

<<Je me dirais qu’une carrière réussie repose en partie sur la chance. On ne peut pas tout prévoir et le travail acharné ne peut être le seul facteur qui mène à la réussite. Il y a des manières de favoriser la chance– surtout, je me conseillerais d’être gentil et généreux avec tous mes partenaires de travail, qu’il s’agisse de clients, de compétiteurs, de collègues débutants ou de cadres. Le travail appliqué, les compétences et l’expertise sont des facteurs très importants, bien entendu, mais parfois, la réussite consiste à se trouver au bon endroit au bon moment. Et si l’on entretient de bonnes relations avec les gens, la chance nous sourira sans doute.>>

Haut de page