Vous voulez découvrir l’entrepreneuriat? Alacrity Ottawa vous offre le cadre parfait pour le faire!

Publié le mardi 10 août 2021

Vue aérienne du campus uOttawa–Kanata-Nord.

Le campus uOttawaKanata-Nord.

Les diplômées et diplômés qui souhaitent vivre l’entrepreneuriat dans un milieu encadré, où mentorat et investissement sont possibles, ont maintenant accès à un nouveau programme à l’Université d’Ottawa.

Alacrity Ottawa est un programme d’entrepreneuriat dans le secteur technologique mis sur pied par l’Université d’Ottawa et Wesley Clover, une société de gestion de placements privée d’envergure mondiale. Il vise à former et à appuyer des diplômés.es en génie désireux d’explorer l’entrepreneuriat.

Il se distingue des autres programmes d’entrepreneuriat à l’Université d’Ottawa en ce qu’il s’attaque à des enjeux dans l’industrie qui peuvent se résoudre par la création de produits ou services.

« Lorsqu’un problème particulier se pose à l’industrie, nos diplômés.es en génie peuvent participer à l’élaboration de la solution. Le travail se fait dans un cadre supervisé par des spécialistes et chefs d’entreprises technologiques », explique la professeure Hanan Anis, titulaire d’une chaire du CRSNG en génie et coordonnatrice en entrepreneuriat et innovation à la Faculté de génie de l’Université d’Ottawa.

Le programme permet aux diplômés.es en génie qui s’intéressent à l’entrepreneuriat, mais qui n’ont pas nécessairement de projet précis en tête, de vivre l’expérience complète d’un démarrage d’entreprise. Le cadre offert par Alacrity Ottawa leur apprendra à mettre sur pied et à lancer une nouvelle entreprise technologique.

 

Le modèle Alacrity

C’est à Victoria (C.-B.), en 2009, que le modèle Alacrity a vu le jour, sous le nom d'Alacrity Canada. Cette formule éprouvée d’incubateur-accélérateur d’entreprise a depuis été reproduite dans de nombreuses villes du monde, et tout récemment, à Ottawa. Chez nous, le modèle est appliqué dans le cadre du nouveau programme de maîtrise en ingénierie – Génie entrepreneurial et par l’accélérateur de technologie L-SPARK, un incubateur d’entreprises reconnu, affilié à Wesley Clover et situé à Kanata-Nord.

Les étudiantes et étudiants de la maîtrise en ingénierie – Génie entrepreneurial qui s’inscriront au programme Alacrity Ottawa évolueront au campus de Kanata-North et effectueront des stages dans des entreprises établies là-bas, en plein cœur du plus grand parc technologique au Canada. 

 

Pleins feux sur les technologies médicales

La toute première cohorte d’Alacrity Ottawa se concentrera sur le secteur des technologies médicales, où l’Université d’Ottawa et L-SPARK disposent de solides réseaux et d’une connaissance des dernières tendances et besoins.

« La pandémie nous aura confirmé l’importance des technologies médicales et leur influence sur l’innovation rapide en médecine », explique Veronica Farmer, directrice des partenariats et de la commercialisation à l’Université d’Ottawa. « Ces technologies demeureront tout aussi essentielles au développement de techniques, de traitements ou de logiciels qui offriront des soins sûrs et efficaces à la patientèle, notamment. »

« Pour les étudiantes et étudiants en génie de l’Université d’Ottawa, le programme Alacrity Ottawa se veut un ajout de taille à l’écosystème entrepreneurial de l’établissement. Il les aidera à devenir la prochaine génération d’entrepreneurs et entrepreneures prospères », résume Mme Farmer. « Alacrity Ottawa complétera d’autres initiatives entrepreneuriales de l’Université d’Ottawa, comme MakerLaunch et les garages Démarrage et Propulsion. »

 

Accès à une équipe hors pair de spécialistes et de mentors en affaires

La professeure Hanan Anis est la visionnaire à l’origine du programme de maîtrise en ingénierie – Génie entrepreneurial, qui prendra son envol en septembre 2021. Le programme repose sur une idée toute simple :

Les deux premiers trimestres comportent une série de cours en génie entrepreneurial. Au troisième semestre, les étudiantes et étudiants profitent d’un stage dans le monde du démarrage d’entreprise.

En deuxième année, on monte un projet qui peut donner naissance à une entreprise. « Toutes et tous travailleront au lancement d’une entreprise avec leurs camarades », explique Mme Anis. « Certains projets se concrétiseront, d’autres non. C’est la réalité du programme, qui se veut très pratique. »

Celles et ceux dont l’idée est déjà bouclée peuvent s’inscrire à notre programme MakerLaunch. Sans projet concret, les participantes et participants plancheront avec Alacrity Ottawa sur une solution à un problème ou un défi présenté par l’industrie.

« Le programme permet de décrocher une maîtrise, mais aussi, en collaboration avec une équipe hors pair de spécialistes et de mentors en affaires, il pourrait donner naissance à une véritable entreprise », conclut la professeure Anis. « Même les personnes qui n’optent pas pour l’entrepreneuriat à la fin du programme en sortent bien mieux outillées pour occuper n’importe quel type d’emploi voulu. »

Haut de page