Se souvenir pour elles : l’Université d’Ottawa rend hommage aux victimes de la tuerie de l’École Polytechnique

Publié le mercredi 27 novembre 2019

Vue extérieure du complexe STEM de l’Université d’Ottawa, sur lequel les noms des victimes sont projetés.

Il y a 30 ans, un jeune homme muni d’une arme semi-automatique a fait irruption dans l’École Polytechnique de Montréal. Dans une classe de génie mécanique, il a ordonné aux hommes et aux femmes de se séparer en deux groupes de chaque côté de la salle. Il a ensuite tiré sur les femmes, qu’il associait au mouvement féministe. Ce soir-là, 14 femmes ont été tuées.

Quatorze universités du Canada s’uniront avec l'École Polytechnique de Montréal pour souligner le 30e anniversaire de cette tragédie et rendre hommage aux femmes qui ont perdu la vie le 6 décembre 1989.

Cette attaque brutale, une violation flagrante d’un droit fondamental, a provoqué une onde de choc d’un bout à l’autre du pays. Il s’est ensuivi une remise en question du sentiment de sécurité et des notions d’égalité des sexes au sein de la population canadienne.

Depuis, le 6 décembre a été désigné Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes, ou Journée du ruban blanc. Qui plus est, chaque année depuis 2014, la Ville de Montréal et ses collaborateurs illuminent le ciel nocturne avec 14 faisceaux de lumière – un pour chaque victime – lors de la cérémonie commémorative annuelle au belvédère du mont Royal.

C’est Moment Factory qui est à l’origine de cette installation lumineuse. On dit de l’entreprise qu’elle fait des « feux de camp numériques » parce qu’elle crée des expériences audiovisuelles de grande envergure pour raconter des histoires et rassembler les gens, tel un feu de camp.

Cette année, la Ville de Montréal, l'École Polytechnique de l'Université de Montréal et le Comité Mémoire – un groupe de bénévoles qui comprend des personnes ayant survécu à la tuerie et des membres des familles des victimes – ont invité 14 universités canadiennes à allumer un faisceau de lumière à côté de leur école de génie à la mémoire des 14 victimes. L’événement national sera diffusé sur RDI et la CBC dès 17 h.

En plus d’allumer un faisceau, l’Université d’Ottawa tiendra une vigile dans la cour située entre le complexe STEM et le pavillon Marion, près de la rue Louis-Pasteur. Nous vous invitons à y participer afin de perpétuer la mémoire des victimes et d’exprimer votre appui en faveur d’un milieu d’apprentissage sûr et égalitaire pour tous et toutes. Inscrivez-vous à la veillée.

Les noms des victimes seront projetés sur la façade du complexe STEM. Il y aura aussi des chandelles, des fleurs et des rubans blancs à la vigile pour ceux et celles qui souhaitent rendre hommage à ces femmes.

Lightemotion Inc. a collaboré avec l'Université pour réaliser la projection sur la façade de l'édifice STEM.

Quoi : Veillée commémorative à l’Université d’Ottawa pour souligner le 30e anniversaire de la tuerie de l’École Polytechnique et la journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes
Où : Cour située entre le complexe STEM et le pavillon Marion, près de la rue Louis-Pasteur
Quand : Vendredi 6 décembre 2019, 16 h 30
Haut de page