Wandure : après les voyages, l’amour

Publié le vendredi 14 février 2020

Ismail Benmbarek et Ali Kazal

Ismail Benmbarek et Ali Kazal, co-fondateurs de Wandure

Se lancer en affaires, c’est un peu comme être à la recherche du grand amour : il faut persévérer et surtout, garder l'esprit ouvert. Tout comme un rendez-vous galant, la création d'une entreprise est un risque : elle peut échouer misérablement ou vous permettre de vivre de votre passion !

Les entrepreneurs Ismail Benmbarek et Ali Kazal, récemment diplômés de la Faculté de génie, en savent quelque chose.

En 2017, ils ont mis au point l’application Wandure (en anglais), qui aidait les gens de la région à trouver un compagnon ou une compagne de voyage. Mais ils se sont vite rendu compte que leur outil servait à beaucoup plus que cette simple fonction.

Après avoir fait des recherches et examiné les commentaires des utilisateurs, ils ont décidé de transformer Wandure. L’application de voyage est devenue – vous l’aurez deviné – une application de rencontre. Et pas n’importe laquelle!

La plupart des utilisateurs de ces applications passent de longues heures à faire défiler les profils et à avoir des conversations sans issue. Ils vont d’un profil à l’autre sans intention de nouer une relation sérieuse. C’est malheureusement une habitude qui s’est enracinée dans le quotidien de bien des gens.

Les jeunes entrepreneurs ont donc converti l’application en accordant une place de choix aux interactions humaines. Wandure propose ainsi des sorties aux utilisateurs jumelés.

Ali Kazal, Chelsea Sauvé et Ismail Benmbarek

Ali Kazal, Chelsea Sauvé (directrice des communications) et Ismail Benmbarek

Des sorties qui rapprochent?

Lors de leurs recherches, Ismail et Ali ont constaté qu’il est beaucoup plus agréable pour les gens d’apprendre à se connaître si les rendez-vous sont planifiés par l’application. Et les personnes jumelées sont plus susceptibles de se revoir après une activité qu’elles ont aimée que si elles se contentent de discuter en ligne.

Non seulement Wandure réduit la proportion de conversations abandonnées, mais l’application permet aux utilisateurs de sortir des sentiers battus et d’essayer de nouvelles choses à Ottawa avec une ou un partenaire potentiel.

Remplie d’idées de sorties, Wandure révèle que la plus populaire dans la capitale est un cours de décoration de tasses. Viennent ensuite les visites de musées et les cours de cuisine.

Wandure personnalise les sorties en fonction des intérêts communs des utilisateurs et tient compte de leurs disponibilités et d’un budget prédéterminé.

Ismail Benmbarek et Ali Kazal tiennent chacun un chat entre leurs mains.

De g. à d. : Ismail Benmbarek et Epona, Ali Kazal et Roach

Passer des voyages aux rencontres

Qu'est-ce qui les a incités effectuer ce virage? Au dire des diplômés, les utilisateurs de la première version de Wandure s’en servaient déjà comme application de rencontre à l’aide de la fonction de recherche de compagnon ou de compagne de voyage. Ils profitaient aussi de la fonction « expériences » pour trouver des idées de rendez-vous galants.

« On voit que la majorité des jumelages dans les outils de rencontre traditionnels n’aboutissent pas à des rencontres en personne. D’où la création d’une application qui favorise vraiment les contacts humains », souligne Ismail Benmbarek.

Avec une application qui ne laisse rien au hasard, planifier un rendez-vous galant devient vraiment plus facile!

Haut de page