Une photo de l'entrée sud du campus, mettant en vedette plusieurs batiments modernisés
Développement durable: projets d'améliorations éconergétiques

uOttawa apporte constamment des changements à son infrastructure afin de réduire ses émissions de gaz à effets de serre et sa consommation d’eau et d’énergie.

À propos

Depuis 1974, l’Université d’Ottawa apporte constamment des changements à son infrastructure afin de réduire ses émissions de gaz à effets de serre (GES) et sa consommation d’eau et d’énergie. Tous les systèmes d’infrastructure du campus (tels le chauffage, la climatisation, l’électricité, la circulation de l’eau et de l’air, etc.) sont contrôlés et évalués de façon routinière, nous permettant de cibler des endroits où notre consommation pourrait être réduite en modifiant ou en replaçant les systèmes existants. Les modernisations éconergétiques majeures, celles qui réduisent la consommation énergétique d’un bâtiment de 25% ou plus, jouent un rôle central dans le cheminement d’uOttawa vers une réduction de 80% de nos GES d’ici la fin de 2050, comme prescrit par le Gouvernement de l’Ontario en 2016.

Comprendre les projets éconergétiques

Certaines des unités de mesure que l’on utilise pour évaluer la consommation de l’Université peuvent être un peu difficiles à saisir si les concepts ne vous sont pas déjà familiers. Avant de faire le survol des différents projets éconergétiques, voici une petite introduction à ce que nous mesurons et ce que cela pourrait représenter dans la vie quotidienne.

  • Les gigajoules (GJ) mesurent l’énergie thermique et représentent le gaz naturel que nous utilisons à chauffer le campus. Une maison ontarienne consomme en moyenne 87.5 GH en chauffage par année.
  • Les mégawattheures (MWh), ou 1000 kilowattheures (kWh), servent à exprimer la consommation électrique dans le temps; la facture électrique d’une maison est normalement calculée en kWh. Alimenter un réfrigérateur à longueur d'année consomme en moyenne 0.9 MWh.
  • Le dioxyde de carbone (CO2) est le principal gaz à effets de serre (GES) produit par l’activité humaine. Afin de faciliter le calcul des émissions, tous les GES sont convertis en équivalent de CO2. En moyenne, enlever une auto de la route pendant une année éliminerait 4.7 tonnes de CO2.

En cours

Achevés
Haut de page