Création, modification et évaluation des programmes d'études supérieures

Création des nouveaux programmes d'études supérieures

L’évaluation et l’approbation des nouveaux programmes d’études supérieures

Les propositions de nouveaux programmes doivent toutes faire l’objet d’un processus d’évaluation de d’approbation rigoureux comprenant de nombreuses étapes générales (énumérées ci-dessous). À tout moment pendant le processus, l’unité scolaire peut se voir dans l’obligation de donner suite à des recommandations avant de passer à l’étape d’approbation suivante.

La demande pour la création d’un nouveau programme peut être l’initiative d’une unité scolaire, d’un institut, d’un membre du corps professoral, de l’administration centrale, du Cabinet du vice-provost aux études supérieures et postdoctorales, d’étudiants ou d’un organisme externe (p. ex. évaluateurs externes du programme, employeurs). La plupart du temps, la création du programme proposé est dirigée par au moins une unité scolaire.

Les principes et les procédures d’évaluation et d’approbation des nouveaux programmes d’études supérieures permettent à l’Université d’offrir de programmes conformes aux normes de qualité les plus élevées pour les types de programme en question et de favoriser une culture d’amélioration continue.

Étapes de la création de nouveaux programmes
  1. Les unités scolaires concernées rédigent une lettre d’intention [à venir] pour la création d’un nouveau programme d’études supérieures. 
  2. Les unités scolaires obtiennent l’approbation et l’appui de la ou des facultés d’attache.
  3. La proposition, accompagnée de toute la documentation, est envoyée au Cabinet du vice-provost aux études supérieures et postdoctorales.
  4. La proposition est examinée par le conseil du Cabinet du vice-provost aux études supérieures et postdoctorales en vue d’une approbation préliminaire.
  5. Les unités scolaires entament la préparation de l’énoncé de proposition en trois volumes à présenter au Comité des programmes d’études supérieures.
  6. Le Comité des programmes d’études supérieures recommande deux évaluateurs ou évaluatrices externes et un évaluateur ou évaluatrice interne à partir de la liste d’évaluateurs fournie dans le troisième volume de l’énoncé de proposition.
  7. Les évaluateurs externes et l’évaluateur interne font une visite de l’unité scolaire et présentent un rapport dans les trois semaines après leur visite.
  8. Les unités scolaires rédigent une réponse au rapport des évaluateurs.
  9. Le Comité des programmes d’études supérieures examine toute la documentation (proposition, texte pour l’annuaire de l’Université, rapport des évaluateurs et réponse au rapport).
  10. Les versions définitives de la proposition et du texte pour l’annuaire sont présentées au Comité exécutif du Sénat, puis au Sénat lui-même.
  11. Le vice-recteur aux études envoie la proposition au Conseil d’assurance qualité des universités de l’Ontario pour approbation.
  12. La proposition est envoyée au ministère de la Formation et des Collèges et Universités de l’Ontario à des fins de financement.
  13. Le lancement du programme doit se produire dans les 36 mois suivant son approbation.
  14. L’Université (doyen, vice-recteur aux études) exerce une surveillance continue du programme.
  15. Une évaluation périodique est réalisée dans les sept premières années suivant la date de la première inscription dans le programme.
Gabarits
Processus accéléré pour les nouveaux programmes d’études supérieures

Le processus d’évaluation et d’approbation accéléré est semblable au processus d’approbation des nouveaux programmes, moins l’évaluation externe.

Le processus d’évaluation et d’approbation accéléré s’applique à ce qui suit :

  • les propositions de nouveaux programmes d’études supérieures créés à partir de programmes déjà offerts à l’Université d’Ottawa ou par l’ajout de composantes ou d’options à des programmes pour lesquels l’Université n’a pas demandé d’évaluation externe;
  • les propositions de nouveaux programmes d’études supérieures pluridisciplinaires;
  • les propositions de nouveaux diplômes d’études supérieures avec crédits.

Modèle [ À venir ]

  • Lettre d’intention pour approbation accélérée d’un programme d’études supérieures
Ressources

Le Centre de pédagogie universitaire (CPU) soutient les propositions de nouveaux programmes en offrant des ressources spécialisées, des conseils et d’autres formes d’aide pour que les processus soient menés le plus efficacement possible.

Modifications aux programmes d'études supérieures existants

Les modifications apportées à un programme peuvent appartenir à la catégorie des modifications majeures ou à celle des modifications mineures. Dans les deux cas, le programme continuera à faire l’objet d’évaluations périodiques.

Modifications majeures

Les modifications importantes apportées à des programmes déjà offerts comprennent habituellement au moins un des changements suivants :

  1. Exigences de programme qui diffèrent substantiellement des exigences en vigueur au moment de la dernière évaluation périodique (p. ex. nombre et type de cours obligatoires, langue d’enseignement);
  2. Changements majeurs dans les résultats d’apprentissage;
  3. Roulement du corps professoral responsable du programme (p. ex. nombreux départs à la retraite, arrivée de nombreux professeurs entraînant des changements substantiels des champs d’intérêt en recherche et en enseignement);
  4. Changements apportés aux ressources matérielles essentielles (p. ex. création de laboratoires, programme offert désormais exclusivement en ligne ou relocalisation de ce dernier hors du campus) assez importants pour compromettre la mise en œuvre d’un programme approuvé.
  5. L'abolition d'un programme existant.

La liste susmentionnée n’est pas exhaustive. Il existe de nombreuses autres modifications entrant dans la catégorie des modifications importantes. Pour toute question sur les modifications importantes, communiquez avec la vice-provost aux études supérieures et postdoctorales ou le Comité des programmes d’études supérieures.

Ressources:

Modifications mineures

Les modifications mineures suivent le même processus que les modifications importantes, moins l’étape de la présentation au Conseil d’assurance qualité des universités de l’Ontario.

Les modifications mineures constituent de petits changements, habituellement superficiels, qui ne modifient ni la nature, ni les résultats d’apprentissage, ni les attentes liées à la formation ou la finalité du programme. Voici quelques exemples de modifications mineures :

  1. Modification du titre ou de la description du cours;
  2. Retrait d’un cours non obligatoire (p. ex. cours n’ayant pas été offert depuis longtemps);
  3. Modification, ajout ou retrait d’un préalable;
  4. Fractionnement d’un cours d’un an en deux cours d’un trimestre ou fusion de deux cours d’un trimestre en un cours d’un an;
  5. Modification de la cote d’un cours.

Ressources

Ressources

Le Centre de pédagogie universitaire (CPU) soutient les modifications de programmes en offrant des ressources spécialisées et des conseils, et d’autres formes d’aide.

Évaluation périodique des programmes d'études supérieures

Le protocole institutionnel d’assurance de la qualité (PIAQ) de l’Université d’Ottawa veut que les programmes d’études supérieures soient évalués tous les sept ans en vue du maintien de programmes répondant aux normes de qualité les plus élevées.

L’objectif des évaluations périodiques est l’amélioration constante de programmes de qualité et la mise en place d’une culture de l’apprentissage progressif et continu au sein des unités scolaires. Les évaluations périodiques ne devraient pas être considérées comme de simples exigences administratives, mais plutôt comme des occasions de développer et de renforcer les programmes de qualité ou de remédier à des difficultés avec lesquelles les programmes doivent composer. 

Ces évaluations périodiques déterminent dans quelle mesure les programmes : 

  • atteignent leurs objectifs et résultats d’apprentissage;
  • répondent aux besoins des étudiants et leur offrent une expérience universitaire à la hauteur de leurs attentes;
  • contribuent à la réalisation de la mission et des plans scolaires de l’Université;
  • disposent d’un nombre suffisant de ressources humaines, financières et matérielles de qualité;
  • sont viables et pertinents.

L’autoévaluation est un processus d’analyse critique de tous les aspects du programme d’études, soit le cursus, la population étudiante, le corps professoral et les ressources humaines, matérielles et financières. Il se veut une réflexion approfondie, orientée vers l’avenir et basée sur un nombre important de données et sur des indicateurs de qualité. 

Étapes de l’évaluation périodique des programmes
  1. Le Cabinet du vice-provost aux études supérieures et postdoctorales communique avec les doyens de l’unité scolaire qui fera l’objet d’une évaluation périodique.
  2. Les unités scolaires commencent à préparer les trois volumes de l’énoncé de proposition, qui seront présentés au Comité d’évaluation de programmes d’études supérieures.
  3. Le Comité d’évaluation des programmes d’études supérieures recommande deux évaluateurs externes et un évaluateur interne à partir de la liste fournie dans le troisième volume de l’énoncé de proposition.
  4. Les évaluateurs externes et l’évaluateur interne font une visite de l’unité scolaire et présentent un rapport dans les trois semaines suivant leur visite.
  5. L’unité scolaire fournit une réponse au rapport des évaluateurs.
  6. Le Comité d’évaluation des programmes d’études supérieures examine toute la documentation (p. ex. rapport d’autoévaluation, rapport des évaluateurs, réponse interne), puis recommande une catégorisation des résultats et prépare le rapport d’évaluation final.
  7. La vice-provost aux études supérieures et postdoctorales présente le rapport d’évaluation final au Sénat.
  8. Le rapport d’évaluation final est présenté au Conseil d’assurance qualité des universités de l’Ontario.
  9. Le sommaire est diffusé sur le site Web de l’Université (après approbation).
  10. L’Université (doyen, vice-recteur aux études) exerce une surveillance continue du programme.
Gabarit

Gabarit pour le Volume I de l’évaluation périodique des programmes d’études supérieures (PDF)

  • Veuillez contacter le bureau d’assurance de qualité pour plus de détails concernant le gabarit
Ressources

Le Centre de pédagogie universitaire (CPU) soutient les processus d’évaluation périodiques en offrant des ressources spécialisées et des conseils, et d’autres formes d’aide pour que les évaluations soient menées le plus efficacement possible.

Haut de page