Canoë d’écorce de bouleau

Ensemble, construisons un canoë!

Repensez votre relation avec les peuples autochtones en prenant le temps d’apprendre et de participer à la construction d’un canoë d’écorce de bouleau ici même sur le campus. Du 24 janvier au 23 mars 2017, la communauté a profité des enseignements et des histoires avec Marcel Labelle, un fier Métis et Algonquin qui a réalisé des projets de construction de canoë dans des établissements scolaires à travers l'Ontario.

En prenant part à ce projet de réconciliation, tous les étudiants et les membres de la communauté universitaire, Autochtones et non-Autochtones ont eu la chance de se rapprocher des savoirs autochtones ainsi que de la préservation et de l’articulation des modes de connaissance autochtones. Cet événement a également été ouvert aux individus et aux groupes Autochtones et non-Autochtones.

Cette expérience culturelle et éducative unique s'est tenue au salon étudiant du Centre universitaire (près de Portraits Now) et est présentement exposée à la Bibliothèque Morisset.

 

 

Marcel Labelle : partager le savoir

Marcel Labelle est un fier mari, père et grand-père Métis et Algonquin. Il a grandi à Mattawa, une petite ville du Nord de l’Ontario, et a passé une grande partie de son enfance à apprendre à piéger. C’est ainsi qu’il a appris à vivre dans la forêt et à apprécier ce qu’elle a à offrir.

Marcel partage le savoir des Anishinabae en construisant des canoës d’écorce de bouleau. Il est reconnu comme un artiste senior par le Conseil des arts de l’Ontario depuis 2008 et, depuis, a reçu annuellement des subventions de cet organisme pour des projets d’arts autochtones.  Aujourd’hui, il est un conférencier pour la sensibilisation aux cultures autochtones ainsi qu’un auteur et il mène des projets de construction de canoës péciaux dans des universités, des collèges et des commissions scolaires anglophones et francophones dans le Nord et le Sud de l’Ontario. Son travail est reconnu internationalement. Marcel enseigne la construction de canoë à l’École d’architecture de l’Université Laurentienne à Sudbury.

Lui et sa femme, Joanne, ont récemment déménagé dans une cabane en rondins qu'ils ont construite eux-mêmes et dans laquelle ils planifient vivre pour plusieurs années à venir.

Source : www.birchbarkcanoes.ca (en anglais seulement)

Faits saillants

  • Cela peut prendre jusqu’à dix inspections d’arbre avant de trouver la bonne écorce de bouleau.
  • On peut seulement utiliser un couteau et ses mains pour prélever l’écorce de l’arbre.
  • L’écorce prélevée doit être roulée et transportée hors de la forêt en la portant sur son dos à l’aide de cordes.
  • L’écorce prélevée doit ensuite être déroulée sous une structure de construction.

Source : www.birchbarkcanoes.ca
(en anglais seulement)

Avis important

Une permission doit être donnée avant de pouvoir prendre une photographie. Sollicitez le consentement de Marcel Labelle.

Il se peut que des photographies ou des enregistrements audio ou vidéo soient réalisés durant cet événement et permettent de vous identifier. En participant à l’événement, vous acceptez donc de figurer dans ces photographies et enregistrements audio ou vidéo, et consentez à ce que l’Université les utilise dans ses activités et événements ainsi que dans son matériel promotionnel imprimé et électronique, y compris sur Internet dans son propre site ou dans des sites de médias sociaux.

Haut de page