Dix ressources pour enseigner et découvrir l’histoire autochtone

Publié le lundi 21 juin 2021

monument et sculpture autochtones de l'uottawa en ét

Une sculpture de l'artiste mohawk et oneida David General, intitulée Elle danse avec la terre, l'eau et le ciel, est posée sur la pelouse du PavillonTabaret.

En 2007, les membres de la Commission vérité et réconciliation (CVR) ont entrepris un voyage qui les a menés dans plus de 70 collectivités. Ils y ont récolté le témoignage de plus de 6 500 personnes touchées par l’héritage des pensionnats indiens. Huit ans plus tard, la Commission, dont le mandat était de « contribuer à la vérité, à la guérison et à la réconciliation » au Canada, publiait un rapport contenant 94 appels à l’action. 

Depuis lors, l'Université d'Ottawa est fermement engagée dans cette cause. En 2017, un protocole d'entente a été signé entre l’Université et le Centre national pour la vérité et la réconciliation afin de s'assurer que personne ne remette jamais en question le lourd héritage du système de pensionnats autochtones. En 2019, le bureau des Affaires autochtones de l'Université a invité l'artiste mohawk et oneida David General à réaliser une sculpture qui témoigne de la relation entre l'Université d'Ottawa et les peuples Omamìwìnini Anishinàbeg, ainsi que tous les peuples autochtones de la région de la capitale nationale. En 2020, l'Université a lancé son Plan d'action autochtone qui encourage notre communauté à créer un environnement qui reflète, améliore, inclut et soutient la culture et les peuples autochtones sur le campus. À mesure que nous progressons, l'Université reconnaît qu'il y a encore du travail à faire.

Le Mois national de l’histoire autochtone – et chaque jour – nous invite à comprendre le rôle que nous jouons dans la réalisation de ces 94 appels à l’action et l’importance de connaître la véritable histoire du traitement réservé aux Premières Nations, aux Métis et aux Inuits par le Canada. Il est impératif que nous prenions le temps d’en apprendre davantage sur l’histoire du pays, de même que sur les exemples historiques et contemporains d’excellence chez les Autochtones. Nous pourrons ainsi honorer leur expérience tandis que nous cherchons à découvrir la vérité en vue d’aborder la réconciliACTION individuelle, systémique et collective.

Si vous ne savez pas par où commencer, voici une liste de ressources sur les Premières Nations, les Métis et les Inuits créée par des membres de la Faculté d’éducation. Initialement créée à l’intention des éducateurs actuels et futurs, elle peut profiter à l’ensemble de la communauté de l’Université d’Ottawa – autant le personnel enseignant que les apprenantes apprenants, les parents, le personnel administratif et les responsables des politiques.

En prenant le temps d’explorer ces ressources, nous pourrons contribuer à la réalisation de ces 94 appels à l’action tout en réimaginant les relations présentes et futures entre les Premières Nations, les Métis, les Inuits et les citoyens allochtones du Canada.

 

1. Appels à l’action de la CVR

Nous reconnaissons l’importance d’entamer notre parcours vers des actions concrètes. Pour cette raison, nous tenions à faire connaître les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada. Il s’agit de 94 recommandations adressées à divers lieux de pouvoir institutionnels à qui l’on demande d’apporter des changements. Ces lieux comprennent les établissements d’enseignement. Nous vous invitons à prendre le temps d’en apprendre davantage sur la façon dont vous pouvez contribuer à réaliser ces 94 appels dans votre milieu.

2. Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées

En 2019, l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées a publié son rapport final, intitulé Réclamer notre pouvoir et notre place. Le rapport énonce 231 appels à l’action ancrés dans le témoignage de 2 380 personnes touchées par ces torts systémiques et intergénérationnels. Ce rapport vous aidera à comprendre les préjudices subis par les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA autochtones et à contribuer à les réparer.

3. Rendre hommage aux souvenirs et semer des rêves avec Spirit Bear

La Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations raconte l’histoire de Spirit Bear, qui s’embarque pour un voyage et découvre le récit de survivants. Le livre a été publié pour faciliter les discussions avec les élèves sur le système des pensionnats indiens. Il s’adresse aux élèves de la maternelle à la quatrième année.

4. Project of Heart (en anglais seulement)

Project of Heart soutient les éducateurs qui souhaitent avoir une discussion respectueuse avec leurs élèves sur les pensionnats indiens et leur faire connaître la vérité sur l’héritage du Canada. L’organisme intervient auprès des élèves de la maternelle à la douzième année un peu partout au Canada. La Faculté d’Éducation de l’Université d’Ottawa est fière d’héberger le site web et les activités de Projet du cœur, Ontario (en français).

5. Mashkawazìwogamig : Centre des ressources autochtones de l’Université d’Ottawa

Le Centre des ressources autochtones de l’Université d’Ottawa, Mashkawazìwogamig, offre un soutien aux étudiantes et étudiants des Premières Nations, métis et inuits pour favoriser leur réussite. Le Centre est dirigé par un personnel passionné qui se soucie profondément de ses étudiants. Sur leur site Web, vous trouverez le guide Aînés et gardiens des savoirs traditionnels sur les protocoles autochtones et la façon d’interagir avec les Inuits, les Métis et les membres des Premières Nations. Il est important de souligner que les pratiques culturelles varient d’une nation à l’autre.

6. Assembly of Seven Generations (A7G) (en anglais seulement)

L’Assembly of Seven Generations (Assemblée des sept générations, ou A7G) est un OBNL dirigé par des jeunes autochtones pour les jeunes autochtones. Il propose des programmes culturels et d’autonomisation qui les aident à mieux se connaître eux-mêmes et à renforcer leurs liens avec la communauté. Nous souhaitons soutenir ce travail essentiel auprès des jeunes Autochtones, qui sont d’importants initiateurs de changement.

7. Suggestions de lectures sur les Autochtones (en anglais seulement)

Pour parler des Autochtones, il faut d’abord apprendre à les connaître, et les histoires constituent un élément essentiel du processus. Cet article de la CBC propose une liste de livres jeunesse pour en apprendre davantage sur les Premières Nations, les Métis et les Inuits.

8. Traités et cartes

Comprendre l’importance de l’espace géographique est une autre étape importante vers un dialogue éthique et respectueux avec les Autochtones. En Ontario, ces ressources peuvent être utilisées pour enseigner aux élèves les traités et l’emplacement des territoires visés par les traités et des collectivités des Premières Nations.

9. Faites la connaissance de l’honorable Murray Sinclair, président de la CVR (en anglais seulement)

Le juge et sénateur à la retraite Murray Sinclair a dit : « L’éducation nous a mis dans ce pétrin, et l’éducation va nous en sortir. » Notre travail collectif est de faire connaître la vérité à nos élèves pour inspirer l’action. Nous devons nous assurer qu’ils connaissent l’héritage colonial du Canada pour que ces erreurs ne se reproduisent jamais. Dans cette entrevue avec l’honorable Murray Sinclair, il fait part de ses observations et de ses réflexions depuis qu’il s’est retiré des divers rôles distingués qu’il a occupés tout au long de sa carrière.

10. Des ressources pour engager le dialogue

Pour que les étudiants et les membres de la communauté fassent progresser le dialogue et les relations avec les Premières Nations, les Métis et les Inuits, il est important qu’ils comprennent les histoires, les perspectives et les expériences qui affectent ces communautés aujourd’hui. La page sur Les Premières Nations au Canada et celle sur les Langues autochtones au Canada offrent une foule de renseignements sur les Premières Nations et sur les langues parlées par ces communautés, par les Métis et par les Inuits

Haut de page