Mineures, option, certificat et microprogramme

Les disciplines suivantes sont offertes uniquement en complément à un programme d’études principal. Aucune admission directe

La mineure en études en mondialisation permet d’élargir sa formation disciplinaire en y ajoutant l’examen des phénomènes et des processus liés à la mondialisation. Devant les profondes transformations planétaires actuelles, comprendre les enjeux de la mondialisation est essentiel pour mieux connaître notre société.

La mineure en mondialisation prépare à une carrière en développement international, en politique, en diplomatie et en immigration.

La mineure en études sur le vieillissement allie l’étude du vieillissement et plusieurs disciplines des sciences sociales, des sciences de la santé et des arts. Elle veut contribuer à la formation professionnelle d’intervenants du monde de la santé et des services sociaux par la transmission de connaissances et de compétences pratiques liées au vieillissement et aux personnes âgées. Le programme s’adresse aux étudiant-e-s s’intéressant à la santé, aux services sociaux, aux politiques sociales et à la recherche sur les nouvelles réalités du vieillissement.

La mineure en études sur le vieillissement prépare à une carrière en service social et en santé en milieu hospitalier ou dans des centres communautaires, des centres d’hébergement et des agences gouvernementales.

Le microprogramme en études sur le vieillissement au premier cycle permet les étudiants de se distinguer sur le marché du travail ou en recherche. Il vise l'acquisition de connaissances et d'habiletés en matières de santé et services sociaux liés au vieillissement. Le programme se démarque par un cours d'engagement communautaire au sein de services pour personnes âgées visant à consolider les apprentissages pratiques et théoriques.

La mineure en impact social est destinée aux étudiant.e.s qui souhaitent avoir un impact positif sur la société. Elle offre un ensemble diversifié d'outils conceptuels et d'opportunités d'apprentissage expérientiel dans les facultés des arts, des sciences sociales et de l'École de gestion Telfer. La mineure va au-delà des approches traditionnelles de « l’innovation sociale » et de « l'entrepreneuriat social ». Elle privilégie une vision plus large de l'impact social, qui inclut les activités entrepreneuriales priorisant la création d’entreprises durables et axées sur les valeurs et objectifs sociaux. Elle amène les étudiant.e.s à contribuer à l’amélioration de la société de façon créative, à développer des modes de résolution de problèmes innovants, et à mobiliser des organisations à but non lucratif et des organisations de défense des droits au sein de coalitions informelles dédiées à transformer des politiques.

Cette mineure multidisciplinaire s’adresse aux étudiants voulant explorer le domaine de la santé sous l’angle des sciences sociales. La recherche sur les déterminants sociaux de la santé aide à comprendre les facteurs complexes qui déterminent la santé des populations, notamment les raisons pour lesquelles certaines personnes jouissent d’une meilleure santé que d’autres ou encore les facteurs qui contribuent à améliorer la santé d’une population donnée.

Le programme encourage les étudiants à s’engager dans un dialogue critique sur les dimensions sociales, économiques, politiques, psychologiques et culturelles de la santé.

La mineure en sciences sociales de la santé prépare à une carrière dans le domaine de l’administration publique, des politiques sociales et de la santé, et des services communautaires.

Le continent africain vit depuis plusieurs décennies maintenant des transformations sociales, démographiques et politiques profondes qui le propulsent au-devant de la scène internationale, non pas en tant que concentration de maux (guerres, épidémies), mais comme potentiel immense, tant pour ses propres populations que pour l’ensemble de la planète.

Cette option permet aux étudiants de mieux connaître et comprendre les enjeux liés à ces mutations profondes.

Le certificat s'adresse aux étudiants qui souhaitent parfaire leurs connaissances en sciences politiques. Le certificat s’adresse aux nouveaux titulaires d'un diplôme d'études secondaires ou collégiales, bénévoles, intervenants et fonctionnaires.