Les leçons de vie des téléréalités

Publié le mercredi 2 mars 2016

Steven Stein
Steven Stein a fait un don de 100 000 $ à la collecte de fonds Défier les conventions : la campagne de l’Université d’Ottawa. Il est membre du cabinet de campagne de la Faculté des sciences sociales.
Par Mike Foster

Et si les téléréalités avaient quelque chose à nous apprendre?

C’est ce que pense Steven Stein, diplômé de l’Université d’Ottawa (M.A. [psychologie] 1976; Ph.D. [psychologie clinique] 1978) et spécialiste de l’intelligence émotionnelle qui aimerait nous faire part de ses réflexions à ce sujet.

Auparavant consultant chargé d’évaluer la résilience des candidats d’émissions de téléréalités, Steven Stein est le fondateur d’une entreprise florissante, MHS (Multi-Health Systems), qui conçoit des tests pour mesurer l’intelligence émotionnelle.

M. Stein prononcera la conférence « Le rôle des psychologues dans les téléréalités ou les enseignements à tirer des téléréalités comme Big Brother Canada, The Amazing Race Canada et MasterChef Canada » le 8 mars à 17 h 30 à la salle 4007 du Pavillon des Sciences sociales.

Pour avoir un aperçu de ses recherches, allez écouter sa conférence TedX Talk prononcée en 2012. L’intelligence émotionnelle est la capacité de comprendre et de maîtriser ses propres émotions, ainsi que de comprendre celles d’autrui. Selon le psychologue, le succès viendrait facilement aux personnes capables de faire preuve d’une certaine flexibilité dans la gestion de leur stress. Une saine dose de connaissance de soi constituerait un autre ingrédient important de la réussite.

M. Stein, qui a fondé son entreprise avec son épouse Rodeen il y a 33 ans dans le sous-sol de sa maison, a également été psychologue pour les Forces armées canadiennes, pour la U.S. Air Force, pour le FBI, pour les unités spéciales du Pentagone et aux quartiers généraux de l’OTAN à Bruxelles. Son entreprise, qui compte aujourd’hui 125 employés, a publié des tests et des outils ayant servi à mesurer l’intelligence émotionnelle, ou quotient émotionnel, de plus de deux millions de personnes.

Le chercheur est l’auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, dont Emotional Intelligence for Dummies et Make Your Workplace Great, et concepteur du test EISA (Emotional Intelligence Skills Assessment) pour évaluer les compétences émotionnelles. Il est également coauteur du livre traduit en plusieurs langues The EQ Edge: Emotional Intelligence and Your Success.

Les tests publiés par MHS évaluent les réactions de personnes en proie à la colère ou au stress, leur capacité à interpréter les expressions faciales et leur réaction lors de situations données. Ils déterminent également si ces personnes se sont senties tristes pendant des périodes prolongées. Selon M. Stein, les outils sont réévalués et peaufinés à l’aune des recherches les plus récentes.

L’étalonnage des questionnaires repose sur la réaction qu’auraient la plupart des personnes sensées devant certaines situations. Les recherches tracent des profils émotionnels que l’on retrouve fréquemment, par exemple, chez les vendeurs de talent ou chez les recruteurs de l’armée. Les questions sont ensuite formulées pour déterminer si ces traits de caractère se retrouvent chez les répondants au sondage.

Récemment, Steven Stein a fait un don de 100 000 $ à la collecte de fonds Défier les conventions : la campagne de l’Université d’Ottawa. Il est membre du cabinet de campagne de la Faculté des sciences sociales.

Haut de page