Nouveau plan d’accessibilité pour le campus

Publié le mardi 21 janvier 2020

Une femme portant une oreillette, assise devant un ordinateur portable.

L’Université d’Ottawa a récemment mis à jour son plan d’accessibilité afin d’améliorer la qualité des services destinés aux personnes en situation de handicap, que ce dernier soit physique, sensoriel, psychologique, cognitif ou social.

Le plan d’accessibilité pluriannuel 2019-2024 constitue en somme une feuille de route pour aider l’Université à atteindre ses objectifs en matière d’accessibilité. « Les sondages auprès de la communauté universitaire en situation de handicap nous aideront à évaluer l’efficacité des stratégies de notre plan », fait valoir Marie-Claude Gagnon, agente principale des politiques d’accessibilité au Bureau des droits de la personne de l’Université. « Les réponses nous aideront à rédiger les rapports d’étape annuels du plan et, au besoin, à réviser nos stratégies. »

L’Université est tenue de respecter la Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario (LAPHO), dont les normes sont révisées tous les cinq ans par le gouvernement et à laquelle de nouvelles exigences et dates butoirs sont ajoutées.

Qu’avons-nous accompli jusqu’ici?

Le Règlement 119, adopté par l’Université en 2018, définit les rôles et les responsabilités de chacun en matière d’accessibilité sur le campus, notamment en ce qui concerne les achats, les ressources humaines et les communications institutionnelles.

Le Carrefour accessibilité, créé en 2015, est un site Web qui centralise les informations au sujet des services accessibles sur le campus. C’est aussi l’endroit tout désigné pour soumettre des commentaires au sujet de l’accessibilité de notre établissement. L’hyperlien se trouve au bas de toutes les pages du site Web de l’Université.

Les cartes virtuelles du campus permettent de voir en détail les plans de chaque étage des immeubles ainsi que les services accessibles qui y sont disponibles, notamment les toilettes et les passages sans barrières. Une des cartes indique où sont les passerelles et les tunnels qui permettent de passer d’un immeuble à l’autre sans aller dehors.

« C’est une ressource vivante, puisqu’elle est régulièrement mise à jour. Très peu d’universités possèdent des cartes aussi détaillées », souligne Marie-Claude Gagnon.

Enfin, la migration du site Web de l’Université vers la plateforme Drupal 7 en 2016 a facilité la création de contenus Web accessibles et la mise à jour des contenus qui ne l’étaient pas.

Une femme en fauteuil roulant écrit sur un tableau blanc.

Nouvelles initiatives

L’une des mesures inscrites au plan d’accessibilité consiste à créer une nouvelle procédure relative aux animaux d’assistance.

Comment obtenir l’autorisation d’être accompagné d’un animal en classe ou au bureau? Quelles mesures de sécurité sont prévues pour les gens qui doivent aussi côtoyer ces animaux? Comment déposer une plainte? Toute l’information se trouvera à portée de main pour la population étudiante, le personnel et les visiteurs.

Des procédures d’achat accessibles seront aussi élaborées. « Nous devons déterminer comment tenir compte de l’accessibilité lors de l’achat de fournitures », indique Marie-Claude Gagnon.

Les membres du personnel et les bénévoles seront par ailleurs tenus de suivre cinq nouveaux modules de formation obligatoires sur l’accessibilité. « Le professeur qui planifie pour ses étudiants une activité avec transport apprendra, entre autres, que si le moyen de transport n’est pas accessible, une autre option devra être offerte, sans frais supplémentaires, aux personnes en situation de handicap », observe Mme Gagnon.

Comment s’impliquer

Les membres de la communauté universitaire en situation de handicap sont invités à participer à une consultation en ligne afin d’émettre leurs commentaires sur le nouveau plan d’accessibilité pluriannuel. Il s’agit d’un sondage d’une durée d’environ quatre minutes. La période de consultation en cours se termine le 15 février 2020.

Il est également possible de devenir membre du nouveau comité consultatif uOaccessible.

Enfin, la liste d’envoi du Bureau des droits de la personne de l’Université (BDP) permet de rester informé de la tenue de nouvelles consultations. « Les personnes pourront choisir de participer aux sondages sur les aspects qui les préoccupent véritablement, qu’il s’agisse d’accessibilité physique aux immeubles ou d’accessibilité visuelle, sur les sites Web notamment », précise Mme Gagnon. Communiquez avec le BDP pour vous y inscrire.

Pour plus de détails sur ce que planifie l’Université d’Ottawa en matière d’accessibilité au cours des cinq prochaines années, consultez le plan d’accessibilité pluriannuel.

Pour nous transmettre vos commentaires sur l’accessibilité à l’Université d’Ottawa, participez à la consultation en cours.

Haut de page