Apprendre à l’étranger : dix étudiants, dix destinations

Publié le mardi 10 juillet 2018

Collage de photos d'étudiants.

L’Université d’Ottawa propose des occasions d’apprentissage aux quatre coins du monde. Nous avons demandé à dix étudiants où ils se sont rendus et ce qu’ils ont pensé de leur expérience.

Singapour

Hannah Schneider, communication (immersion française, mineure en français langue seconde, niveau avancé)

Programme d’échange

Hannah Schneider

Ce que j’ai le plus aimé de mon expérience à Singapour, ç’a été de découvrir une culture si différente de la mienne. J’ai pris conscience que les gens y vivent une réalité aux antipodes de mon quotidien, ce qui est en soi une belle leçon d’humilité. Ça me permet aujourd’hui de songer à des perspectives et à des façons de faire qui ne m’auraient jamais effleuré l’esprit auparavant.


États-Unis

Cooper Lee, sciences commerciales (systèmes d’information de gestion et analyse d’affaires)

Miami, Floride – camp d’entraînement de l’équipe féminine de soccer des Gee-Gees

Cooper Lee

Le souvenir le plus précieux que je garde de mon voyage, c’est le temps que nous avons passé ensemble à la plage. Ces moments ont renforcé notre esprit d’équipe à l’écart du terrain, mais nous ont aussi permis de nous accorder un répit après une longue séance d’entraînement ou une partie difficile.


Chine

Isaac Kim, sciences biomédicales

Université Jiao Tong de Shanghai – stage d’été en recherche à l’international (SERI) pour étudiants du premier cycle

Issac Kim

À la fois fascinante et formatrice, la Chine est une destination à part. Je recommande vivement de passer un été à l’étranger pour élargir ses horizons, et particulièrement d’apprendre à connaître un nouveau pays et ses habitants tout en réalisant un projet de recherche. L’Université Jiao Tong de Shanghai effectue de la recherche de très haut calibre. Les professeurs et les étudiants étaient accueillants, et c’est grâce à eux que j’ai appris de nombreuses techniques de laboratoire et aiguisé mon esprit critique, des atouts incontestables pour mes prochains projets universitaires. Le programme de SERI est une excellente occasion d’apprentissage qui permet de voir du pays.


France

Tanya Yeuchyk, sciences biomédicales (immersion française)

Université de Lyon – SERI

Tanya Yeuchyk

J’ai eu la chance de recevoir une bourse dans le cadre du programme de SERI, et c’est ainsi que j’ai pu passer l’été dernier à travailler dans un laboratoire à Lyon. Quelle expérience exceptionnelle que de pouvoir constater comment on dirige la recherche scientifique ailleurs que chez soi, d’acquérir un savoir-faire dans un nouveau domaine et de parler français à cœur de jour (mais ne vous en faites surtout pas sur ce point – on y parle aussi anglais, car c’est la langue de la recherche). De plus, on se trouve à proximité de nombreuses villes mythiques d’Europe, dans lesquelles il est facile de se rendre le weekend venu. Je recommande au plus haut point cette expérience à quiconque cherche à élargir ses horizons culturels et ses habiletés de recherche!


Pays-Bas

David Taghizadeh, École de gestion Telfer

Programme d’échange

David Taghizadeh

Ce que j’ai préféré de mon échange, c’est de pouvoir rencontrer des gens de partout. Lorsqu’on cohabite avec 17 personnes issues de 15 pays, on découvre assez rapidement leurs coutumes et leur culture. Je me suis fait de très bons amis parmi mes colocataires – jamais je n’oublierai cette expérience.


Royaume-Uni

Jordan MacDonald, sciences commerciales (marketing)

Programme d’échange

Jordan Macdonald

À mes débuts à l’Université, jamais je n’aurais cru que mon parcours me mènerait à voir le jour se lever sur les toits de Paris ou à marcher dans l’arrière-pays allemand pour attraper un train. En réalité, ce sont les personnes que j’ai rencontrées et avec qui j’ai partagé ces moments qui m’ont particulièrement marqué. Il fallait y être pour pouvoir réellement apprécier l’expérience de voir la Ville lumière s’éveiller ou de s’orienter à travers les forêts d’Allemagne de l’Est. Chaque personne rencontrée sur mon parcours a fait de ces aventures un souvenir encore plus mémorable, et je leur en serai éternellement reconnaissant.

 


Nouvelle-Zélande

Katiana Paré, didactique des langues secondes (français)

Programme d’échange

Katiana Paré

Ce que j’ai adoré de la Nouvelle-Zélande, ç’a été de vivre le quotidien des gens de là-bas en leur compagnie. J’ai choisi de louer une chambre dans une propriété plutôt que de vivre en résidence; mes colocataires et les amis que je me suis faits en cours de route se sont offerts comme guides touristiques particuliers. Nous avons passé des fins de semaine à sillonner l’île du Nord, où ils m’ont initiée à leurs coins favoris – ceux que l’on ne trouve ni sur une carte, ni sur le web.


États-Unis

Jacob Hanlon, étude de l’environnement (mineure en gestion)

Pennsylvanie – match hors-concours de l’équipe masculine de hockey des Gee-Gees contre les Nittany Lions de l’Université Penn State

Jacob Hanlon

Le match d’avant-saison des Penguins de Pittsburgh, auquel nous avons assisté à partir d’une loge privée, a été l’un des moments les plus marquants de notre séjour. Mais le point culminant du voyage était incontestablement le but en prolongation marqué par Quinn O’Brien, ce qui a donné aux Gee-Gees une victoire de 4 à 3 contre les Nittany Lions, une équipe bien classée à l’échelle nationale. Devant les quelque 4000 partisans soudainement devenus silencieux, seuls les cris de joie de notre équipe résonnaient dans l’aréna.


Sénégal

McKinley Richards, économie internationale et développement

Cours de recherche sur le terrain, Faculté des sciences sociales

McKinley Richards

Ce que j’ai préféré de mon expérience à l’étranger, c’est l’occasion exceptionnelle qui nous a été donnée de baigner dans la culture sénégalaise en résidant chez des familles d’accueil. Pour gagner une perspective plus vaste des pays en voie de développement, nous avons fait l’expérience des conditions de vie en milieu rural et urbain (dans le village de Mlomp et la ville de Ziguinchor), savouré des mets authentiques, mais surtout, tissé de véritables liens interculturels.


Taiwan

Nari Ait Hamou, science (médecine moléculaire et translationnelle)

Université nationale Cheng Kung – SERI pour étudiants du premier cycle

 

Nari Ait Hamou

J’ai adoré mon expérience. Je rêvais d’Asie depuis longtemps et je n’ai pas été déçue. Taiwan est un pays magnifique aux paysages diversifiés – on y trouve des plages superbes, des gratte-ciels, et même la cité dont le film Le voyage de Chihiro s’est inspiré, nichée au creux des montagnes. J’ai profité de mes temps libres là-bas, mais j’ai également acquis de nouveaux savoirs en histologie et en microscopie. Au terme de mon stage, j’ai notamment pu utiliser des colorants fluorescents et un microscope multiphotonique pour observer le cerveau d’un rat et son système cérébrovasculaire.

Haut de page