Arnaques liées au coronavirus : des moyens simples de se protéger contre les escrocs en ligne et par courrier électronique

Publié le mercredi 18 mars 2020

image d'une femme tapant sur le clavier d'un ordinateur portable

Dans le monde entier, on observe une vague d’arnaques par courriel liées à la COVID-19. Par exemple, certains courriels semblent provenir d’organisations reconnues ou d’autorités sanitaires et portent des titres convaincants à propos de remèdes, de conseils de sécurité ou de campagnes de financement, mais ils sont en fait trompeurs : leurs liens et pièces jointes contiennent des programmes malveillants.  

Le Centre de la sécurité des télécommunications (CST) doit aussi faire face à l’apparition d’un grand nombre de faux sites d’information sur la COVID-19, qui ont l’air d’appartenir à un gouvernement ou à une autre source réputée pour inciter les internautes à cliquer sur des liens d’hameçonnage ou pour faire de la mésinformation.  

Six moyens simples de vous protéger et de protéger l’Université 

Les cybermenaces et les cyberattaques peuvent entraîner des pertes financières et des atteintes à la réputation, à la sécurité, à la vie privée et à la protection des données. Voici quelques consignes de sécurité des TI à suivre pour protéger vos informations et vos ressources, que vous travailliez à distance à l’aide d’un ordinateur portable de l’Université ou d’un appareil personnel. 

Vous pouvez protéger votre compte des courriels malveillants par les moyens suivants : 

  1. Méfiez-vous des courriels qui donnent l’impression qu’il y a urgence ou qui vous demandent d’agir immédiatement. 

  1. Évitez de répondre aux demandes de renseignements personnels, de mots de passe ou d’identifiants. 

  1. Ne cliquez pas sur les pièces jointes et les liens inconnus.  

  1. Examinez attentivement l’adresse courriel complète de l’expéditeur. Supprimez les courriels d’expéditeurs inconnus, non sollicités ou suspects, ou mieux encore, utilisez le bouton « Signaler le message » dans Outlook

  1. Assurez-vous que les hyperliens sont dignes de confiance en plaçant votre curseur sur l’image ou le lien, sans cliquer. Vérifiez si vous connaissez l’adresse du site Web; si ce n’est pas le cas, ne cliquez pas sur le lien et supprimez le courriel. Les tentatives d’hameçonnage misent souvent sur des images ou des liens cliquables. 

  1. Supprimez les courriels qui contiennent des pièces jointes inattendues, et restez sur vos gardes! Beaucoup de cyberattaques se font au moyen de pièces jointes qui infectent les ordinateurs ciblés. 

En cette période d’incertitude, on peut facilement se retrouver victime de menaces qui exploitent un sentiment de peur. Comme toujours, il est important de faire preuve de vigilance et d’adopter les pratiques exemplaires en matière de sécurité. Pour rafraîchir vos connaissances sur le sujet, suivez ou revoyez la formation d’autodéfense numérique en ligne.  

Haut de page