Comment l’Université d’Ottawa favorise-t-elle la durabilité sur le campus?

Publié le mercredi 21 avril 2021

Campus de l'Université d'Ottawa en été

La Journée de la Terre célébrée le 22 avril nous rappelle l’importance d’œuvrer jour après jour pour le bien de notre planète. Voilà pourquoi l’Université d’Ottawa est déterminée à réduire son empreinte carbone et à intégrer des mesures de lutte aux changements climatiques à ses programmes, à ses efforts de recherche et à ses activités opérationnelles.

Au cours des dernières années, notre établissement a mis en œuvre plusieurs initiatives pour verdir et écologiser ses campus. Dans cet article, nous présentons de nouvelles initiatives et nous revenons sur certains articles publiés dans La Gazette pour voir comment les choses avancent.

1. L’Université d’Ottawa continue d’agir dans la lutte contre les changements climatiques

Une personne arrose un jardin sur le campus

Nous avons commencé l’année en force! En janvier 2021, le Bureau des gouverneurs de l’Université d’Ottawa nous a donné un coup de pouce (vert) en approuvant le rapport des mesures en matière de changements climatiques, qui résume les progrès de l’Université en matière de durabilité.

Le Comité de développement durable a par ailleurs récemment mis la touche finale à son premier Plan pour un campus durable, qui comprend trois objectifs ambitieux pour inspirer la communauté universitaire :

  • Atteindre la carboneutralité d’ici 2040
  • Viser un campus sans déchets d’ici 2050
  • Intégrer des occasions d’apprentissage par l’engagement communautaire dans toutes nos facultés et tous nos services d’ici 2030

Le règlement 72 prescrit la création d’un plan autonome pour chaque faculté et service de l’Université. En ce sens, le Bureau du développement durable lance la campagne #Changezlhistoire, pour mettre de l’avant des idées et actions porteuses de changement sur le campus et appuyer les actions de la communauté universitaire pour s’attaquer à la crise climatique.

« Nous savons bien que la question du développement durable peut induire ce qu’on appelle de l’écoanxiété », explique Jonathan Rausseo, agent de développement durable de l’Université d’Ottawa. « On a en effet observé que des projections environnementales pessimistes accroissent l’apathie et le désengagement. Par conséquent, concentrons nos énergies sur des actions positives, qui, c’est prouvé, stimulent les gens et les incitent à prendre part au changement. »

2. L’Université d’Ottawa signe une déclaration mondiale pour accélérer l’adoption du Programme de développement durable à l’horizon 2030

la lumière du soleil brille à travers le gros plan de lierre

Le 24 mars 2021, l’Université d’Ottawa et 57 autres universités de six continents ont présenté une déclaration commune aux Nations Unies appelant à accélérer les mesures visant à accroître la durabilité.

Cette déclaration intervient alors que le monde doit de toute urgence atteindre ses cibles, malgré une progression ralentie par la pandémie de COVID-19 et d’autres enjeux mondiaux, notamment les changements climatiques et les inégalités.

La direction de l’Université continue de prôner la solidarité, la résilience et la prospérité, tout en s’engageant à la réalisation d’une vision commune fondée sur l’éducation, la recherche, l’innovation et les partenariats.

3. Le complexe STEM obtient la certification LEED Or

Le complexe STEM en été, vu de l'autre côté du canal Rideau

Quiconque a déjà déambulé dans le complexe STEM conviendra qu’il s’agit d’un immeuble conçu pour le 21e siècle. Terrain de jeu privilégié de celles et ceux qui évoluent dans les domaines du génie, de la physique et de l’entrepreneuriat, le plus grand et plus récent immeuble du campus détient maintenant la certification Or de la norme LEED accordée aux immeubles écologiques et respectueux de l’environnement.

Le Carrefour des apprentissages (CRX) a, quant à lui, reçu la certification Argent. Par ailleurs, un nouveau bâtiment s’ajoutera au campus Lees, qui deviendra l’immeuble le plus vert à ce jour. Doté d’une multitude de panneaux solaires et d’accumulateurs, il sera également conçu pour assurer la sécurité des oiseaux.

4. Réduire, réutiliser, recycler (un slogan habilement récupéré!)

La Faculté de médecine innove en matière de gestion des déchets par la mise en place, au pavillon Roger-Guindon, de boîtes Terracycle pour la collecte et le recyclage d’équipement de protection individuelle (ÉPI). Dans son plan stratégique parrainé par le doyen Bernard Jasmin, la Faculté de médecine s’affirme comme un « chef de file en innovation pour un monde en santé » et s’engage à agir durablement sur le plan social, financier et environnemental. C’est cet engagement qui a inspiré la distribution des boîtes Terracycle destinées à la récupération du matériel qui sert à nous protéger en ces temps de pandémie.

Le saviez-vous? La Gratuiterie, ce magasin sur le campus où vous pouvez donner vos objets inutilisés et vous en procurer d’autres tout à fait gratuitement, est maintenant ouverte aux diplômées et diplômés. Vous y trouverez notamment des vêtements, des chaussures, de la literie, des articles ménagers, des fournitures de bureau, des appareils électroniques, des lampes, des livres, des manuels scolaires, et bien plus.

5. L’équipe des Immeubles de l’Université d’Ottawa poursuit sur sa lancée en matière de transport durable

trois volkswagen électriques garés en rangée et branchés sur un chargeur

Même s’il y a moins de monde sur le campus dernièrement, car plusieurs activités se font à distance, le transport durable demeure une priorité pour l’Université. L’équipe des Immeubles mène depuis un certain temps déjà diverses initiatives portant, par exemple, sur la réduction de la consommation de papier ou l’achat de vélos en vue de remplacer la voiture sur le campus. Apprenez-en davantage sur les initiatives les plus récentes pour garder notre campus vert et propre.

6. L’Université d’Ottawa signe la Charte nationale de lutte contre les changements climatiques

En juin 2020, notre établissement s’est engagé, aux côtés de 15 autres universités du pays, à adopter des pratiques d’investissement responsable pour lutter contre les changements climatiques. Voilà qui consolide notre approche en la matière et souligne le rôle important que jouent les universités canadiennes dans la création d’un avenir durable.

7. La lutte contre les changements climatiques, un bâtiment à la fois

Le gestionnaire énergie et environnement de l'Université d'Ottawa, Faizal Sudoollah, parle à trois dirigeants d'Enbridge Gas dans une salle mécanique

En 2020, le Complexe des biosciences et le pavillon Colonel-By ont fait l’objet d’importants travaux de modernisation ayant pour but de réduire leur consommation énergétique et leur empreinte carbone. Ainsi, ce sont 2 263 tonnes de CO2 de moins qui seront libérées dans l’atmosphère chaque année, soit l’équivalent de 686 voitures de moins sur de la route. Qui plus est, ces améliorations ont valu à l’Université une subvention de 220 000 $ d’Enbridge Gas, somme qui a été réinvestie dans des programmes d’efficacité écoénergétique sur tout le campus.


Et vous? Comment contribuez-vous à améliorer la durabilité à l’Université d’Ottawa? Envoyez-nous vos histoires! Nous avons bien hâte de vous lire.

Haut de page