Génie mécanique ou cinéma? Pourquoi pas les deux! Cet étudiant explore un monde de créativité

Publié le mardi 21 juillet 2020

 à gauche, portrait de l'étudiant Devang Ghosh et à droite photo de Devang tenant une caméra

Des images et vues en plongée de rues désertes et d’espaces sombres et vides défilent. Un contraste avec ce que nous avons l’habitude de voir à l’Université d’Ottawa : un campus dynamique animé par des centaines d’étudiants et membres de la communauté universitaire. Une trame musicale cinématographique débute, puis on entend des témoignages d’étudiants qui racontent comment le trimestre universitaire a été chamboulé du jour au lendemain et des déclarations des autorités gouvernementales qui tombent comme un coup de massue. On pourrait croire à la bande-annonce du prochain drame à paraître dans les cinémas, et pourtant.

Cette vidéo montrant le campus au tout début de la pandémie de COVID-19 (en anglais) a été réalisée par un étudiant en génie mécanique, Devang Ghosh. L’étudiant a filmé le campus vide alors qu’il s’apprêtait à quitter sa résidence pour rentrer à la maison, à Toronto, et terminer sa première année universitaire à distance. 

Il s’agit d'un projet personnel qu’il a entrepris pour le plaisir, et pour étrenner son tout nouveau drone. L’étudiant a capté des images saisissantes et complètement inhabituelles du campus, au moment où les classes venaient d’être annulées. 

« C’était la première fois que je réalisais une vidéo de ce genre, » raconte-t-il. « Au départ, je n’avais pas une histoire ou un scénario précis en tête : je voulais simplement filmer le campus vide. Par la suite, je suis tombé sur une entrevue sur la chaîne YouTube de CNBC où des étudiants parlaient des répercussions de la COVID-19 sur leur vie. C’est alors que j’ai eu l’idée de superposer des extraits audio tirés de ces entrevues avec des images vidéo que j’avais captées pour faire un court métrage. »

À peine achevé, le tout premier projet vidéographique de Devang a rapidement retenu l’attention sur Reddit. Une telle réponse l’encourage à continuer de pratiquer l’un de ses nouveaux passe-temps favoris. 

Photo aérienne du campus vide

Crédit photo : Devang Ghosh

« Je participe activement à une communauté liée à l’Université sur Reddit (r/geegees). J’y ai donc publié mon court métrage un soir, et le lendemain à mon réveil, je crois que ma publication était l’une de celles qui avaient reçu le plus de votes positifs. J’ai même eu droit à quelques Reddit Awards. Je n’aurais jamais cru que ça aurait rejoint autant de monde! J’ai été vraiment impressionné par toute la reconnaissance et le nombre de bons commentaires que j’ai reçus. Je n’aurais jamais imaginé avoir une telle portée », raconte-t-il. 

Devang explique d’ailleurs qu’il se tourne fréquemment vers la plateforme d’actualités sociales pour garder contact avec les membres de la communauté universitaire et divers groupes d’expertise. 

« L’Université ne se résume pas qu’au campus; elle englobe toute la communauté universitaire. Cela comprend les liens que les étudiants tissent entre eux, mais aussi avec le corps professoral et le personnel ». 

Ces liens, rappelle-t-il, existent toujours, malgré la distance physique.

Explorer un monde de possibilités 

« J’aime essayer différentes choses, même celles où je ne suis pas nécessairement doué, juste pour voir ce qui m’intéresse et ce qui ne m’intéresse pas », raconte Devang. Sa curiosité intellectuelle l’amène à explorer divers domaines et à s’instruire sur une foule de sujets. Au fil des années, il s’est découvert une passion pour variété de disciplines, dont la photographie, la vidéographie, la robotique, la technologie de pointe, le design graphique, le vélo et le tourisme. 

Portrait de l'étudiant Devang Ghosh

« En ce moment, je découvre beaucoup de choses très intéressantes sur l’urbanisme. Je suis d’ailleurs un cours d’été en ligne sur la planification des transports et la planification urbaine », partage-t-il. « J’aime me fixer des objectifs et je suis déterminé à les atteindre, alors si quelque chose me plaît vraiment, ça ne me dérange pas de changer de programme, quitte à étudier un an ou deux de plus. Peut-être même que je vais pousser jusqu’à la maîtrise. Qui sait ce que le futur me réserve? »

Pour ce qui est de son côté créatif, Devang s’affaire actuellement à créer un catalogue d’images captées un peu partout dans le sud de l’Ontario avec son drone. Il avait aussi l’intention, avec un de ses amis, de tourner une vidéo portant sur la santé mentale – notamment celle des membres de la population étudiante qui vivent leur première année à l’Université, une période particulièrement déstabilisante et stressante pour plusieurs. Le projet a évidemment été mis en veilleuse en raison de la pandémie, mais il reverra certainement le jour lorsque la situation le permettra. 

« Je pense que les gens devraient oser explorer différents passe-temps et différentes activités. Si j’essaie une douzaine de choses différentes, peut-être que la moitié d’entre elles me plairont. On verra où ça me mènera! »,

Les idées ne manquent certainement pas pour ses prochains projets.

Continuons de surveiller les multiples réalisations de Devang

Haut de page