Le mieux-être : une résolution commune

Publié le mercredi 11 janvier 2023

Quelqu'un qui fait du yoga

Prendre soin de soi, des autres et de sa communauté est plus important que jamais. La pandémie des dernières années nous l’a particulièrement bien rappelé.

Du 16 au 20 janvier 2023, la Semaine du mieux-être, sous le thème « Retour à l’essentiel », propose de commencer l’année du bon pied et de faire le plein de ressources pour améliorer son mieux-être et contribuer à celui des autres.

Sur le campus de l’Université d’Ottawa, la promotion de la santé et du mieux-être est un engagement et une réalité au quotidien, et c’est l’affaire de toutes et de tous.

Benoit Lefebvre, conseiller principal, Santé et mieux-être, et coordonnateur pour la Semaine du mieux-être, nous a présenté un survol de l’événement tout en proposant des pistes à explorer pour comprendre l’importance et l’impact de cette initiative et du mieux-être.

Des activités pour vivre de nouvelles expériences

Selon Benoit Lefebvre, la pandémie a eu des répercussions sur la dynamique sociale du campus, notamment parce que trois cohortes d’étudiantes et d’étudiants n’y ont pas mis les pieds depuis le début de la crise. Bref, c’est la première fois en trois ans que les activités ont lieu surtout en personne.

« C’est une occasion à saisir pour prendre le temps de réfléchir, pour apprendre, parler, écouter, se réunir en tant que communauté, alimenter et développer une culture du mieux-être sur le campus, et pour explorer les diverses ressources offertes et adopter de saines habitudes de vie », souligne-t-il.

La Semaine propose plus de 20 activités aux horaires variés à toute la communauté universitaire : population étudiante, corps professoral, personnel de soutien et personnes diplômées.

Son objectif : offrir une perspective holistique de la santé, y compris la santé mentale. De nombreux partenaires internes y participent pour créer une programmation enrichissante.

Quelques exemples…

Le Centre de ressources autochtones Mashkawazìwogamig a invité un gardien du savoir à donner un atelier pour sensibiliser la communauté aux perspectives autochtones en matière de santé physique et mentale.

Par ailleurs, l’équipe de promotion de la santé proposera des ateliers interactifs sur le mieux-être, conçus par la population étudiante pour la population étudiante.

Cette équipe a aussi mis en œuvre Protégeons la santé mentale au travail, un ensemble complet de ressources qui tient lieu de référence pour la Norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail. Dans le cadre du processus d’évaluation de cette ressource, un sondage sera en ligne du 9 au 27 janvier.

Une cérémonie d’ouverture pas comme les autres

Elladj Baldé, patineur artistique professionnel et défenseur de la diversité, de l’équité et de l’inclusivité, lancera la cérémonie d’ouverture avec une discussion sur son parcours en tant qu’immigrant noir dans le milieu très blanc du patinage artistique, son succès et les personnes qu’il a su inspirer. Sa conférence sera suivie d’une performance sur la patinoire du Complexe sportif Minto.

Benoit Lefebvre qualifie la cérémonie d’ouverture de « cérémonie pas comme les autres »! 

Les origines de la Semaine du mieux-être

La Semaine du mieux-être est le fruit de plusieurs initiatives mises en place sur le campus en lien avec les sept piliers du mieux-être. Elle concorde avec les priorités de l’Université en matière de santé et de mieux-être et son engagement d’appliquer les principes de la Charte de l’Okanagan à titre d’établissement qui prône la santé. Cet événement vise aussi la promotion de la campagne rePENSER, qui fait de la santé physique, émotionnelle et mentale une priorité absolue. 

Promouvoir le mieux-être et la santé mentale est un cheminement, et l’Université s’est engagée à œuvrer continuellement en ce sens.

Les besoins sont en constante évolution : le travail ne se limite pas à la Semaine du mieux-être. Nous devons cerner les besoins nouveaux et changeants, de même que joindre différentes communautés. Et ce « nous », c’est chacune et chacun de nous.

Ajoutez les activités de la Semaine à votre calendrier!

Benoit Lefebvre nous lance un défi (ou nous invite à prendre une résolution pour l’année 2023) : nous familiariser avec les ressources offertes par le secteur Santé et mieux-être et les façons de contribuer au mieux-être de la communauté. Sans oublier, évidemment, de participer à la Semaine du mieux-être.

Haut de page