Prix d’excellence 2022: félicitations à nos lauréates et lauréats de cette année

Publié le mardi 10 mai 2022

Véronique Lecault, Calin Rovinescu, Michel Prévost, Eric Agyemang, Nathan Hall, Susan Rust

Fière tradition de l’Association des diplômés, les Prix d’excellence honorent celles et ceux qui se sont illustrés ici comme ailleurs à différents stades de leur carrière, toujours dans le souci de contribuer à l’avancement de notre société.

Chaque année, la grande famille de l’Université d’Ottawa se réunit pour célébrer ses diplômées et diplômés d’exception. Nous décorons des diplômées et diplômés exemplaires et de l’année, récompensons la fidélité des uns, le service communautaire des autres, sans omettre de souligner les contributions des jeunes membres de l’Association.

Découvrons les récipiendaires de 2022 :

Prix Méritas-Tabaret pour diplômé exemplaire : Quand Calin Rovinescu (LL.B. 1980) a terminé son droit, rien ne le prédestinait à diriger un jour l’une des plus grandes sociétés au pays. Sa finesse de stratège n’est toutefois pas passée inaperçue à Air Canada, qu’il conseillait à titre d’associé directeur au prestigieux cabinet Stikeman Elliott. Depuis, il a transformé le transporteur aérien d’une entreprise à la dérive en un fleuron de l’économie canadienne. Son exploit est tel que le Globe and Mail en a fait deux fois son PDG de l’année (2013 et 2019) et qu’il a été admis en 2021 au Temple de la renommée de l’entreprise canadienne pour l’ensemble de sa brillante carrière d’administrateur.

Diplômée de l’année : Étoile montante de l’entrepreneuriat, Véronique Lecault (B.Sc. 2006, B.Sc.A. 2006) fait sa marque dans le domaine des sciences et de la technologie depuis qu’elle a cofondé AbCellera, une puissante plateforme pour la découverte d’anticorps destinés à prévenir et à combattre de multiples maladies. La directrice et chef de l’exploitation exerce une grande influence sur sa communauté en partageant sa passion pour les sciences et en préparant notre pays, ainsi que le monde, à faire face à de nouveaux défis en santé.

Fidélité à l’Université : Michel Prévost (B.Sc.Soc. 1978, M.His. 1985) s’est toujours vivement intéressé aux racines de notre campus. Se doutait-il toutefois que son propre nom y deviendrait si étroitement attaché? Aucune pierre de notre patrimoine bâti, aucun détail de notre héritage franco-ontarien n’a de secret pour cet archiviste qui cumule depuis plusieurs années distinction après distinction dans la région. L’Association des diplômés tenait à saluer cet amoureux de l’histoire qui non seulement nous révèle les chapitres qui se sont écrits ici, mais qui cultive activement l’avenir en offrant généreusement prix et bourses à une relève avide de lui emboîter le pas.

Prix Jeune diplômé : Soucieux de lutter concrètement contre la discrimination raciale, l’entrepreneur et leader Nathan Hall (B.Sc.Soc. 2007) a fondé en 2020 une entreprise sociale qui contribue à redresser les inégalités en milieu professionnel. Sa plateforme primée Culture Check travaille tant avec les personnes noires, autochtones et de couleur ayant vécu du racisme qu’avec des alliés et des cadres aspirant à entamer un virage culturel dans leur organisation. Les ateliers, services de consultation et ressources d’aide qu’il propose avec empathie et humilité touchent directement la vie de milliers de personnes chaque année.

Service communautaire : Eric Agyemang (B.Com. 2015) est un phare du leadership inclusif, des initiatives économiques à forte incidence sociale et du bénévolat auprès des populations sous-représentées. Selon lui, chacun de nos gestes se reflète sur le monde qui nous entoure. C’est pourquoi en tant que président de l’OCISO, il guide les actions qui aident chaque année quelque 10 000 personnes issues de l’immigration à s’intégrer à la région d’Ottawa, que ce soit en se trouvant un emploi, en poursuivant leurs études, en apprenant la langue de leur pays d’accueil ou en obtenant des services de counseling pour surmonter des traumatismes.

Membre honoraire de l’Association des diplômés : Le nom Rust résonne depuis des décennies au Département des sciences de la Terre et de l’environnement de l’Université. Jusqu’à son décès en 1990, le professeur Brian Rust, un passionné de géologie et de plein air, a été un remarquable accompagnateur sur le terrain. Aujourd’hui, Susan Rust perpétue une tradition chère à son regretté mari en appuyant financièrement les étudiantes et étudiants qui souhaitent vivre des expériences d’apprentissage concrètes et transformatrices hors des sentiers battus.

À tous les lauréates et lauréats, merci de faire rayonner notre université à votre façon!

Haut de page