S’investir pour l’avenir

Publié le mardi 6 novembre 2018

Les étudiants ont une nouvelle source potentielle de financement pour réaliser des projets : le programme S’investir pour l’avenir mis en place par Chartwells, le fournisseur de services alimentaires sur le campus. Au-delà de la sphère de l’alimentation, Chartwells vise avec ce projet pilote à enrichir la vie étudiante en soutenant des initiatives qui favorisent l’apprentissage expérientiel, l’expérience étudiante et la bonne santé mentale. Pour ouvrir le bal, le service de la Vie étudiante a cerné un certain nombre de projets auxquels Chartwells a pu contribuer en totalité ou en partie.


Sept initiatives déjà soutenues par S’investir pour l’avenir

La collaboration internationale par le sport au Togo

Ce projet a été mis sur pied par Basket Plus, un organisme fondé par Rose-Anne Joly, diplômée et entraîneuse adjointe de l’équipe féminine de basketball des Gee-Gees. L’équipe s’est rendue dans un village du Togo pour y construire un terrain de basketball dans le cadre du projet LYSD, qui vise à utiliser le sport comme moteur de développement personnel pour les jeunes en milieu rural. Basket Plus travaille présentement sur un nouveau projet semblable, en Haïti cette fois, avec le concours du Centre Michaëlle-Jean pour l’engagement mondial et communautaire; le projet réunira plusieurs athlètes professionnels grâce au soutien du programme S’investir pour l’avenir.

Franchir la zone

Au football, « franchir la zone » signifie marquer un touché : le ballon traverse la ligne entre le terrain et la zone de but. Pour les enseignants, l’expression peut aussi vouloir dire aller à la rencontre des élèves en circulant parmi eux. Le camp d’un jour Franchir la zone, qui a eu lieu au terrain Matt-Anthony de l’Université d’Ottawa en juin 2018, misait sur le football pour travailler l’estime de soi et le leadership chez les jeunes de 10 à 17 ans. Accompagnés de trois joueurs de la Ligue nationale de football américain (NFL), les membres de nos équipes sportives universitaires ont participé à la programmation de la journée et interagi avec les 300 jeunes, principalement issus de milieux défavorisés, qui ont répondu à l’appel pour cette très populaire activité gratuite.

Atelier sur la santé mentale

Trois étudiants ont donné un atelier sur ce qu’ils auraient aimé savoir lorsqu’ils étaient en première année à l’Université, partageant leurs histoires et leurs astuces autour d’un smoothie et d’une collation santé fournie par Chartwells. Les participants sont repartis avec une clé USB contenant de l’information sur diverses ressources en matière de santé mentale. Des laissez-passer pour des matchs des Gee-Gees et pour le match Panda ont également fait l’objet d’un tirage.

Une alimentation de proximité sur le campus

Il y a du nouveau dans le voisinage du Centre universitaire  : une boîte de culture hydroponique d’aliments frais de l’entreprise Growcer, fondée par les étudiants Corey Ellis et Alida Burke (maintenant diplômé). Inventée pour permettre la culture d’aliments frais et locaux dans les lieux isolés et les déserts alimentaires, cette boîte a été financée en entier par Chartwells, qui achètera la nourriture qui y sera produite pour la servir à la Salle à manger. Plus de 100 kg de verdure fraîche extra locale viendront donc agrémenter l’alimentation des étudiants chaque semaine.

Projet escaliers

Emprunter les escaliers, c’est évidemment meilleur pour la santé que de prendre l’ascenseur. Jessica Whitley, professeure à la Faculté d’éducation, cherchait depuis longtemps à rendre les cages d’escalier plus attrayantes pour encourager les étudiants à délaisser les ascenseurs. Son projet a enfin vu le jour grâce au financement de S’investir pour l’avenir, et ses étudiants et elles sont à pied d’œuvre pour colliger les données sur l’usage actuel des escaliers. Lorsque des incitatifs auront été installés dans les escaliers et devant les ascenseurs, l’équipe cherchera à établir l’efficacité de leurs mesures.

Citations sur la santé mentale au CRX

Afin de normaliser la discussion autour de la santé mentale, des étudiants ont eu l’idée d’apposer des citations thématiques inspirantes sur certains murs du Carrefour des apprentissages (CRX). Des diplômés nous ont offert des citations simples, mais puissantes de ce qu’ils auraient aimé savoir lorsqu’ils étaient étudiants. Leurs paroles seront affichées sous différents formats çà et là au CRX à compter du début de novembre 2018.

Attestation uOGlobal

Lancé au printemps 2018, ce programme qui soutient l’acquisition de compétences par l’expérience interculturelle est déjà très populaire auprès des étudiants. Cependant, comme les coûts de participation de 285 $ sont trop élevés pour certains, le programme S’investir pour l’avenir les a couverts pour les étudiants à faible revenu, en plus de fournir de la nourriture à tous les participants lors du lancement du programme en septembre 2018 et des trois ateliers présentiels inclus dans l’attestation uOGlobal.


Outre ces initiatives, Chartwells s’engage à fournir un million de repas gratuits aux personnes dans le besoin d’ici et d’ailleurs par l’intermédiaire de divers organismes, à fournir 10 000 heures de services de proximité dans les domaines de la santé mentale et des enjeux sociaux et à offrir 1 000 emplois étudiants, non seulement en cuisine, mais aussi à leur siège social, par exemple au service des finances, aux communications et en marketing. Le programme de Chartwells pourrait être un jour étendu à d’autres universités sur tous les continents.

Les étudiants peuvent soumettre une demande pour un projet qui vise à soit améliorer l’expérience étudiante, aider la santé mentale des étudiants ou fournir une opportunité d’apprentissage expérientiel. Les projets peuvent être envoyé par courriel au cabinet du vice-recteur associé à la Vie étudiante.

Le lancement du programme S’investir pour l’avenir aura lieu le 4 décembre 2018 au Carrefour des apprentissages (CRX) en présence d’Ashton Sequeira, président de Chartwells.

Haut de page