Transformer une recherche universitaire en livre pour enfants

Publié le mardi 29 mai 2018

Un enfant tient le livre intitulé « Il se prenait pour le roi de la maison».

Par Laura Darche

Afin de dresser un portrait plus complet des enfants vivant en contexte de violence conjugale, le professeur Simon Lapierre a fait ce que personne n’avait fait avant lui : demander à des enfants de parler de ce qu’ils vivent et en faire un livre… pour enfants.

« Après 15 ans à lire la même chose, je trouvais qu’on n’avait qu’un portrait partiel, qu’on regardait la violence conjugale de l’extérieur en se concentrant sur ses effets négatifs sur les enfants. Alors j’ai décidé de partir d’où ils sont pour mieux les comprendre et ainsi mieux les aider. » - Simon Lapierre, professeur agrégé à l’École de service social

Ce sont les enfants eux-mêmes qui ont demandé à ce que leur histoire soit racontée à d’autres enfants. Ils voulaient que ceux qui sont exposés à la violence conjugale sachent qu’ils ne sont pas seuls, et que les autres enfants et leurs parents soient sensibilisés à cette réalité.

Comme l’innovation dans la diffusion de la recherche est très prisée à l’Université d’Ottawa, le professeur Lapierre et son équipe, composée principalement d’étudiantes, ont choisi de donner la parole aux enfants en publiant un livre qui explique, dans leurs propres mots, ce que c’est que de vivre en contexte de violence conjugale.

Dans le cadre de groupes de discussion organisés en collaboration avec le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale, l’équipe a expliqué aux enfants qu’elle avait besoin de leur avis d’experts pour savoir comment mener leurs recherches. Les enfants leur ont alors donné une foule de suggestions et d’informations sur les questions à poser ou ne pas poser et sur le format à donner aux entrevues individuelles auxquelles ils ont été nombreux à participer par la suite. Par exemple, c’est correct de poser des questions sur ce qui se passe à la maison, mais pas de demander si on a un amoureux ou une amoureuse. Ça, c’est trop personnel…

Très touchées par les enfants et emballées par le projet, les étudiantes, dont plusieurs en étaient à leur première expérience de recherche, s’y sont énormément investies. Sans négliger la rédaction d’articles scientifiques en vue de publication dans des revues spécialisées, l’équipe voulait terminer dès la fin de la recherche ce livre si important pour les enfants. La maison d’édition retenue a trouvé une illustratrice et les coûts de production ont été réduits au minimum afin de rendre le livre le plus abordable et accessible possible.

Le livre Il se prenait pour le roi de la maison est présentement disponible dans la plupart des librairies francophones et est disponible en ligne, notamment sur le site des Éditions du remue-ménage.

Haut de page