Évaluation des cours en ligne : la recette du succès

Publié le mercredi 16 mars 2016

Katherine Moreau sitting at a computer in a computer lab.

« Il est important de montrer dans une vidéo ou d’expliquer dans un courriel comment remplir le formulaire d’évaluation en ligne », déclare Katherine Moreau, professeure adjointe à la Faculté d’éducation. Crédit photo : Marc Bélanger

Par Julie Gareau

Enseigner un cours universitaire en ligne présente des défis uniques, notamment l’évaluation de l’enseignement. Aller chercher les commentaires des étudiantes et des étudiants inscrits dans un cours en ligne n’est pas une mince tâche. Au cours des deux dernières années, le taux de participation moyen à l’évaluation de l’enseignement pour les cours en ligne atteignait un maigre 26 % comparativement au taux de 50 à 65 % pour les cours en salle de classe.

Cet automne, Katherine Moreau, professeure adjointe à la Faculté d’éducation, a fait augmenter à 59 % la participation à l’évaluation à un cours en ligne. Ce taux est comparable à l’évaluation des cours en salle de classe.

The EvaluAction logo

Son secret? L’engagement des deux parties, que ce soit en salle de classe ou devant l’écran d’ordinateur. Selon elle, les professeurs et les étudiants doivent, chacun de leur côté, reconnaître l’importance des évaluations et en tirer profit au maximum.

« Comme professeur, vous pouvez sensibiliser les étudiants aux évaluations de l’enseignement et leur fournir les informations nécessaires,  souligne-t-elle. Mais je pense aussi que le degré d’engagement des étudiants a un rôle à jouer. Vous devez avoir des étudiants qui accordent une certaine importance à l’évaluation de l’enseignement ».

Membre du corps professoral depuis 2013, la professeure Moreau trouve très précieuses les évaluations de l’enseignement, notamment pour les nouveaux professeurs comme elle. Les commentaires qu’elles renferment peuvent améliorer à la fois la structure et le contenu des cours.

Par exemple, elle donne le cours EDU 6193, autrefois donné en classe, qui s’est transmuté en cours en ligne. Les commentaires qu’elle a reçus à la fin de la première session de la version du cours en ligne lui ont donné une bonne idée de la manière dont le nouveau format avait été accueilli.

Elle croit en l’utilisation de stratégies de sensibilisation variées. Son enthousiasme à l’égard de ces stratégies semble avoir été un des principaux ingrédients de son succès.

« Je crois surtout qu’il est important de rappeler aux étudiants que leur évaluation compte et qu’ils peuvent, si cela les intéresse, consulter les résultats généraux des évaluations de l’enseignement, souligne‑t‑elle. Je crois également qu’il est primordial d’expliquer aux étudiants que les résultats seront agrégés et dépersonnalisés, et ce, même s’ils font leur évaluation dans leur compte uoZone. »

« Enfin, il est important de montrer dans une vidéo ou d’expliquer dans un courriel comment remplir le formulaire d’évaluation en ligne », déclare la professeure Moreau, qui a utilisé ces stratégies pour inciter ses étudiants à remplir leur évaluation.

Katherine Moreau a décidé de devenir professeure mue par le désir de « travailler de concert avec les étudiants et d’apprendre à leur contact; ces derniers enrichissent nos salles de classe virtuelles et réelles par leur vécu et leurs idées ». Il s’agit d’un apprentissage mutuel : les étudiants s’instruisent dans mes cours, mais je trouve également des enseignements précieux dans leurs évaluations de l’enseignement.

Pour en savoir plus sur l’évaluation de l’enseignement et des cours.

Haut de page