L’Université d’Ottawa renforce son soutien à l’internationalisation et à la francophonie par la création d’un nouveau poste de vice-rectorat

Publié le mercredi 11 décembre 2019

un globe

Afin de consolider sa place sur la scène mondiale, l’Université d’Ottawa a créé le poste de vice-recteur ou vice-rectrice, international et Francophonie. Ce poste a été approuvé par le Bureau des gouverneurs le 9 décembre 2019.

« Notre engagement à l’égard de l’internationalisation et de la francophonie, c’est plus qu’une simple priorité interne, explique le recteur et vice-chancelier de l’Université, Jacques Frémont. C’est une importante source de fierté pour notre communauté. Grâce à ce nouveau poste, nous atteindrons de nouveaux sommets dans nos initiatives en la matière. »

Le ou la titulaire de ce poste chapeautera la conception, la coordination et la mise en œuvre de stratégies d’internationalisation partout à l’Université d’Ottawa. Son travail consistera notamment à établir des partenariats internationaux avec les secteurs public et privé, à favoriser l’internationalisation de la recherche et des programmes d’études, et à élargir les perspectives internationales pour la communauté universitaire. 

Par ailleurs, cette personne aura le mandat de préserver, de développer et de promouvoir la culture et l’identité franco-ontariennes à la lumière des priorités proposées dans le rapport Cardinal, et de faire valoir l’importance de la francophonie à l’échelle locale, nationale et internationale.

« Le nouveau plan stratégique de l’Université, Transformation 2030, brosse un tableau très optimiste des dix prochaines années, ajoute Jacques Frémont. Ce nouveau vice-recteur ou cette nouvelle vice-rectrice nous aidera grandement à atteindre nos ambitieux objectifs au chapitre de la francophonie et de l’internationalisation. »

La recherche de candidats et de candidates commencera au début de 2020.

Haut de page