L’Université d’Ottawa classée parmi les 150 meilleures universités au monde

Publié le mercredi 11 septembre 2019

Un groupe d'étudiants marchent dehors, sur le campus.

L’Université d’Ottawa se hisse au 141e rang mondial selon le classement du Times Higher Education (THE) pour l’année 2020, un bond important par rapport à la 176e place obtenue l’an dernier. Elle conserve par ailleurs son titre de 7e meilleure université au Canada, et ce, pour la troisième année consécutive. Voilà qui consolide sa réputation d’université de classe mondiale.

L’Université s’est classée dans le 25e percentile supérieur dans quatre des cinq catégories utilisées par THE pour mesurer l’excellence, soit l’enseignement, le nombre de citations dans les médias et publications scientifiques, la recherche et les perspectives internationales. Elle atteint par ailleurs le 50e percentile pour les revenus de l’industrie.

Notre établissement continue non seulement de gagner du terrain dans la catégorie « citations », grimpant de 163 places au cours des deux dernières années, mais elle affiche également une amélioration dans des domaines comme la réputation de l’enseignement, le nombre de doctorats et de baccalauréats décernés, le revenu institutionnel du personnel universitaire et la proportion d’étudiants étrangers.

« Au cours des dernières années, l’Université d’Ottawa s’est constamment classée parmi les 2 % des meilleures universités dans le monde au classement international. Le classement d’aujourd’hui démontre clairement que nos efforts sont récompensés. Le mérite revient à nos chercheurs, qui repoussent constamment les frontières du savoir, font des découvertes révolutionnaires et proposent des idées novatrices », a déclaré le recteur et vice-chancelier de l’Université d’Ottawa, Jacques Frémont. « De plus, notre établissement figure parmi les universités fondatrices du groupe U7, composé des meilleures universités des pays du G7. »

Le travail est toutefois loin d’être terminé! Au cours des prochaines années, l’Université d’Ottawa continuera de mobiliser les connaissances issues de la recherche dans des domaines d’importance sociale et économique en facilitant les collaborations internationales et les partenariats multidisciplinaires, en investissant dans l’infrastructure de recherche et le talent, en faisant participer différentes communautés ayant des intérêts communs et en favorisant et en célébrant l’équité, la diversité et l’inclusion dans nos approches de recherche.

En savoir plus sur le classement du Times Higher Education. (En anglais seulement).

 

Haut de page