La quatrième révolution industrielle arrive. Êtes-vous prêts?

Publié le lundi 25 novembre 2019

Le chancelier de l'Université d'Ottawa, Calin Rovinescu, assis sur une scène devant un auditoire.

La quatrième révolution industrielle est à nos portes. Le terme vient de Klaus Schwab, fondateur et président du Forum économique mondial, selon qui cette révolution technologique « brouille les frontières entre les sphères physique, numérique et biologique ».

Ce qui est différent par rapport au dernier bouleversement, c’est que les technologies s’immiscent de plus en plus dans nos vies et changent plus rapidement que jamais. Les percées réalisées dans des domaines comme l’intelligence artificielle, l’Internet des objets, l’impression tridimensionnelle et l’informatique quantique viennent chambouler les façons de faire des industries.

Alors que les technologies entrent dans notre quotidien et même dans nos corps, les entreprises doivent s’adapter rapidement, sans quoi elles risquent de se faire dépasser. Bien souvent, il faut revoir entièrement la production, la gestion et la gouvernance pour évoluer en phase avec les comportements et les attentes des consommateurs.

En vue du Débat du chancelier qui aura lieu le jeudi 28 novembre, nous avons demandé aux participants quelles sont, selon eux, les trois choses les plus importantes à faire pour rester concurrentiel en cette quatrième révolution industrielle. Voici leurs réponses.

 

John Proctor, président et chef de la direction, Martello Technologies

 

  1. Faites preuve d’agilité. « Aucun plan ne résiste au contact avec l’ennemi. » Dans ce cas-ci, l’ennemi est un écosystème d’affaires et de marché en évolution constante. Soyez prêts à vous adapter et à vous retourner au besoin, en fonction d’un contexte très dynamique, voire de plus en plus fluide. On ne peut supposer que le marché et les exigences des clients et des consommateurs resteront inchangés. Les sources d’irritation éliminées aujourd’hui, grâce à un service ou à un produit, seront transformées par les progrès technologiques.

 

  1. Établissez un leadership visionnaire. Sans vision, on ne peut pas savoir où mener les autres. Et sans leadership, on ne peut emmener les autres vers une vision. Il est essentiel de développer des aptitudes au leadership à tous les échelons de l’organisation. Et les entreprises doivent être prêtes à réagir de manière décentralisée, ce qui nécessite une répartition uniforme du leadership.

 

  1. Recensez les fonctions que seuls les humains peuvent exercer. Déterminez le rôle que la technologie peut jouer et jouera, et ce qu’elle risque de remplacer comme métiers, services ou compétences qui relèvent actuellement de l’activité humaine. Étudiez les talents et les technologies que votre entreprise possède, et ce qu’elle conçoit et devrait concevoir, pour ensuite relever les possibilités et les menaces. Par exemple, si vous offrez un service susceptible d’être remplacé par une technologie, examinez les compétences qu’il exige ainsi que l’équipe et son potentiel, et trouvez les secteurs où la technologie ne peut se substituer à ce savoir-faire.

 

Mychelle Mollot, directrice générale du marketing, Solace

 

  1. La vitesse de l’innovation et du chamboulement qu’entraînera la quatrième révolution industrielle sera exponentielle, et non linéaire. Vous, votre organisation et votre modèle d’affaires devrez évoluer extrêmement rapidement pour faire face à la concurrence.

 

  1. En cette quatrième révolution industrielle, les sphères biologique, physique et numérique convergent. Il faut donc procéder à l’« imaginiérie » des nouveaux produits d’un point de vue multidisciplinaire.

 

  1. On s’attend à ce que la quatrième révolution industrielle accentue le clivage économique actuel. Il s’ensuivra vraisemblablement un renforcement de la conscience sociale : vos consommateurs et futurs employés s’intéresseront non seulement à ce que vous faites, mais aussi à vos méthodes et aux conséquences sur le climat et l’environnement. Par exemple, quelles seront les répercussions de votre produit, de ses pièces et du processus de fabrication et de développement sur le climat? Quelle place accordez-vous à la diversité et à l’équité dans votre philosophie d’embauche? Pour rester concurrentiel, vous devrez avoir un excellent produit ET un grand sens de la responsabilité organisationnelle et sociale.
Haut de page