Le Laboratoire sur la diversité et les peuples autochtones poursuit les travaux de recherche entrepris de 2009 à 2022 par la Chaire de recherche du Canada sur la diversité juridique et les peuples autochtones, détenue par le professeur Ghislain Otis.

Le laboratoire étudie, le plus souvent à partir d’une démarche empirique et comparative, les liens qui se développent entre les systèmes juridiques autochtones et non autochtones, ainsi que les processus de prise en charge de la pluralité juridique déployés tant par l’État que par les peuples autochtones.

 

Mission

Lorsqu'un conflit territorial, social ou politique éclate entre les sociétés autochtone et non autochtone au Canada et ailleurs dans le monde, c'est souvent en raison de conceptions différentes – voire opposées – du droit et de la légalité.

Les recherches menées par le Laboratoire contribueront notamment à l’identification des moyens de surmonter les tensions et les conflits actuels entre les légitimités normatives étatique et autochtone.

Les travaux du Laboratoire s'inspirent de l'appareil conceptuel du pluralisme juridique qui admet l'existence simultanée de plusieurs ordres juridiques – notamment non étatiques – en relation d'opposition, de coopération ou d'ignorance réciproque, et ce, dans un même espace et pour une même situation.

Ainsi, l'équipe du professeur Otis travaille sur les enjeux stratégiques suivants : définir les processus d'interaction des cultures juridiques occidentale et autochtone au Canada et ailleurs dans le monde; analyser et interpréter ces processus en fonction de leurs effets sur les systèmes juridiques et sur les individus évaluer les objectifs et les présupposés à la base des approches étatique et autochtone en matière de gestion du pluralisme juridique et proposer des approches pratiques que les gouvernements et les peuples autochtones peuvent adopter pour appuyer la création d'une diversité juridique durable.

Directeur du laboratoire

Professeur Ghislain Otis

Voir la biographie de Ghislain Otis

Ghislain Otis